Autonomy, un salon à la découverte de la mobilité de demain

Autonomy, un salon à la découverte de la mobilité de demain

weelz-salon-autonomy-2016-2

Comme vous avez pu le voir sur nos réseaux sociaux, nous étions jeudi et vendredi derniers à Autonomy 2016, un festival orienté mobilité urbaine au sens très (trop ?) large : de la trottinette à la voiture partagée, en passant par le vélo et tous les services (plateforme web, application mobile...) qui tournent autour de ce thème.

Encourager le report modal

weelz-salon-autonomy-2016-61Si vous vouliez voir le futur de la mobilité urbaine ce weekend, il ne fallait pas être au salon de l'auto, mais bien à Autonomy à La Villette (le festival Autonomy est au présent ce que le mondial de l'auto est au jurassique).


Tous les acteurs de l'éco-mobilité se sont retrouvés durant quatre jours ; et si tous n'étaient pas là pour les mêmes raisons, ils étaient unanimes sur une chose : la fin de l'autosolisme.

La voiture particulière, avec une seule personne à son bord, fera bientôt partie du passé, dans tous les cas dans tous les grands centres urbains mondiaux. Cela étant dit, avant de chasser la voiture individuelle de la ville, il faut proposer des solutions viables et efficaces aux populations urbaines, afin d'encourager le report modal.

L'avenir se joue donc sur, non pas quelques solutions, mais une myriade de solutions interconnectées qui pourront satisfaire chaque individu. Là est toute la complexité de la mobilité de demain.

Coup de projecteur sur une nouvelle mobilité

Si la décision de balayer le sujet de la mobilité urbaine au sens vraiment très large était discutable, elle a eu au moins un effet bénéfique : celui de réunir en seul et même lieu de très nombreux acteurs de ce domaine.

De surcroît, à l'instar d'un salon spécialisé, l’événement à eu le mérite d'attirer un public, particulier ou professionnel, moins connaisseurs du sujet mais justement curieux d'en savoir davantage, mais également une presse plus généraliste¹, qui va permettre, je l'espère, un coup de projecteur élargi sur toutes ces nouvelles formes de mobilité.

Sur le même sujet  [Interview] Les petits vélos de Clod l'illustrateur

Le vélo mis de côté

"Le vélo est une réponse simple à un problème éminemment complexe" Pour le sujet qui nous concerne, on a eu un léger regret de constater que le vélo était un peu le parent pauvre de ce salon. Dans tous les cas pas assez mis en valeur par rapport à d'autres acteurs plus "innovants" (à croire qu'il n'y a que l'innovation qui crée de l'emploi dans ce pays).

Le vélo est une réponse simple à un problème éminemment complexe (de mobilité mais aussi de santé, d'économie, de pollution...), il ne faudrait pas l'oublier.

Une organisation à améliorer

weelz-salon-autonomy-2016-33

Si l'écrin de la Grande Halle de La Villette était vraiment magnifique, ne s'improvise pas organisateur de salon qui veut. Un peu de mécontentement se ressentait chez les exposants, qui reprochaient notamment des emplacements sans visibilité au public, un éclairage très moyen ou encore une circulation assez chaotique.

Il va falloir de nouveau les séduire l'année prochaine si l'équipe entend transformer l'essai avec une seconde édition. Ce que nous espérons bien entendu. Gageons qu'il n'a pas dû être facile pour les équipes d'Autonomy d'organiser from scratch un tel salon et réunir autant d'acteurs venus d'univers différents.

Pour découvrir les acteurs de la mobilité vélo que nous avons rencontré à Autonomy, cliquez ci-dessous :

¹ La charmante Ophélie Meunier était présente et enregistrait une émission Zone Interdite qui sera diffusée sur M6 dimanche prochain.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)