Publicité voiture : Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo

Publicité voiture : Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo

Nous ouvrions l'année 2021 en parlant baisse de l'usage de la voiture. Nous terminions l'année en causant Auto & Moto. Ouvrons 2022 en parlant publicité voiture. À partir de mars 2022, la loi va obliger les publicités pour les automobiles à afficher des messages culpabilisants encourageants un usage raisonnable de la voiture, avec des messages comme par exemple "Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo". Quelques explications s'imposent. Détails dans la suite de ce billet.

Publicité voiture : Une des application de la LOM

Publicité voiture : Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo - Ils sont deux à avoir compris ?
Ils sont deux à avoir compris ?

C'est un arrêté qui a été publié au journal officiel ce mercredi 29 décembre 2021 (édit : cet arrêté concerne les véhicules terrestres à moteur (autos et 2 roues motorisées donc)). Il a été largement commenté dans la presse généraliste. Comme toujours, ce type de mesure est accueilli avec plus ou moins de bonheur. D'aucuns trouveront cette mesure ridiculement peu incitative. Pas assez ou trop ? C'est évidemment une question de point de vue. Commenté avec plus ou moins de parti pris. Le monde (1) ou encore le Figaro (2) sont très factuels, Le Point (3) lui veut mettre le point sur le i. Le Point est très agacé. Nous ne sommes pas allés lire la logorrhée de 40 millions d'automobilistes, parce que, selon nous, elle n'a aucun intérêt (4).


La publicité automobile - Messages à caractères informatifs ou incitatifs

On y croit

Voici les trois messages qui devront être apposés sur les publicités (papiers, affiches, vidéo, radio) : « Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo », « Pensez à covoiturer » ou « Au quotidien, prenez les transports en commun ». Avec le hashtag (sauf à la radio) : #SeDéplacerMoinsPolluer. Évidemment, il est facile de ne pas se sentir concerné par ses messages. Le covoiturage atteint vite ses limites. Les transports en commun aussi. Et puis la marche ou le vélo, la notion de trajets courts est toute relative, quand on connait la proportion des déplacements en voiture qui font moins de 3 kilomètres. D'un autre côté, marcher ou pédaler 1 kilomètre en rase campagne quand il n'y a aucune infrastructure, ça peut être moins glamour que prévu. D'un autre côté, ici chez Weelz! on dit au diable les excuses... Pédalons.

Sur le même sujet  [Test] Vélo électrique Bergamont E-REVOX RIGID EQ, un flâneur urbain polyvalent

N'est-ce pas répondre aux attentes des français ?

"Pouvoir d'achat et santé ! Comme une attente d'une politique cyclable plus ambitieuse ?"

Cela ne vous aura pas échappé, 2022 est une année avec des élections présidentielles. Un sondage Odoxa publié le 29 novembre 2021, commandé par Europe 1 (5) relève (ou révèle) que les sujets du pouvoir d'achat et la santé sont au cœur des préoccupations de nos concitoyens. Pouvoir d'achat et santé ! Comme une attente d'une politique cyclable plus ambitieuse ? A défaut, le covoiturage ou la marche ou l'usage des transports en commun semblent être de bonnes solutions, soit pour s'occuper de son pouvoir d'achat, soit pour la santé. La marche et le vélo, combinent les deux. Magie !

(1) : Lien vers l'article du Monde, ici.
(2) : Lien vers l'article du Figaro, là.
(3) : Lien vers l'article du Point, là.
(4) : Lien qui ne renvoie pas vers 40 millions d'automobilistes.
(5) : Europe 1, sondage Odoxa

Retour en haut de page