[Sélection] Top 6 des home trainer pour bien passer le confinement sur son vélo

[Sélection] Top 6 des home trainer pour bien passer le confinement sur son vélo

Rouler confiné

Lors du tout premier déconfinement, les vélos se sont arrachés comme des paquets de pâtes ou des rouleaux de papier toilettes (et ça continue encore). Mais pendant la période de confinement ... pardon de mesures de freinage renforcé, c'est un autre type de produit devant lequel nous avons tous pleuré pour cause de rupture de stock. Je veux bien sûr parler du home trainer. A part quelques chanceux et chanceuses qui en possédaient déjà un, ou bien qui étaient parvenus à s'en procurer sur je ne sais quel obscur site de vente ligne slovène ou serbo-croate, la majorité des cyclistes se contentait de rouler comme ils pouvaient lors de l'heure de sortie autorisée sur un rayon d'un kilomètre - règle que le Gouvernement n'a pas remis en place, fort heureusement. C'est aujourd'hui la règle des 10km qui prévaut.

Si, de tout temps, le home trainer, a toujours été la solution de remplacement pour les cyclistes lors des périodes hivernales, ils se sont avérés en 2020 (et 2021) des alliés considérables pour ne pas sombrer dans la dépression pour cause de manque de vélo. "La nourriture du cerveau, c’est l’activité physique" a déclaré récemment le Pr. François Carré lors d'une commission à propos des dangers de la sédentarité, particulièrement en période de couvre-feu ou de confinement.


Il existe plusieurs types de home trainer, du plus basique au plus évolué. Le marché est dominé par trois grandes marques : Tacx, Elite et Wahoo, mais de nombreux outsiders proposent des produits très intéressants (Saris, Zycle, Xplova, Kinetic, Minoura...). A vous de faire votre choix selon votre budget et votre envie de pédaler enfermé.

Si vous avez juste envie de tourner les jambes quelques minutes par jour pour conserver une certaine activité physique, le plus simple des home trainer vous conviendra probablement. Si en revanche, chaque coups de pédales comptent pour vous et que vous voulez comptabiliser vos kilomètres, voire vous mesurer à d'autres (ou juste rouler en groupe (virtuel)), alors il vous faudra passer en mode connecté. On fait le tour avec vous dans cette sélection de six modèles de home trainer pour passer un bon weekend/couvre-feu/confinement sur la selle (et éviter le home trainer DIY avec deux rouleaux à pâtisserie).

Le home trainer à résistance

Les home trainer à résistance sont les modèles les plus classiques et parmi les plus connus. Pas besoin de démonter votre vélo. Il suffit de venir bloquer l'axe arrière et votre pneu va venir s'appuyer sur un petit rouleau, qui va créer une résistance. L'effort peut être plus ou moins intensifié, à l'aide, soit d'une commande au cintre (à câble) pour les modèles simples, soit via une application idoine pour les plus technologiques.

Avantages : Il font partis des modèles les plus abordables question tarif. Ils sont simples à mettre en œuvre. On sert l'axe et on commence à pédaler. Compatibilité avec n'importe quel diamètre de roue (700c (28" ou 29"), 650b (27,5"), 26").

Inconvénients : Beaucoup de modèles ne proposent qu'une compatibilité avec des axes rapides (9 mm). Avec l'avènement des axes traversants (12 ou 15 mm) sur nos vélos modernes, cela limite le choix (bien que certains proposent des adaptateurs). Le pédalage sur ce type de machine peut parfois manquer de fluidité. Attention aussi, d'une part la pratique à tendance à user prématurément votre pneu arrière, d'autre part ces appareils infligent des contraintes au triangle arrière de votre spad.

Tacx Boost

La marque Tacx fait désormais partie du giron Garmin. C'est l'une des plus connues sur le marché. Le Tacx Boost est un home trainer à résistance magnétique plutôt basique, mais pas dénué de qualité. Le frein magnétique et le volant d'inertie permettent une résistance pour des entrainements en puissance jusqu'à 1050 watts. Pas de fonctions connectées mais de quoi tourner les jambes, simplement.

Tarif : 250€

Elite Tuo

Avec sa conception très inspirée du fabricant italien Adriano Design, le Elite Tuo est un home trainer à résistance interactif qui trouvera sa place dans un salon moderne. Puissance de résistance de 1300w, simulation de pente de 10%, le Tuo intègre un rouleau en Elastogel, matériau breveté par la marque italienne Elite, qui réduit à la fois l'usure du pneu et le bruit à l'utilisation. Ce Elite Tuo embarque une connexion ANT+ et Bluetooth pour des sessions connectées sur Zwift ou Bkool.

Tarif : 450€

Le home trainer à transmission directe

Le système de vidéo projection murale n'est pas compris

Comme sur les home trainer à résistance, les home trainer à transmission directe offrent toujours une expérience fixe et statique (le vélo ne bouge pas). La différence est ici que vous allez remplacer votre roue arrière par le système en lui-même. Votre transmission vient se plugger sur une K7 compatible.

Avantages : La sensation de pédalage et de résistance à l'effort se rapproche d'un usage réel. Le volant d'inertie plus gros et situé au niveau de l'axe arrière permet un entrainement directe et ainsi pouvoir atteindre des puissances plus hautes.

Inconvénients : Les tarifs sont tout de suite beaucoup plus élevés. Il faudra à chaque fois démonter votre roue arrière avant chaque session (sauf bien sûr si vous avez un vélo dédié). Le coût de la K7 est à ajouter (elle n'est pas fournie puisqu'elle dépend de votre transmission).

Wahoo Kickr Core

La marque Wahoo fait de plus en plus parler d'elle. Après avoir introduit ses GPS sur le marché, elle a lancé sa gamme de home trainer, avec un succès équivalent. Le Kick Core offre une résistance adaptative de 1800W et une simulation de pente de 16%. Il embarque évidemment une connectivité ANT+ et Bluetooth pour se connecter à l'écosystème Wahoo (capteurs, smartwatch, GPS) et aussi aux applications comme Zwift et consorts.

Tarif : 800€

Tacx Flux 2 Smart

Il s'agit d'un home trainer intelligent qui va vous faire entrer dans le monde du cyclisme indoor connecté grâce à la connexion ANT+ et Bluetooth. Vous pouvez vous connecter à des modes vélo virtuels comme Zwift ou Sufferfest, mais aussi vous appairer avec votre smartwatch ou votre GPS. Le FLUX S Smart offre une résistance de 2000W et peut simuler des pentes jusqu'à 16%. Petit plus de ce modèle, les pieds articulés autorisent un léger balancement du cycliste, pour plus de sensations.

Sur le même sujet  Un home-trainer pour faire du surplace [Calendrier de l'avent vélo 2020]

Tarif : 900€

Le home trainer à rouleaux

"Regarde, y'a tonton qui roule sur place"

Le rouleau, c'est un peu l'ancêtre du home trainer. Les anciens coureurs les utilisaient beaucoup en prélude à une course ou en guise de récupération après effort. Depuis, ils ont été modernisés, certains offrant même des fonctions connectées. Le principe est simple : deux rouleaux à l'arrière sur lequel vous posez votre roue arrière. En pédalant, une courroie va faire également tourner le rouleau avant. Le home trainer simule ainsi la force centrifuge et le point d'équilibre qui permettent de tenir debout sur un vélo. Ici, à la rédaction, nous sommes devenus adeptes des rouleaux (un peu par la force des choses).

Avantages : Rien à démonter, il suffit de poser le vélo et rouler. C'est aussi le home trainer qui offre le plus de fidélité à un pédalage en conditions réelles. Vous n'êtes pas statique et le balancement naturel provoqué par le pédalage est conservé. Il favorise l'apprentissage d'un pédalage "rond", c'est-à-dire un coup de pédale homogène à droite comme à gauche.

Inconvénients : Vous l'aurez compris, aucune fixation pour votre vélo. Rien ne vous retient sur le home trainer, il va donc falloir trouver le bon équilibre. Et c'est le point le plus difficile sur des rouleaux. Il suffit normalement de 2 à 3 sessions pour être à peu près à l'aise. Rouler à une main, voire sans les mains est faisable, mais nécessite pas mal de pratique. La danseuse est réalisable, mais pas le sprint puissant (à moins d'avoir un bon dentiste). Autre inconvénient : si certains sont connectés, ils n'offrent pas la même résistance qu'un home trainer à transmission directe.

Tacx Antares

Simple et basique, le home trainer Antares de Tacx offre une expérience abordable du vélo sur rouleaux. Fixe au sol, la structure en aluminium est réglable selon la longueur d'empattement de votre vélo. Les rouleaux sont de forme conique pour éviter les "sorties de piste". Pas de volant d'inertie, seul le poids des rouleaux simule un minimum de résistance.

Tarif : 180€

Elite Nero

Le Elite Nero, c'est un peu la Rolls-Royce des home trainer à rouleaux. Il embarque de la connectivité ANT+ et Bluetooth pour se connecter à des applications de cyclisme virtuel (Zwift, TrainerRoad, The Sufferfest ou encore Bikevo). Il possède deux volants d'inertie dans les rouleaux arrières, pour une puissance maximale de 830W et des simulations de pente de 7%. Et pour un pédalage encore plus naturel, il intègre un système flottant : quatre roues sous le home trainer permettent un balancement avant-arrière, comme si vous étiez réellement sur la route. Nous l'avons en test et pourrons vous faire un compte-rendu prochainement.

Tarif : 800€

Les home trainers hors catégorie

Au-delà des différents types de home trainer que nous vous avons présentée ci-dessus, il existe également d'autres modèles que l'on peut qualifier de hors catégorie. D'une part, parce que leur volume est considérable mais surtout bien sûr parce que leur tarif est également relativement inaccessible. Cela étant dit, ça ne vous empêche pas de rêver à posséder ce genre de machines dans notre salon.

Wahoo Kickr Bike

Le Kickr Bike ressemble à une machine d'étude posturale que l'on peut trouver dans les magasins de vélo. Ici, plus besoin d'utiliser votre propre vélo. La machine est intégralement réglable afin de s'adapter parfaitement à votre morphologie. Le volant d'inertie intégré simule jusqu'à 2200 W de puissance, avec une précision de l'ordre de +/- 1%. Si les home trainers cités plus haut sont capable de simuler des pentes en dénivelé positif, ce Kickr Bike va plus loin en intégrant un vérin qui va permettre de pencher le cycliste vers l'avant ou vers l'arrière. Ainsi, la machine simule des montées jusqu'à 20 % et des descentes jusqu'à - 15 %.

Tarif : 3500€

Peloton Bike+

Durant le tout premier confinement de l'année 2020, la société américaine derrière cette machine a vu son chiffre d'affaires grimper en flèche et le cours de son action exploser en bourse. Le Peloton Bike+ n'est plus vraiment dans la catégorie des home trainer mais plutôt dans celle des vélos d'appartement. Il offre un écosystème complet d'activité physique, sur ou en dehors du vélo. L'écran tactile 24 pouces est pivotable à 360° pour démarrer une séance de stretching puis enchainer par un exercice cardio sur le vélo.

Tarif : 2000€

Oreka O2 Trainer

Encore différent dans la philosophie, le Oreka O2 Trainer ressemble plus à un tapis de course qu'à un home trainer, à la différence qu'il accepte que vous rouliez dessus avec votre vélo. Le produit est développé par une firme espagnole créée par un ancien Product manager d'Orbea. La barre latérale permet un démarrage plus facile et possède un bouton d'urgence (au cas où). La partie arrière retient le vélo par l'axe et possède des capteurs pour analyser le pédalage du cycliste. Grâce au tapis, le degré de simulation de pente est illimité.

Tarif : 3690€

Dans le même style, Tacx a dégainé le Magnum Smart, un tapis d'entrainement spécial vélo capable de simuler des cotes grâce à un système sur vérin. Peter Sagan apprécie. Toutefois, le tarif est dissuasif : 7000€ !

Voilà, on espère que vous avez apprécié cette sélection. Nous n'avons volontairement pas mis de lien vers des sites e-commerce. A vous de chercher sur la toile le modèle qui vous correspondra. Mieux encore, allez demander conseils à votre vélociste du coin (qui est encore ouvert puisque commerce essentiel). Soyez conscient qu'étant donné l'impact de la crise sanitaire sur la chaine logistique mondiale, les bons home trainer restent difficiles à trouver en stock. Bon courage et ride safe (même à la maison) !

Retour en haut de page