[Plan vélo] France Relance, encourager la pratique du vélo quotidien

[Plan vélo] France Relance, encourager la pratique du vélo quotidien

Ce matin, Lundi 14 septembre 2020, nous fêtons les deux ans de l'annonce du plan vélo initié par le gouvernement d'Edouard Philippe. Ce pourrait être l'occasion de faire un point, ou de tomber une ou deux dents sur la cassette arrière et accélérer le processus. Accélérer, renforcer cette politique cyclable, c'est en résumé ce que viennent de nous annoncer Madame la Ministre Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports.

Le feu est rouge, alors on attend et on discute.

Dans le cadre de France Relance, le vélo du quotidien trouve sa place avec, principalement, des rallonges budgétaires sur des programmes déjà en place:


Le coup de pouce vélo prolongé et 20Millions d'Euros dans le panier

Madame la ministre annonce 620,000 vélos passés sous les doigts de fées des mécaniciens de France, de Navarre sans oublier les territoires d'Outre-Mer. En prolongeant le programme jusqu'à fin décembre 2020, l'objectif est de sortir des caves, des granges encore 380,000 biclounes, pour afficher 1 millions de spads retrouvant une nouvelle vie. Budget total de l'opération 80millions d'euros.

Remettre des vélos en état c'est bien, donner plus d'espace pour les usagers, c'est mieux.

A ce titre, le fond de mobilité active est également renforcé. Parce que l'itinéraire des usagers ne s'arrête pas à la fin de la piste cyclable, l'objectif de ce programme est bien d'améliorer la continuité des pistes cyclables, aménager les carrefours posant problèmes. Plus de 300 dossiers ont été déposés par les territoires (urbains, péri-urbains, ruraux). 186 projets ont été sélectionnés, sur 127 territoires. Une aide totale 70 millions d’euros de subventions sera posée sur le tarmac, afin de réaliser des projets d’aménagements cyclables dont l’investissement total finalement s’élèvera à 425 M€. Votre ville, votre quartier, votre commune est concernée? vous pouvez vérifier ici la carte ou ici la liste.

Avoir un vélo en état de marche c'est bien, le retrouver là où il était garé, c'est mieux.

Ce fléau du vol de vélos touche tout le monde. Madame la ministre Barbara Pompili me confiait, en pédalant sur un vélo appartenant à la flotte du ministère, qu'elle est comme beaucoup (trop) de citoyens, elle aussi victime du vol de vélo. Est-que monsieur le ministre Jean-Baptiste Djebarri me disait la même chose ? Assurément. Difficile de conclure si l'égalité des citoyens face au vol de vélo est une bonne ou mauvaise nouvelle. Je penche plutôt pour l'option mauvaise nouvelle. Ces annonces sont faites sans émotion, comme une fatalité, comme presque un passage obligé dans la vie d'un cycliste. Dans les programmes d'aménagements subventionnés, il y a bien des parkings sécurisés ou rendre le marquage du vélo neuf vendu obligatoire, par décret, à partir du 1er janvier 2021. Mais si l'objectif est celui-ci, nous sommes d'accord qu'on ne fait que décaler le problème !? Ne faudrait-il pas agir avec le ministère de l'intérieur et pourquoi pas le ministère de la justice ?

Sur le même sujet  Vélo durant le confinement, OUI l'attestation vous autorise à rouler
Qui pour faire un sticker, "ce vélo est à moi, merci de me le laisser"?

En marge des annonces officielles, revient également le sujet de l'intermodalité et les aménagements des trains, TER pour mieux accueillir les vélos. Barbara Pompili insiste à nouveau sur la LOM, nous en parlions ici.

Les esprits chagrins, ceux qui aiment comparer ce qu'il y a dans leur assiette avec ce qu'il y a dans l'assiette des autres, argueront encore que 200 millions d'euros, ce n'est pas grand chose comparés aux milliards accordés à d'autres secteurs du transport (suivez mon regard vers le ciel ou les voitures). On peut aussi regretter que le vélo à assistance électrique cannibalise les subventions et ne partage pas beaucoup avec le vélo neuf musculaire.

Chez Weelz! nous sommes malgré tout persuadés que le vélo est un outil de transport économique et agile. Economique pour les foyers mais aussi pour l'Etat. Nous pensons que le vélo a surtout besoin d'espace, sur la chaussée. Comme nous le résumions: Aux voitures les milliards, au vélo l'espace.

allez, hop !
Retour en haut de page