Le vélo est l'une des meilleures solutions pour lutter contre la pollution de l'air

Le vélo est l’une des meilleures solutions pour lutter contre la pollution de l’air

4080682044_60125423a6_b ...mais il ne figure pas dans ce rapport...

101,3 milliards d’euros. C'est le chiffre colossal annoncé dans le rapport "Le coût économique et financier de la pollution de l’air" par une commission d'enquête sénatoriale débutée le 19 mars dernier.

Le coût de l'inaction

Ce chiffre, c'est le montant total de la facture annuelle que nous coûte cette pollution. C'est surtout, comme l'indique le sénat dans son rapport "le coût de l'inaction".

Le souci se situe bien sur ce point malheureusement. Pourtant, les prémices de la prise en compte de la pollution atmosphérique remontent à la fin de la première guerre mondiale !

"Un phénomène progressivement reconnu comme un problème de santé publique majeur."

Les Trente Glorieuses et l'industrialisation massive se sont accompagnés d'une prise de conscience dès lors de ce problème, mais c'est surtout depuis les années 80 que la communauté internationale et l’Europe l'identifie comme un véritable problème environnemental.

Le lien de causalité entre pollution atmosphérique et détérioration de la santé est aujourd'hui scientifiquement établi. Mais comme disait Jacques Chirac au Sommet de la Terre à Johannesburg en 2002 : "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs".

Tu reprendras bien un peu de gazole ?

masque-anti-pollutionEn France, le principal "fautif", c'est le secteur du transport. Premier responsable d’émission de gaz à effet de serre.

La faute à la politique incitative de la France depuis des dizaines d'années sur les moteurs diesel, gros émetteur de particules fines et d'oxydes d'azote, parfaitement reconnues aujourd'hui comme très nocives pour la santé.

En 1980, ces moteurs ne représentaient que 5% des immatriculations. Aujourd'hui les véhicules diesel représentent 60% du parc automobile français.

Incidences sur la végétation et la biodiversité, dégradation des bâtiments, effets sur l'eau... les impacts sont multiples, mais c'est particulièrement l'impact sanitaire qui demeure gigantesque. Le rapport parle de 45 000 décès par an liés à la pollution, et un coût des pathologies (maladies respiratoires, cancer...) de l'ordre de 30% du déficit de la sécurité sociale.

Sur le même sujet  Choisir le vélo, bilan d'un nouveau cycliste urbain à Paris

Troisième partie : Solutions

E7CD4AAEF3Alléluia ! Dans sa troisième partie de rapport, le sénat à des solutions ! Nous ne sommes donc pas totalement foutus...

Mise en place d'une fiscalité écologique, renforcement des normes anti-polluantes, favoriser l'innovation technologique... Pleins de belles propositions, qui, si elles sont suivies de faits, seront, sans nul doute, efficaces...

Mais attendez... si l'on calcule bien, 7 x 5 = 35, je pose 5 et je retiens 3 sur le carré de l’hypoténuse... Si la cause majoritaire de pollution de notre atmosphère est le secteur du transport et notamment la voiture particulière, c'est donc à ce problème qu'il faut s'attaquer en premier lieu...

Ha, ha, attendez, page 189, le rapport nous dit : "La mobilité liée au travail est génératrice de polluants" ... on y est presque, continuons... Le rapport indique donc qu'il faut développer ... le télétravail ! Tada !

Mais évidemment que la solution est là ! Les gens qui se rendent à leur travail en voiture sont des pollueurs. Et bien qu'ils restent chez eux ! Et hop, emballé, c'est pesé. Un café, l'addition et on passe à autre chose, c'est simple non ... ?

Ironique n'est-il pas ... ? Pas une seule ligne, dans aucun paragraphe de ce rapport, n'est mentionné le vélo (et encore moins la marche) !

88HEt nous ne sommes pas les seuls à avoir fait ce constat, la FUB a également déploré que cette commission d’enquête n'ait pas eu l'idée de se tourner vers ce moyen de transport le plus efficace énergétiquement au monde qu'est le vélo.

Elle souhaite d'ailleurs proposer à l'Etat, dans le cadre du Plan National Vélo, de lancer un appel à projets de 200 millions d'Euros pour les collectivités territoriales afin de créer des infrastructures cyclables de qualité.

Crédits photos : Alex.

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)