[People] Interview Estelle Vuillemin, son avis sur le vélo urbain

[People] Interview Estelle Vuillemin, son avis sur le vélo urbain

16 mars 2009

Estelle VuilleminWeelz a eu l'idée d'aller demander leur point de vue sur le vélo urbain à ceux qui ont fait de cette belle invention leur métier.

Aujourd'hui, c'est la charmante Estelle Vuillemin, championne d'Europe de descente marathon en 2005 et plusieurs fois vainqueur de la Mégavalanche, qui s'y colle. Merci à elle pour sa sympathie et sa disponibilité.

Weelz : Bonjour Estelle ! Présente-toi en quelques mots :

Estelle : Je suis une jeune femme de 25 ans... journaliste et vététiste... j'ai débuté le VTT à l'âge de 10 ans... et après être passée par le TNJV (NDLR : Trophée National des Jeunes Vététistes), le cross country et la descente, me voilà depuis quelques années en enduro, discipline qui me convient tout à fait.

W : Tu l'as vu, Weelz prône le déplacement à vélo. Quel regard portes-tu sur le développement du vélo urbain aujourd'hui ?

Estelle : C'est très bien, il faudrait seulement plus de pistes cyclables pour que les vieilles aillent dessus... allez je rigole hein! Sérieusement, je trouve ça plutôt pas mal et de la développement des vélos en libre service dans les grandes villes a surement eu un impact sur cette pratique qui, j'ai l'impression se démocratise de plus en plus. En tout cas, à Montpellier, vu qu'il fait beau toute l'année, il y a des Vélomagg tout le temps partout! (c'est comme ça que les vélib s'appellent ici)

W : T'arrive-t'il de te déplacer ainsi ? (a-t'on la chance de croiser Estelle Vuillemin chercher son pain le matin !?)

Estelle : Oui avant, quand j'étais étudiante à Nancy, je me déplaçais à vélo... il fallait voir les engins, des vélos qui dataient de la guerre avec dynamo s'il vous plait. C'était cool de slalomer entre les voitures... je me faisais parfois 3 ou 4 allez retour fac-appart, appart-fac. Avec du surplace pendant les feux rouges... Ces vieux vélos, c'est ma voisine qui me les filait... j'en ai eu plusieurs car parfois, je les cassais en plein chemin... la transmission rendait l'âme alors ma voisine m'en redonnait un autre... Je la soupçonne même d'avoir fait du trafic de vélo pendant la guerre!

À lire  Congrès FUB 2017 : le vélo façonne et fascine la ville

W : De par ton métier, il t'arrive de voyager. Vois-tu des différences entre la France et les autres pays sur ce point ?

Estelle : Malheureusement, je ne voyage pas assez par le vélo mais par exemple, pendant les JO, on a vu combien les chinois se déplaçaient à vélo, c'est cool même si leurs poumons doivent en prendre un coup vu la pollution à Pékin...
En tout cas, je pense qu'en France ça se démocratise de plus en plus grâce aux vélos en libre service!

Metabief 2008, Estelle VuilleminW : Du vélo urbain à l'écologie, il n'y a qu'un pas. L'impact écologique est-il pris en compte par les organisateurs lors des compétitions ?

Estelle : Je cours sur les courses de Georges Edwards (NDLR : Organisateur de la série AvalancheCup)... et on a toujours un briefing de début de course pour faire comprendre à ceux qui l'auraient oublié qu'il ne faut pas jeter ses papiers par terre...Mais je pense que le comportement général des vététistes à changé...

Weelz : Dernière question : Rendre le port du casque obligatoire en ville fait beaucoup débat. Ton avis sur ce point ?

Estelle : Bien sûr qu'il le faudrait, mais quand tu vois le temps que le tour de France a mis à le rendre obligatoire... j'imagine même pas comment on va le rendre obligatoire en ville.

Voilà. Si vous habitez Montpellier, il ne vous reste plus qu'à scruter les rues pour avoir la chance de tomber sur cette charmante jeune femme sur son vélo :) !

Interview du 11/03/2009.
Crédits photos : RazorImages.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Merci ;)

  • Lcf

    Estelle, Estelle, Estelle... obligerait-t-on les piétons ou les automobilistes à mettre un casque en ville? Non? Eh bien pourtant, lors d'une pratique non sportive, les automobilistes ont plus de chance lors d'un accident urbain d'avoir un trauma crânien qu'un cycliste...
    Je porte un casque (la plupart du temps), mais suis contre l'obligation: dans tous les pays où c'est devenu obligatoire, la pratique a reculé... insistons plutôt sur ce qui nous protègera vraiment, c'est à dire le partage de la rue, le respect mutuel, plutôt que sur ce sempiternel casque qui sert moins qu'extrêmement rarement en ville...
    La pratique sportive n'a rien à voir avec un mode de déplacement: c'est la même différence qu'entre un pilote de rallye et le conducteur moyen!
    Cordialement et en te souhaitant le plus grand succès possible,

    Marien

  • Xav

    @Lcf - Estelle n'est pas à blâmer. Je reconnais que ma dernière question a été mal posée et je l'ai d'ailleurs reformulée pour les prochains interviews, en précisant justement que la plupart des cyclistes urbains sont POUR le port du casque, mais CONTRE une obligation de le porter.

  • Lcf

    @Xav - Je ne blâme personne, c'est une opinion fort respectable bien au contraire! Mais qui parfois dessert au lieu de servir ;-)
    Amicalement

  • Papy Mougeot

    L'obligation du casque ou du gilet confortent l'automobiliste dans son sentiment d'impunité.

    A plusieurs reprises, pour argumenter leur approbation au port obligatoire du gilet, des copains automobilistes m'ont prétexté avoir été surpris par des cyclistes qu'il ont vu au dernier moment. Aucun d'entre eux n'a mis en cause l'automobiliste qui les précédait et qui n'a pas signalé ce cycliste en mettant son clignotant pour le doubler.

  • Papy Mougeot

    Le gilet devrait aussi être obligatoire pour les piétons : cet hivers, dans mon quartier, trois personnes (dont mon épouse) renversées au même passage piétons, trois fois la même cause : des automobilistes qui ne voient pas les piétons engagés.
    Bilan, une voisine décédée, suite à un choc de la tête contre le trottoir.

    Si elle avait porté un casque en plus du gilet, elle aurait eu une chance de survie...

    Avec un déguisement de Bibendum, elle aurait peut-être même rebondit...!!

  • Gruts

    Au lieu de foutre des déguisements aux gens qui demandent rien, faut juste réviser le "permis de tuer". Trop de gens conduisent comme des nazes et font gaffe qu'aux 2m² de leur habitacle.