Port du masque à vélo, après Paris, l'Hérault dispense aussi les cyclistes

Port du masque à vélo, après Paris, l’Hérault dispense aussi les cyclistes

Un assouplissement de l'arrêté pour les mobilités actives

Nous vous en parlions en début de semaine dernière, l'obligation du port du masque de protection pose un problème aux cyclistes. Le masque empêche une ventilation correcte des voies pulmonaires (un effet atténué si vous utilisez un vélo électrique). Selon l'OMS, son utilisation lors d'une activité physique serait même néfaste et contre-productive¹.

Après Paris qui a modifié rapidement la mesure en dispensant les utilisateurs de mobilités actives de porter le masque, c'est la préfecture de l'Hérault qui vient d'assouplir son arrêté. Désormais, les utilisateurs de vélo, mais également les pratiquants de trottinette, skate ou rollers peuvent circuler sans masque de protection.


"Dans la mesure où les usagers [...] sont de passage, ils ne font pas courir de risque de contact dès lors qu’ils se trouvent sur une voie de circulation adaptée à savoir les pistes cyclables, les routes, chemins." indique le cabinet du préfet Jacques WITKOWSKI.

La préfecture nuance toutefois son propos en précisant que le port du masque s'applique à tous du moment que vous êtes au contact des piétons (zones piétonnes ou de rencontre).

La FUB demande aux préfets et aux maires de revenir sur leurs décisions

Suite à notre article, la Fédération des Usagers de la Bicyclette s'est réunie pour débattre du port du masque à vélo. Dans un communiqué publié vendredi dernier (21/08), elle a souhaité "attirer l’attention sur l’inadaptation de cette mesure aux cyclistes, confirmée par les données scientifiques de l’OMS". Dans son texte, la FUB demande aux préfets et aux maires de revenir sur leurs décisions. La préfecture de l'Hérault les aura entendu.

Sur le même sujet  Confinement et fermeture des axes cyclables, la FUB saisit le Conseil d'Etat

Encore une fois, le masque est un élément important contribuant à la limitation de la propagation du virus Covid-19. Cependant, son port lors d'un déplacement à vélo, apparaît inutile dès lors que le cycliste est en déplacement. Déplacement qui favorise de fait la distanciation sociale. Nous rappelons bien sûr à nos lecteurs et lectrices cyclistes l'importance de remettre immédiatement le masque dès lors que vous êtes rendus à destination, surtout dans les zones à forte fréquentation. La FUB rappelle d'ailleurs "que le port du masque est un geste barrière efficace et nécessaire".

¹ Comme nous le rappelions dans notre article, selon l'OMS : "Il ne faut PAS porter de masque quand on fait de l’exercice car les masques peuvent réduire l’aisance respiratoire. La transpiration peut entraîner une humidification plus rapide du masque, rendant la respiration plus difficile et favorisant la croissance des micro-organismes."

Crédit photo : Ville de Montpellier.

Retour en haut de page