[Sélection] Bagagerie vélo pour 2022 - Plutôt sac (à dos) ou sacoche?

[Sélection] Bagagerie vélo pour 2022 – Plutôt sac (à dos) ou sacoche?

Comment transporter ces affaires ? Voilà un sujet qui va venir sur la table régulièrement quand vous choisissez de vous déplacer à vélo. Vos besoins peuvent évoluer à l'occasion d'un nouveau vélo, d'un nouveau boulot, d'un changement de vie, d'une envie. En matière de bagagerie à vélo, comme dirait Blondin, le monde pourrait se diviser en deux catégories : Les anti sacs à dos et les pros sacoches. Nous ne sommes pas dans Le Bon, La Brute et Le Truand, ni sur Twitter. Le monde n'est pas aussi binaire. Voici une petite sélection de quatre sacs (ou sacoches) qui sont passés sur notre dos (ou nos porte-bagages) et nous vous proposons quelques retours mis à jour.

Sac à dos Along, modèle Base

La marque est toute jeune, portée (sur le dos ?) par Alix, une designer (designeuse ?) qui ne trouve pas sur le marché le sac à dos de ses rêves. Alors elle le crée. Nous l'avons eu sur le dos une dizaine de jours et voici un retour sur ce qui nous a plu... et moins plu.


Ce qui va...

Commençons par les points positifs. Le sac est pratique. C'est bien le premier (ou deuxième) critère le plus important quand on choisi son sac à dos qui nous accompagnera au quotidien. Une grande poche séparée pour glisser son ordinateur, il est à l'abri des chocs grâce à la mousse EVA, il est aussi à l'abri de la pluie grâce au choix de la matière du sac, il est en PU, 100% polyuréthane imperméable.

Un peu de couleur ne nuit pas !

L'ordinateur séparé du reste, c'est aussi une bonne idée, parce qu'on aime tous l'idée de ne pas l'abîmer, cet ordinateur. L'autre point positif, c'est sa modularité. C'est bien le premier (ou deuxième) critère le plus important quand on choisi son sac. Parce que le lundi on va à la piscine, le mardi au yoga, le mercredi, il faut emmener sa tambouille, le jeudi, on avait promis de ramener ce livre à lire absolument à Martine, le vendredi, on sort le maillot de bain mouillé (oublié depuis lundi, d'où l'odeur de chlore), le samedi on va à l'AMAP du coin et le dimanche, c'est pique-nique en famille.

Ce sac Along, vous accompagnera quelles que soient vos contraintes et votre programme. Enfin, dernier point. Il propose une certaine idée de l'élégance. La sangle est changeable au gré de vos envies (et de votre porte-monnaie). Le sac se mariera parfaitement à votre tenue du jour et vous ne passerez pas pour un bikepacker de passage. Que vous soyez un homme ou une femme.

Ce qui mériterait d'être amélioré

Le sac a malgré tout quelques petits défauts, à notre goût et à l'usage. Nous en avons noté trois principaux. Les sangles que vous passez autour de vos épaules, mériteraient d'être un peu moins longues (pour avoir le sac bien calé sur le dos (nous ne sommes pas Musclor mais pas Gaston Lagaffe non plus). Les sangles sont tirées au plus court alors que le test a eu lieu au mois de novembre, avec une veste entre le dos et le sac. Le système de fermeture roll-up, n'est pas pratique. On aimerait le fermer en 10 secondes. A l'usage c'est plutôt proche de la minute. Plusieurs fois par jour, promis, c'est fastidieux. Dernier point, le sac à dos n'est pas équipé de système pour le transformer en sacoche. Et comme nous le disions plus haut, les anti sacs à dos sont plus nombreux que les anti-sacoches.

Quelques infos essentielles

  • Prix public conseillé : 152€ (avec les poches étanche et isolante en plus, très pratiques)
  • Volume : jusqu'à 30 litres
  • Dimensions : sac à dos fermé : L 31cm, H 44cm, P 19cm
  • Plus d'infos : sur le site de la marque Along Bag

Le sac vélo Clark proposé par Moustache

A l'occasion du lancement du Lundi 20 (le longtail), la marque Vosgienne présente également toute une gamme de bagagerie, donc ce Clark (pour le moustachu Gable, évidemment). Nous l'avons sur le dos depuis quelques semaines, laissez-nous vous dire ce que nous en pensons. Pareil qu'au-dessus, les points positifs, les points négatifs. Basique.

Ce qui va...

Le vrai plus de ce sac ? Clark est autant un sac qu'une sacoche. Dans le dos du sac, bien protégé par un soufflet, se cache le système de fixation Basil. En deux cliques et deux coups de zip, le sac se transforme en l'un ou l'autre. Et sincèrement, c'est une modularité qui devrait devenir un standard dans le monde du sac à dos de vélo. Sur le porte-bagage le temps du voyage, sur le dos entre le parking et le boulot. Moustache ne propose pas un espace dédié et protégé pour glisser votre ordinateur. Clark est livré avec une housse en néoprène qui fera le boulot. Le confort général sur le dos est très bon, le matériau utilisé est imperméable et la base du sac est réfléchissante.

Ce qui mériterait d'être amélioré

Ce que nous aurions aimé trouver ? Un peu plus de modularité, pour accrocher son casque (ou son tapis de yoga, cf le sac testé au-dessus). Une poche (à l'intérieur, à l'extérieur... quelque part) pour pouvoir y glisser ses clés notamment. Enfin, mauvais usage ou chassez le naturel de Gaston Lagaffe et il revient au galop, en mode sacoche, le sac à volé sur la chaussée. J'ai bien cru devoir dire au revoir à mon ordinateur qui n'aurait pas supporté le poids du Porsche Cayenne qui me suivait (une Fiat Panda aurait eu à peu près le même résultat). Notez, le sac est tombé une fois, pas deux... probable un mauvais clipsage à l'origine.

Quelques infos essentielles

  • Prix public conseillé : 119€ (avec la housse néoprène pour l'ordinateur)
  • Volume : 17 litres
  • Dimensions : 310 x 130 x 370 mm
  • Plus d'infos : sur le site de la marque Moustache

Sac à dos vélo Camelbak H.A.W.G Commute 30L

Si vous avez fait ou pratiquez toujours le VTT, Camelbak est une marque qui vous parle. Le fabricant américain a fait de ses produits une référence. A tel point que le nom même ("dos de chameau") est devenu un nom générique lorsque l'on parle de sacs à dos d'hydratation. Le Camelbak H.A.W.G Commute 30L n'est pas destiné au off-road mais plutôt aux trajets du quotidien. Il offre 30 litres de volume pour ranger vos affaires et vous rendre au boulot. Nous l'avons eu sur le dos quelques semaines.

Ce qui va...

Fidèle à sa réputation, Camelbak propose un sac extrêmement robuste, bien taillé pour un usage très régulier (fabriqué en nylon Cordura 330d avec revêtement PU). Le sac est étanche. Il est conçu en double coque. Celle à l'avant permet de ranger toutes vos affaires, avec un panneau interne doté de deux grandes poches zippées bien pratiques. A l'arrière, une seconde coque permet d'y insérer votre ordinateur et/ou tablette et/ou magazine(s). Dans cette partie on retrouve notamment une poche interne à fermeture rolltop, pour être sûr que votre ordi soit bien à l'abri.

Sur le même sujet  [Test] Closca Loop, un casque vélo pliable élégant, urbain et léger

Bien pratique aussi, les poches externes : une petite poche zippée à l'avant spécial smartphone (avec un revêtement doux), une autre zippée sur le coté droit. Sur le flanc gauche, on retrouve une poche ouverte souple, parfaite pour un bidon ou encore un antivol U. Mêmes les bretelles offrent de quoi ranger quelques petites affaires (CB, clés...). Sur le panneau avant, la large poche ouverte permet d'y glisser une veste ou même un casque. Des empiècements réfléchissants ont été cousus tout autour du sac, pour une meilleure visibilité. Bon point aussi pour le panneau dorsal bien rembourré et qui laisse une circulation de l'air.

Ce qui mériterait d'être amélioré

Le tissu est épais, ce qui rend le sac assez lourd (mais c'est le prix de la robustesse). Les zips quant à eux manquent de fluidité. Ils ne sont pas facile à fermer. La grande poche externe ouverte à l'avant n'a pas de trou pour évacuer la pluie qui entre par le haut. Autre bémol, le tarif élevé. Le H.A.W.G Commute 30L est en prix public à 164,99€ (plus petit, le M.U.L.E Commute 22L est à 129,99€). Dommage, pour ce tarif, le réservoir d'eau Crux n'est pas fourni.

Quelques infos essentielles

  • Prix public conseillé : 164,99€
  • Volume : 30 litres
  • Plus d'infos : sur le site Camelbak Europe

Sac (sacoche) Goodordering Monochrome Market Shopper Pannier

Un modèle que nous n'avons pas eu à la rédaction. Il n'empêche, nous connaissons des cyclistes, et nous leur demandons ce qu'ils pensent de leur équipement. Il se trouve que Ludivine possède cette sacoche. Alors bien sûr, il est rare d'avoir le recul absolument nécessaire dans ce cas - on concède rarement avoir acheté un produit qui ne convient pas.

Il n'empêche, nous avons eu l'occasion de l'observer sur le vélo, sur le dos et nous sommes en mesure de nous faire un avis. Entre affirmations de la propriétaire et observations aiguisées de notre part. Ludivine nous raconte avoir craqué pour ce modèle "d'abord parce qu'il est joli et propose un design qui change de ces sacoches de cyclotourisme". Elle a été convaincue également par la démonstration en magasin. "Le sac est annoncé super étanche et solide". Ludivine nous le confirme. Elle est sur son vélo au quotidien pour une douzaine de kilomètres par jour. Qu'il pleuve ou pas. A l'usage, après 6 mois, le sac n'a pas pris une ride "et pourtant je le maltraite", l'ordinateur n'a pas pris l'eau. Jamais.

A vélo, hors vélo

Ce sac(oche) Goodordering la suit également hors-vélo. En vacances, en week-end. Il y a la flemme de tout enlever son contenu à chaque fois, et surtout, son confort d'usage. Sur le dos, il est bien maintenu. Il y a des petites poches qui permettent de glisser les petites affaires (clés, lumières et autres trucs plus personnels). "Il faut juste être bien organisée. Parfois je cherche mes clés dans une poche alors qu'elles sont dans une autre" nous glisse-t-elle avec un air entendu.

En sacoche, l'intérêt selon nous vient du système de deux sangles avec un mousqueton chacune. Il n'y a donc pas de problème de compatibilité entre le modèle du porte-bagage et le système de fixation. Revers de la médaille "le système d’accroche au début est un peu contraignant", parce que oui, il faut glisser, comme on peut, chacune des sangles, de fait peu accessibles. Nous avons vu Ludivine se battre avec son sac, surtout quand il est bien chargé, une troisième main serait la bienvenue. (Ludivine n'en a que deux). Elle ajoute "je m’y suis faite, j'ai pris le coup de main. Pour positiver, le fait que ce soit un peu plus long à clipser, déclipser permet de ne pas se la faire tirer à l’arrache ou si tu fais un stop de quelques minutes chez le boulanger". La transformation en sac à dos est assez rapide et le choix de couleur est original.

Ce qui va...

Un sac trois en un. Sac à dos, sacoche, sac bandoulière. Portez-le au gré de vos envies et contraintes de l'instant. En quelques secondes, le mode de portage évolue. C'est un vrai avantage de ce sac. Aussi, les 5 poches extérieures permettent d'organiser son barda, aisément, d'ajouter, d'enlever en fonction de la mission du jour. Enfin, comme l'évoque Ludivine, le sac est proposé dans une couleur rouge (ou jaune), gaie, jolie avec un dessin plutôt chic. Ça change vraiment de ses sacs trop typés.

Ce qui mériterait d'être amélioré

Ce qui pourrait être amélioré, selon nous, la bonne idée du système de fixation sur le porte-bagage, à l'usage ce n'est pas très pratique. Il manque aussi un peu de matière rétro réfléchissante (Nous ne sommes jamais trop visibles sur la route). Dans la même veine, nous aurions trouvé malin que la marque pense à un système pour accrocher sa lampe directement sur le sac. Un système sur le devant (quand le sac est utilisé à l'avant du vélo ou en sac à dos), un système sur chaque côté. Quand il est glissé indifféremment à droite ou à gauche du porte-bagage.

Quelques infos essentielles

  • Prix public conseillé : 85£ (...)
  • Volume : 16,7 litres
  • Dimensions : (extérieures) 40cm x 34cm x 15cm
  • Plus d'infos : sur le site de la marque Goodordering

Quatre sac(oches) vélo parmi tant d'autres

Voilà donc un retour sur quatre sacs / sacoches vélo que nous avons pu tester ou voir de très près. L'offre est pléthorique. Nous avions déjà proposé une autre sélection sac à dos vélo juste là. Comme on dit, il y en a pour tous les goûts, tous les usages, presque tous les porte-monnaie. Comme toujours, à vous de définir vos critères importants (un sac qui fait sacoche n'a aucun intérêt si votre destrier n'a pas de porte-bagage par exemple).

Il y a malgré tout une constante quand vous choisissez votre baluchon pour vous déplacer à vélo. Votre choix doit se porter sur un produit imperméable (attention, un sac imperméable quand vous versez dessus un verre d'eau n'est pas nécessairement étanche pour rouler 1 heure sous un épisode Cévenole). Le reste n'est qu'une question de préférence.

Retour en haut de page