Reborn Trip – Renaître à travers la France, à vélo

Reborn Trip – Renaître à travers la France, à vélo

Patrick Brissonneau a créé l'association REBORN. L'objet de son action : accompagner demandeurs d'asiles, réfugiés, immigrés, afin qu'ils trouvent une formation, un emploi, un logement. En aout 2022 est lancée la deuxième édition du Reborn Trip. Une traversée de la France, de Paris au col du Tourmalet, à vélo.

Connaître la France

Souvent ses réfugiés ne connaissent de la France que Paris et l'Ile de France. L'idée de ce voyage à vélo est de faire découvrir ce pays à ses personnes déracinées. Qu'ils s'imprègnent de ses paysages, de ses villages, de ses différentes cultures. Pourquoi pas, qu'ils aient envie de s'installer ailleurs qu'à Paris. Leur montrer qu'il y a des villes et villages en France qui peuvent les accueillir. Qu'ils peuvent y trouver un emploi.


Se faire connaître en France

En s'arrêtant dans ces villes ou villages étapes, les reborners (les participants au voyage à vélo) ont l'occasion de raconter leur histoire, de partager leur culture. Être dans l'échange en prenant le temps. 16 étapes, 16 soirées, au moins 16 occasions d'échanger. A vélo, en peloton, les occasions d'échanger sont permanentes.

Comment accompagner le voyage ?

Reborn, une renaissance en alignant les bornes ?

Ce projet mobilise déjà une dizaine de personnes pour caler l'organisation. Vous pouvez participer comme vous le souhaitez. En donnant un peu d'argent, en donnant un peu de votre temps, en consacrant toutes vos vacances. Vous avez l'envie de rouler cet été, vous ne savez pas trop où aller, comment y aller, pourquoi y aller ?

Le programme Reborn trip pourrait vous donner plein de belles raisons de pédaler de Paris au Tourmalet en une quinzaine de jours. Tout est expliqué sur le site de l'association. Aussi Patrick était au micro de Rayons libres cette première semaine de mai, vous pourrez écouter son envie, ses besoins. Et peut-être vous dire moi aussi je veux en être!

Sur le même sujet  [Bikepacking] Trois (Grands) Tours pour le prix d'un, il est libre Max
Retour en haut de page