Semaphore, le vélo cargo longtail auvergnat

Semaphore, le vélo cargo longtail auvergnat

Fait-main avec passion à Clermont-Ferrand

Samuel est un touche-à-tout passionné, installé à Riom, près de Clermont-Ferrand. Une nouvelle paternité le remet en question, à la fois sur son avenir professionnel et sur ses besoins en mobilité. Il cherche un moyen de transport écologique pour pouvoir tout transporter (enfants, courses, bagages, matériel divers...).

Les vélos cargo ne sont pas dans son budget. Alors, puisque Samuel est doué de ses mains, il se met en tête de le concevoir lui-même. Voici le vélo longtail Sémaphore, made in Auvergne, et c'est Samuel lui-même qui nous en parle :

Weelz.fr: Bonjour Samuel, qui es-tu ?
Samuel: J'ai été nourri avec des principes de développement durable, de mobilité responsable... Je suis quelqu'un qui (comme plein d'autres) a envie de participer au changement, et mon combat c'est que la mobilité à vélo soit simplifiée. J'aime fabriquer et comprendre comment fonctionnent les objets de tous les jours, et en premier lieu : le vélo parce que c'est le plus formidable de tous !

W: Comment en vient-on à vouloir créer une nouvelle marque de vélo ?

"j'avais envie de travailler différemment tout en plongeant professionnellement dans la mécanique" S: Je n'arrivais pas à trouver une solution à un problème que nous étions nombreux à connaître :
comment tout transporter sur son vélo (un enfant et son sac de travail, des poireaux, des bières, des bagages, deux enfants...) sans changer la manière de se déplacer ? Juste avant de me reconvertir dans le vélo, je suis devenu papa et ça m'a marqué : j'avais à la fois envie de travailler différemment tout en plongeant professionnellement dans la mécanique.

Pendant 4 ans j'ai cherché des réponses à ma première question (comment tout transporter sur son vélo) et à mes besoins (travailler autrement, et dans le vélo) : technicien-vendeur en magasin de randonnée/vélo urbain, créateur d'atelier associatif de réparation de vélos, assembleur de roues et de vélos dans un atelier de fabrication artisanal... Le tout entrecoupé de rencontres et de formations : Tom au Danemark, Swanee à Nevers, Jean-Philippe à Bruxelles, tous les mécanos-vélo à Lyon, les Cycles Victoire à côté de Clermont-Fd...

Sur le même sujet  10 bonnes raisons d'investir dans un vélo cargo

W: Le sémaphore c'est quoi ?

S: C'est un vélo rallongé qui est fait pour transporter ! On peut avoir besoin de transporter en ville, à la campagne, en voyage... Du coup, si je dois le classer, le Sémaphore appartient à la grande famille des vélos cargos, branche longtail, ce qui en fait un vélo urbain et un vélo de voyage.

"je préfère impacter positivement le territoire où je suis installé plutôt que de vendre un vélo fabriqué à l'autre-bout du monde"

J'ai voulu qu'il soit suffisamment rallongé pour mettre deux porte-bébé à l'arrière (ou un porte-bébé et une paire de sacoches par exemple), et que tout soit adapté aux standards (sacoches, antivols, porte-bagage avant...). D'un point de vue esthétique, je voulais qu'il reprenne les codes des anciens vélos porteurs/randonneuses et j'ai donc opté pour des composants locaux autant que possible, des roues en 650B parce que c'est confortable, solide et adapté à toutes les tailles.

Autre point essentiel, je veux que l'assemblage soit réalisable localement, artisanalement et par mes soins : autrement dit, je préfère impacter positivement le territoire où je suis installé plutôt que de vendre un vélo fabriqué à l'autre-bout du monde.

W: Tu souhaites permettre aux futurs clients de venir à ton atelier pour personnaliser leurs vélos. Ce lien humain est important pour toi ?

S: L'aventure Sémaphore, quand je la regarde précisément, ça fourmille autour de ce projet : fournisseurs locaux, collègues, soutiens amicaux, familiaux... Bref, le lien humain est vital car le vélo c'est un objet pour se déplacer certes, mais aussi pour rencontrer.

J'ai déjà réalisé le vélo parfait pour moi, mais ça ne compte pas. Ce qui compte c'est qu'on puisse être plusieurs à le trouver parfait, à le connaître... Plus important encore, j'aime que les cyclistes puissent être autonomes en mécanique. Et pour cela, rien de mieux que d'assembler soit-même son vélo et d'être accompagné pour le faire.

> Cycles-semaphore.com

Propos recueillis le 20 avril 2018.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)