Le vélo a t-il besoin du luxe

Le vélo a t-il besoin du luxe « à la Française » ?

Le vélo du quotidien s'intensifie dans toutes les métropoles de France (et du monde). Au-delà de l'enjeu gigantesque de santé publique que représente ce mode de déplacement actif, les français réclament avant tout de la sécurité sur la voie publique. C'est ce qui est ressorti du récent baromètre cyclable de la FUB.

Mais qu'en est-il du matériel en lui-même ? Quel est le bon modèle vélo pour rouler en milieu urbain ? En réalité, et je vous le dit souvent, il n'y en a pas. Il n'y a pas un vélo urbain, mais des vélos urbains. Que vous rouliez sur un vieil hollandais de 30 ans d'âge ou sur le dernier route carbone, le résultat sera le même : vous vous déplacez à vélo, et c'est bien cela qui compte.

Mais alors que la plupart des fabricants cycles mondiaux se sont engouffrés sur ce segment urbain, en proposant des modèles plus ou moins abordables selon les budgets de chacun, d'autres optent pour une autre voie, celle du vélo de luxe, exclusif, précieux, bref le vélo de tous les superlatifs.

Mais, à l'heure où un bon vieux vélo d'occasion pourrait suffire, a-t-on réellement besoin de ce luxe "à la française" ? Exemple avec quelques fabricants qui, tous, revendiquent concevoir des vélos dit "de ville".

Coleen

Une jeune pousse qui nous vient du pays Basque. Lire notre article à propos de Coleen ici. Audrey Lefort et Thibault Halm se sont inspirés d'un modèle imaginé par le designer Jean Prouvé au début des années 40, lui-même inspiré des tous premiers modèles de draisienne du 19è siècle. Ils ont imaginé Coleen, un vélo urbain à assistance électrique, en cadre croix monopoutre.

Ici point d'acier ou d'alu, mais du carbone. Le cadre est tressé sur le sol français, sur le site Technocité à Bayonne. Ce vélo au style néo-moderne embarque quelques composants intéressants comme un freinage à disque hydraulique (183 mm !) ou une transmission courroie, mais surtout des pièces aluminium maison, toutes usinées dans la masse, couplées à des grips et une sellerie cuir.

Prix de vente: 7000€. Seulement 25 exemplaires dans chaque collection (Héritage et Marinière) en version 25 ou 45 km/h.

Time Urbain

Reconnu depuis longtemps désormais, le fabricant français Time (racheté par le Groupe Rossignol en 2016) a toujours œuvré pour concevoir des machines destinées à la performance pure. Mais l'année dernière, il s'est permis une petite incursion dans le domaine du Commuting, avec un modèle nommé Urbain.

Time y a mis tout son savoir-faire, notamment dans la construction du cadre, tressé en carbone dans son usine de Voreppe en Isère. Le reste des composants est plus classique, avec une selle Brooks Cambium et un groupe complet Shimano Metrea. Point de garde-boue ou de porte-bagage, cela reste un urbain sportif.

Prix de vente: 4500€.

Flâneur Hermès

Hermès Paris, la société spécialisée dans les produits de luxe, proposait en 2013 à son catalogue un vélo: le Flâneur, un "vélo de promenade" comme ils le définissent eux-mêmes, réalisé sur la base d'un cadre en fibre de carbone. Le reste de ses composants (fourche, garde-boue, porte-bagages...) est aussi en carbone, selle et poignées de guidon en cuir de veau, pour un poids total de seulement 11 kg. Le tout fabriqué entièrement à la main dans les ateliers français de la maison Hermès.

Sur le même sujet  Etude: le transport quotidien actif et son bénéfice sur la santé

Prix de vente: 8100€.

Heroin Bikes

Après l'agence de rencontre 2.0 (Meetic) ou encore la vente d'optique à bas coût (Sensee), l'entrepreneur français Marc Simoncini devait s'ennuyer un peu. Alors il s'est décidé à créer une marque de vélo: Heroin Bike.

Certes, ici on sort du contexte vélo utilitaire. Le vélo Heroin n'est pas celui de Monsieur Tout-le-monde. C'est un vélo de route sportif dont le cadre a été développé en soufflerie, façon revêtement de balle de golf, pour une meilleure pénétration dans l'air. Conçu en fibre de carbone, le cadre nu ne pèse que 750 gr et le montage complet est en dessous de la norme UCI (6,5 kg) ! Ultra-sportif, ultra-technique, ultra-design, ultra-light et bien entendu, ultra-cher...

Prix de vente: Entre 7900€ et 14900€.

Laisse pas traîner ton vélo

Ce qui m'amène à cette réflexion est notamment un autre fait qui caractérise le vélo en mode urbain. Un fait dont on se passerait bien : le vol de vélo. D'après le récent baromètre vélo de la FUB, après la sécurité sur les voies cyclables, c'est l'une des autres préoccupations majeures des cyclistes urbains français.

"le critère d'un budget (très) élevé ne répondra pas nécessairement toujours aux besoins d'un cycliste utilitaire"

Le vol de vélo est un fléau qui pénalisera de la même manière celui avait chiner sa vieille bicyclette aux puces comme celui qui vient de s'offrir un vélo haut-de-gamme dernier cri. Il se retrouvera... à pied... Mais la capacité financière à remplacer la monture ne sera évidemment pas la même pour chacun. Alors, imaginez si vous vous faites voler l'un des vélos cités ci-dessus...

Evidemment, certains pourront dire que c'est l’hôpital qui se fout de la charité. Oui, il est vrai que Weelz.fr a toujours eu une orientation matériel. Oui, nous aimons les beaux et les bons produits (la fièvre du matos comme dirait SamNantes !). Mais nous essayons toujours de vous proposer de la revue matériel homogène, de l'entrée-de-gamme au haut-de-gamme. Car le critère d'un budget (très) élevé ne répondra pas nécessairement toujours aux besoins d'un cycliste utilitaire, surtout dans une utilisation intense quotidienne.

Il est dans tous les cas intéressant de voir des marques au caractère exclusif s'intéresser au domaine du vélo, en tentant de bousculer les codes. Cela ne fera pas nécessairement avancer la cause du vélo purement utilitaire, mais aura au moins le mérite de mettre en avant le vélo dans diverses strates de la société. De là à ce que le vélo deviennent un nouveau symbole de réussite sociale...

Qu'en pensez-vous ?

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)