Pinger, cartographier les points noirs cyclables à Bruxelles

27 juin 2017

Dans la région de Bruxelles, le nombre de cyclistes a augmenté de 50% en 2016. Voici donc une initiative intéressante de la part de nos voisins belges. "Pinger", c'est un projet de l'ASBL Mobiel 21, l'organisme actif en matière de mobilité durable outre-Quiévrain.

Le principe est de fournir à un panel de cyclistes urbains quotidiens, une sorte de petit bouton poussoir (le Pinger).

Grâce à lui, et à une application smartphone dédiée (BikeCitizens), l'utilisateur va pouvoir indiquer un problème rencontré sur son chemin : nid-de-poule, mauvaise signalisation, croisement dangereux, piste cyclable à nettoyer, stationnement sauvage...

Les données ainsi recueillies vont permettre d'obtenir une cartographie précise des zones à améliorer pour les cyclistes sur la région de Bruxelles. Techniquement, le bouton Pinger est relié en bluetooth au smartphone. Lorsque l'utilisateur signale un problème, il peut ensuite ajouter les détails directement sur l'appli (même si on ne voit pas bien à quoi sert un bouton supplémentaire, alors que le smartphone peut déjà faire tout cela...).

Bianca Debaets, la Secrétaire d’État bruxelloise en charge de la Sécurité routière, est à la base de cette initiative et du déblocage des fonds pour réaliser ce projet (123.500 €). Wim Billet (second à droite) coordonne le projet technique.

Une première phase de test est en cours avec 500 cyclistes triés sur le volet. 500 autres devraient suivre dès le mois de juillet.

Si les grandes métropoles françaises mettaient un tel service en place, elles auraient le droit à 200 ping par secondes, rien que pour les GCUM sur nos pistes...

À lire  Vélo urbain à Caen : des réussites à la hauteur des difficultés

> PingIfYouCare.brussels

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Freyr Gunnar

    > le bouton Pinger est relié en bluetooth au smartphone. Lorsque l'utilisateur signale un problème, il peut ensuite ajouter les détails directement sur l'appli (même si on ne voit pas bien à quoi sert un bouton supplémentaire, alors que le smartphone peut déjà faire tout cela...).
    […] Bianca Debaets, la Secrétaire d’État bruxelloise en charge de la Sécurité routière, est à la base de cette initiative et du déblocage des fonds pour réaliser ce projet (123.500 €).

    +1. Avec ce budget, ils auraient pu faire bosser quelques développeurs à forker Maps.me, vu qu'il suffit d'ajouter un menu pour sélectionner un problème dans une liste et d'ajouter une punaise sur la carte → envoi aux serveurs

    https://github.com/mapsme
    http://maps.me/en/home