T'as vu mon vélo ? Joachim tire le portrait du cycliste urbain parisien

T’as vu mon vélo ? Joachim tire le portrait du cycliste urbain parisien

"Des gens me montrent leur vélo, je les prends en photo."

Audrey L

Le vélo est un superbe outil de déplacement. Mais pour qu'il se meuve, il lui faut un propriétaire capable d'appuyer sur ses pédales et le faire avancer. On nomme cela la dynamique des cycles.


964435b4ad2204429e6b209716a96576Joachim, parisien, était à la recherche d'un sujet afin de pratiquer sa passion de la photographie (argentique). En tant que cycliste lui-même, il ne lui fallu pas longtemps pour se décider.

Avec son projet "Tas vu mon vélo ?", il va à la rencontre des cyclistes urbains, pour tenter de retranscrire en image fixe cet indéfinissable amour que voue l'Homme à son Vélo.

Weelz.fr : Salut Joachim, que fais-tu dans la vie (à part du vélo et des photos) ?

Antoine T. Joachim : Je suis graphiste. En ce moment je fais des sites web pour un grand groupe français de télévision. Le travail est sympa, mais c’est à l’autre bout de Paris.

Ça a été l’impulsion pour me remettre en selle (et abandonner le Vélib). Au lieu de parcourir ma ligne de métro de bout en bout, je fais moitié métro, moitié vélo.

J'arrive au travail beaucoup plus en forme, c’est mieux qu’un café pour se réveiller. Mais c’est rare que je fasse tout le trajet à vélo, j’aime pas arriver trop cramé.

W : Comment t'es venu l'idée de ce projet de portraits de cyclistes ?

"Le vélo, c'est un bel objet [...] notre engin porte une part de nous, notre personnalité s'y reflète un peu."

J : C'est parti d'un constat : je ne faisais pas assez de photos, alors que j'aime beaucoup en faire. J'avais besoin d'un projet qui m'oblige une certaine régularité dans les prises de vue.

Un projet qui m'obligerait à faire des bonnes photos, parce que le public les verrait au fur et à mesure. Avoir un retour immédiat sur ma production, ça m’aide à avancer.

Lauraine MC'est au même moment que j'ai laissé tomber le Vélib’ pour un vélo plus sympa, à moi… je me suis intéressé aux problématiques du vélo en ville : l'aménagement, la perception des cyclistes par les autres usagers de la route, etc..

Et puis le vélo, c'est un bel objet auquel on est attaché. On l'équipe, on l'entretient, on le bichonne… notre engin porte une part de nous, notre personnalité s'y reflète un peu.

Et donc je me suis dit que c'était un bon angle pour mon projet. D'une part, faire des photos, d'autre part, rendre les cyclistes visibles en leur donnant une voix. Et je peux voir des beaux vélos !

Sur le même sujet  Pourquoi le vélo peine t’il autant à s’imposer ?

W : Pour toi, c'est quoi le vélo ?

J : C'est un super moyen de déplacement. C’est le moyen de déplacement optimal pour une ville comme Paris.

Emmanuel B. Lauraine M

Rapide, facile à utiliser, peu encombrant, pas cher, pas polluant ni bruyant… et puis c’est bon pour la santé ! Ça c’est les arguments pour.

Après il y a aussi le mariage d’esthétique et de technologie ; que ce soit les belles bécanes de course ou les biclous de grand-mère, l’objet est toujours intéressant, comme je le mentionne plus haut.

W : Simple photographe amateur ou de métier ?

J : Je suis seulement amateur… Le projet ne m'a rien rapporté niveau argent, bien au contraire… comme je suis équipé en argentique, je dois acheter mes films et les faire développer au labo, c'est beaucoup de frais.

Audrey L

Toutes les photos du projet sont prises avec mon Contax G2 : un appareil bourré de nouvelles technologies quand il est sorti, mais qui a été très vite oublié à cause de l'arrivée du numérique.

Le grand avantage de cet appareil, c'est les optiques : des objectifs fixes de très bonne qualité, qu'on peut trouver pour pas cher sur eBay parce qu'ils ne sont compatibles qu'avec peu de systèmes.

Et pour garantir le même genre de couleurs sur tout le projet, je n'utilise qu'un film, le Kodak Ektar 100. C'est une pellicule qui rend les couleurs très finement, qui me permet une grande netteté et une bonne latitude d'exposition pour les scènes contrastées. J’aime beaucoup le rendu que cette combinaison appareil / film me donne.

W : Après le site, un livre ?

tumblr_nnj9fxKTvm1upybero8_r2_1280

J : Pour l’instant c’est pas envisagé. (Ndlr : Voir le livre de Laurent Belando, Vélos urbains) Ce genre de projet, c’est un cheminement qui prend du temps, là je préfère me concentrer sur le cheminement en lui-même, plus que sur un but.

Là je n’ai qu’une trentaine de portraits et je suis loin d’avoir fait le tour de la question ; j’ai pas de vélo couché, de vélomobile, pas de cycliste professionnel ni même de coureur amateur, j’ai plein de followers qui me contactent ou même d’anciens modèles qui ont un nouveau vélo à me montrer.

Je veux aussi faire des portraits dans les associations, ceux qui luttent pour la promotion du vélo à l’échelle locale ou nationale… donc ça veut dire beaucoup de travail en perspective.

Heureusement qu’il recommence à faire beau, je vais pouvoir à nouveau sortir mon appareil photo !

Propos recueilli le 6 mars 2016.

> Allez faire un tour sur T'as vu mon vélo ?

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)