La prime kilométrique vélo toujours envisagée par le gouvernement

6 juin 2013

8126925861_c2f6f6b5bf_zC'est dans le cadre du débat ouvert par le ministère de l'écologie sur la transition énergétique que ce sont réunis, le 28 mai dernier à La Défense, les principaux syndicats ouvriers et patronaux (CGT, FO, CFDT, Medef et CGPME) en présence de responsable de l’État, dont la ministre de l'écologie elle-même, Delphine Batho.

L'objectif de cette réunion : établir un comité de pilotage pour réfléchir à des solutions afin d'encourager les français à se rendre au travail à vélo. Comment ? En mettant en place des aides pour la bicyclette comme ils en existent pour les autres moyens de transports actuellement.

L'une des pistes majeures envisagée par le gouvernement : prendre exemple sur nos voisins d'outre-Quiévrain qui ont mis en place une prime kilométrique vélo. Cette prime serait versée par l'employeur dans le cadre d'un trajet qui devra être supérieur à 1,5 km.

5968192719_46301c9163_zL'amendement, déposé à la fois par les écologistes et l'UMP et rédigé dans le cadre du plan national vélo que nous évoquions déjà fin 2011, prévoit ainsi que "l’employeur peut prendre en charge [...] tout ou partie des frais engagés par ses salariés se déplaçant à vélo entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail, sous la forme d’une indemnité kilométrique vélo".

Pour encourager les entreprises à prendre en charge les frais kilométriques de leurs salariés cyclistes (prise en charge qui demeure non obligatoire), le texte prévoit l’exonération des charges sociales sur cette prime, fixée à 25 centimes du kilomètre parcouru.

6169537684_2dc16ca8ab_zN'en déplaise à Monsieur Jean-Eudes du Mesnil, secrétaire général de la CGPME, invité à cette réunion et qui a "d'abord cru à un gag" et qui pense qu'il y a avant tout d'autres préoccupations à avoir que l'usage de la bicyclette...

À lire  Heure d'hiver : Bien vu ensemble, l'opération de la Sécurité Routière

Certes, mais rappelons tout de même à ce monsieur, qu'un salarié qui se rend au travail à vélo est un salarié toujours ponctuel (pas d'embouteillage), rarement en arrêt (puisqu'en bonne santé grâce au vélo) et plus efficace au travail (la pratique sportive fait secréter des endorphines qui améliore l'efficacité mentale). Ces salariés libèrent même des places de parking pour les clients !

Reste à espérer que ces amendements soient bel et bien ajoutés par la commission mixte paritaire au projet de loi sur le financement de la sécurité sociale, qui, je le rappelle, avait été rejeté en première lecture en novembre dernier.

Le comité de pilotage, qui a commencé en toute logique ses travaux ce lundi 3 juin, est dirigé par le "Monsieur Vélo" du gouvernement, Dominique Lebrun, l'actuel Coordonnateur Interministériel pour le Développement de l’Usage du Vélo.

Crédits photos : Jesper2cvRevolve Eco-RallyJFGornetCaroline de Francqueville.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Neptune

    Encore une tempête dans un verre d'eau cette histoire...

    Typiquement un dispositif conçu par et pour les cyclistes militants / engagés.
    Ils ont une pratique élevée du vélo donc ils veulent recevoir un petit pécule en contrepartie.
    Tant mieux pour eux, mais ce n'est pas ça qui va mettre les Français au vélo.

    Car les collégiens, les lycéens, les étudiants, les professions libérales, les chômeurs, les retraités, etc, ils en font quoi de ce beau dispositif destiné aux _salariés_ ?

    Surtout qu'en faisant un calcul sur un coin de table, pour quelqu'un qui fait 3 km à vélo, 3 fois par jour, ça revient à environ 37 € / mois sur l'année. La belle affaire !
    Sans compter que j'imagine que cela ne sera pas cumulable avec le remboursement de l'abonnement TC...

    D'ailleurs, en parlant d'abonnement TC remboursé par l'employeur, je serais curieux de savoir l'impact qu'a eu la mise en place de dispositif ?
    À part dans les zones où l'offre TC est correcte, je suis persuadé que l'impact a été négligeable. Même gratuite, j'en mangerais pas de la merde !

    Et elle est où "l'offre vélo" dans 95% de la France ? Inexistante. Et médiocre dans les 5% restant.
    Donc les quelques dizaines d'euros mensuels qui finiront dans la poche des salariés cyclistes, c'est autant qui n'ira pas une politique cyclable globale. Celle qui touche tout le monde, pas seulement les salariés (qui ne représentent "que" potentiellement 30% des Français).

    Avec ce dispositif, on se rend compte des idées brillantissimes qui trottent dans la tête de nos élites cyclistes.
    D'ailleurs, cette proposition c'est le côté "pile" de la pièce. Le côté "face", c'est d'offrir / subventionner un vélo aux salariés, comme l'a proposé le Club des Territoires Cyclables (ça existe ça en France, des territoires cyclables ??) je crois. Une arlésienne !
    Ces politiques qui ont l'habitude d'user de véhicules de service à tout va ont tout de suite trouver leur marque dans le sujet du vélo.

    À l'aune de ces propositions, on mesure l'abîme qui sépare ces pseudo-dispositifs d'un vrai plan Marshall pour le vélo en France...

  • J'aime ton avis et ta façon de penser (et d'écrire d'ailleurs).
    C'est comme pour l'obligation du port du casque, c'est-à-dire comment trouver de fausses solutions à des problèmes, alors que leurs causes sont ailleurs...

    En revanche, quand tu fais 3 km de vélo, 3 fois par jour ... tu dors à ton boulot ?!! (je plaisante ! ^^).

  • Alex

    Je pense qu'une aide au entreprise pour l’installation de douche serait plus efficace. La peur de sentir mauvais au travail étant le principal frein à l'usage du vélo comme moyen de locomotion.

  • Neptune

    J'avoue avoir toujours été très sceptique sur cette histoire de douches.

    Soit je suis un malodorant qui s'ignore, soit je suis fabriqué différemment des autres, mais, sauf épisode de grosse chaleur, je ne ressent pas le besoin de prendre une douche en arrivant au boulot.

    Au pire le soir en rentrant avec la chaleur d'une après-midi d'été -- mais le matin c'est rare qu'il fasse 30°C.

    Quand vous allez chercher le pain le dimanche matin à vélo, vous prenez une douche au retour ?!?
    Les usagers du métro et du RER surchauffés exigent-ils une douche à l'arrivée au bureau ?

    Quand on reprend le vélo après 10 ans d'arrêt de sport, OK au début on a rapidement chaud j'imagine. Mais on se relaxe, on appuie un peu moins fort sur les pédales, on change de braquet et le corps ralenti son rythme.

    Bref, dire que « le principal frein à l'usage du vélo », ça me semble être une contre-vérité. Votre boulangère, votre médecin, votre voisin, votre tante, c'est ça qui les freinent à faire du vélo, le manque de douche ??

    Moi qui croyait que c'était plutôt un environnement urbain absolument inadapté à la pratique du vélo, où l'insécurité (subjective) est partout, où personne n'a pas envie de risquer sa santé mentale et physique pour se déplacer d'un point A à un point B à vélo...

  • Ben

    Je trouve plus cohérent l'incitation au vélo pour les cyclistes plutot que l'indemnisation pouvant aller jusqu'à 200€ pour les frais de voitures et qui est en vigueur au même titre que les rbt des frais de transports collectifs (mais non obligatoire).

    Je fais 21Km/j, mon vélo s'use, je trouve normal la petite participation. Après je fais sans depuis des années, ce n'est pas primordial, mais je ne cracherais pas dessus.

  • Alex

    En effet j'ai été un peu non chalant lors de l'écriture de mon commentaire. Et je vais encore l'etre en faisant de mon cas une généralité. Je parcours 15km pour aller au travail, sans douche il est certains que je n'irais pas au travail en vélo. Dans mon ancienne boite, pas de douche 0 vélo taffeur. Dans ma boite actuelle (meme nombre de salarié, meme corp de metier) nous sommes 3 ou 4 à venir régulierement.
    En effet si on transpire il faut ralentir mais si c'est pour rouler à 5km/h de moyenne et mettre 2H à aller au boulot... Le vélotaf est interessant si on gagne ou on ne perd pas trop de temps

  • marie-marchand

    Finir vos soucis financiers

    J'ai retrouvé le sourire grâce à cette dame Sandrine Dupe que j'ai reçu un prêt de 55000€ et deux de mes collègues ont également reçu des prêts chez cette dame sans aucune difficulté. Je vous conseille de ne plus vous trompez de personne si vous voulez effectivement faire une demande de prêt d’argent pour votre projet et tout autre. Je publie ce message parce que Madame Sandrine Dupe m’a fait du bien avec ce prêt. C'est par le biais d'un ami que j'ai rencontré cette femme honnête et généreuse qui m’a permis d’obtenir ce prêt. Pour régulariser votre vie, vous avez besoin d'argent, Vous êtes fichés, pas accès au crédit de banque, ou n'avez pas la faveur d'une banque, vous avez besoin de financement pour votre construction, projet immobilier, création de votre propre entreprise, remonter votre activité personnelle, vous avez un vu à réaliser et besoin de fonds, un mauvais dossier de crédit ou besoin d'argent pour payer des factures, ou des dettes. Alors je vous conseille de la contacter et elle vous satisfera pour tous les services que vous lui demanderez. Voici son adresse: sandrine.dupe@europe.com

    Contactez-la, pour en savoir plus, soyez claire et honnête.

  • Pingback: Le vélo urbain sur la toile n°177, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()

  • Pingback: Le vélo urbain sur la toile n°184, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()

  • Pingback: L’indemnité kilométrique vélo vient d’être adoptée par le Parlement !, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()

  • Pingback: Sylvie Banoun, nouvelle coordonnatrice interministérielle vélo, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()