Problème de motivation ?

Quels sont les facteurs les plus aptes à freiner un cycliste motivé et comment y remédier?

  • En premier lieu, je dirais la météo,

En effet, qui n'a jamais reculer et pris sa voiture ou mieux les transports en communs, une matinée d'automne ou d'hiver?La pluie, celle qui tombe de manière continue de matin au soir, ou le vent , celui qui empêchera le cycliste d'atteindre un rythme agréable sans avoir à forcer ou encore un brouillard persistant qui nous force a être sur nos garde et nous empêche de pouvoir profiter d'un trajet habituellement agréable; sont autant de raisons pour laisser le vélo de coté et choisir une solution de facilité. Je ne peux contredire cela et je dois avouer qu'il m'arrive encore en tant que velotaffeur de laisser mon fidèle destrier au chaud...


Mais je crois qu'il existe des raisons de braver les éléments et d'en tirer une certaine fierté d'après-coup.

Je suis sur  qu'après avoir effectué votre trajet quotidien sous une pluie battante ou dans un froid de canard et après vous être séché, vous serez emplis d'une satisfaction que ne peuvent connaitre  que les gens qui ont déjà ressentis cette sensation de mouliner sous le vent ou de boire littéralement la pluie...Et finalement, votre "fierté" vous aidera a renouveler l'expérience et à passer au dessus de cette barrière météorologique!!

  • Partir sans le soleil....et revenir sans lui!

Il est vrai que de rouler dans le noir est forcement moins agréable que de rouler de jours ou mieux , avec le soleil levant.La motivation et le moral subissent de plein fouet cette absence de lumière et je pense qu'en moyenne le nombre de cycliste sur nos routes doit fortement baisser durant cette période ( en gros de mi octobre a mi mars).

Mais encore une fois, ce n'est pas une fatalité!Avec un bon éclairage , les trajets peuvent devenir aussi agréable qu'un autre , une fois que l'on à trouvé des repères et des "plus" à ces trajets nocturnes.L'être Humain n'est en général pas habituer à se mouvoir dans la pénombre, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut a tout prix refuser les déplacements nocturnes mais au contraire , passer au dessus de ces craintes et continuer le cyclisme urbain!!!

  • Le chargement!!

Un ordinateur, le casse-croute, les cours et les bouquins, tous ces éléments sont indispensables a bon nombre d'utilisateurs et il est vrai qu'il n'est pas toujours simple de tout emporter quand on ne dispose que d'un vélo!

Alors rien de tel que d'installer un bon porte-bagage et des sacoches de qualité afin de prendre tout ce dont vous avez besoin en toute sécurité.

Je vous laisse un lien d'un site où vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour vélotaffer de jour comme de nuit et même sous la pluie!

http://www.cyclo-randonnee.fr/
http://www.rando-boutique.com/

Retour en haut de page