Plan vélo Paris 2021-2026, un acte 2 pour une ville 100% cyclable

Plan vélo Paris 2021-2026, un acte 2 pour une ville 100% cyclable

Paris vient de dévoiler sa feuille de route pour faire de la capitale une ville 100% cyclable d'ici à 2026. 180 kilomètres de nouvelles pistes vont venir étoffer le réseau cyclable parisien. Un nouveau plan vélo qui ne manquera pas de faire grincer des dents les automobilistes de la Ville Lumière. Détails dans la suite de ce billet.

Plan vélo : Le cycliste majoritaire à Paris en 2030 ?

En 2001, la ville de Paris comptabilisait un linéaire cyclable de ... 200 km. Les plans vélo successifs, dont le dernier plan vélo qui courrait sur la période 2015-2020 (150 millions d'Euros) ont permis de multiplier par cinq le nombre de voies cyclables. En 2021, Paris comptabilise exactement 1094 kilomètres sur son réseau. L'ambition de l'équipe municipale en place est claire : "faire de Paris une ville 100% cyclable".


Un nouveau plan vélo parisien annoncé à 250 millions d'Euros. L'objectif est de faire grossir encore le linéaire cyclable de 52 km de pistes temporaires pérennisées, 130 km de pistes sécurisées et 390 km de doubles-sens cyclables. Cela concerne à la fois Paris intramuros, mais également des axes au niveau métropolitain et régional. Le schéma directeur dévoilé jeudi dernier (21/10) intègre ainsi le RER Vélo de la Région Île-de-France et le réseau Vélopolitain de la Métropole du Grand Paris.

Davantage de stationnement vélo pour freiner la peur du vol

Au-delà du développement des axes cyclables, il faut aussi augmenter l'offre de stationnement vélo, encore assez pauvre dans la capitale (60.000 arceaux, 300 places en véloboxes, 700 emplacements répartis dans les vélostations et stations Veligo). Objectif du plan vélo de Paris : 130.000 nouvelles places dont 30.000 nouveaux arceaux et 40.000 nouveaux stationnements sécurisées proche des pôles intermodaux.

Une explosion de l'usage vélo à Paris et de nombreux néo-cyclistes

La pandémie de Covid-19 a remis en selle de nombreux citoyens, à Paris comme ailleurs. "Tombé en désuétude face à la voiture devenue Reine, le vélo fait depuis quelques années son grand retour à Paris" nous dit David Belliard, l'adjoint à la maire de Paris en charge des transports et des mobilités.

Sur le même sujet  Le vélo est sous-représenté dans les projets européens, selon l'ECF

Toutefois, selon les chiffres données par la municipalité, le virus n'est pas la seule cause de cette augmentation. Entre 2019 et 2020, les totems parisiens (compteurs de vélos) ont enregistré une fréquentation des pistes cyclables en hausse de 47%. Une hausse en grande partie due aux grèves des transports sur cette période. L'augmentation globale entre 2020 et 2021 n'est "que" de 22%, bien que la ville ait constaté des hausses de fréquentation cycliste de 60% sur certains axes majeurs.

"Un changement de paradigme qui pourrait bien perdurer. Qui sait, en 2030, le vélo sera devenu le moyen de transport majoritaire"

Depuis l'ouverture de la rue de Rivoli aux modes actifs, "le comptage par caméra thermique montre des pointes à plus de 25 000 cyclistes et trotti­nettes par jour" indique la Mairie de Paris. Sur le boulevard de Sébastopol, la ville enregistre des pointes jusqu'à 15 000 cyclistes par jour. Quant au boulevard Magenta ou encore le boulevard Voltaire, on voit passer plus de cyclistes que d'automobilistes aux heures de pointe. Lors du déconfinement, de nombreux nouveaux cyclistes (néo-cyclistes) sont venus gonfler les rangs des vélotaffeurs parisiens. Un changement de paradigme qui pourrait bien perdurer. Qui sait, en 2030, le vélo sera devenu le moyen de transport majoritaire dans la capitale. C'est l'une des prédictions de Frédéric Héran dans son ouvrage "Le retour de la Bicyclette". Le futur lui donnera peut-être raison.

➡️ Plus d'infos et de chiffres sur le site de la Mairie de Paris.

Retour en haut de page