Singapour: les opérateurs de vélos sans bornes signent un accord

17 novembre 2017

Vous l'avez vu à Paris, Lille ou encore Angers, les vélos dockless (voir notre définition du free floating) débarquent un peu partout en France. Les fournisseurs de ces solutions ont des méthodes assez agressives pour s'imposer les premiers dans les villes.

Si la promesse du service est absolument formidable sur le papier (prendre un vélo et le laisser où l'on arrive, c'est quand même génial), il réside ce satané facteur humain... Nous avions déjà évoqué nos craintes sur l'arrivée de ces services en France :

Contrer l'irrespect

À Singapour, pour contrer la mauvaise utilisation de ces vélos et notamment le fait que les utilisateurs "abandonnent" leurs vélos n'importe où, créant ainsi une gêne pour les autres usagers de la voirie, l'autorité des transports, le conseil des parcs nationaux et 16 conseillers municipaux ont signé un protocole d'accord avec cinq opérateurs présents à Singapour, pour encourager une utilisation responsable du service sur l'espace public. Ces cinq opérateurs sont oBike, Ofo, Mobike, Gbikes et SG Bike.

Ce protocole d'entente (Memorandum of Understanding - MoU) énonce un ensemble de lignes directrices, convenues d'un commun accord, pour réduire les désagréments causés par ces services de partage de bicyclettes et améliorer la sécurité publique.

En plus de s'engager à éduquer leurs utilisateurs pour une utilisation correcte et respectueuse de leur service, ils s'engagent également à retirer les vélos mal stationnés en moins d'une demi-journée et s'assurer qu'ils soit en état de rouler à nouveau. 

Les utilisateurs de ces services devront également être couvert par une assurance responsabilité civile, qui couvrira à la fois l'utilisateur et l'éventuel victime d'un accident causé par ces VLS. Les opérateurs se sont également engagés à partager leurs données avec les collectivités locales, pour faciliter la planification d'infrastructures cyclables.

À lire  Le nouveau Vélib pourrait se faire sans JCDecaux

De leur cotés, les autorités singapouriennes se sont engagées à construire des stationnements vélo près des stations de métro, des arrêt de bus et des zones d'habitations denses.

Le retrait et la confiscation de ces centaines de vélos par les pouvoirs publics entraînent d'importantes dépenses publiques mais aussi des problèmes de stockage, comme le démontre cette vidéo hallucinante, captée dans l'est de la Chine : 

Via BaikBike.com

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs