Pékin ou le retour à la culture vélo

Le retour en arrière est-il synonyme de progrès ? Et bien il semblerait que pour la ville de Pékin, oui !
En fait il s'agit plus d'une volonté d'un retour aux sources, pour cette mégalopole qui a connu un nombre incroyablement élevé de cyclistes au km², mais qui, modernité et pétrole pas cher aidant, a connu malheureusement le déclin de ce mode de déplacement, pourtant si prisé du peuple asiatique.

Il y a 20 ans, 4 chinois sur 5 utilisaient un vélo. Mais de 1995 à 2005, la flotte de vélos chinois a diminué de 35%, tandis que l'automobile privée a plus que doublé. L'année dernière, la Chine a même dépassé les États-Unis en termes de ventes de voiture.


Liu Xiaoming, directeur du service communication de la ville, a déclaré que la municipalité allait réviser et éliminer toutes règlementations qui freineraient l'utilisation du vélo, et qu'elle allait imposer des restrictions plus importantes sur les automobilistes.

Le gouvernement chinois s'engage également à reconstruire les pistes cyclables, celles-là même qui avaient été détruites pour laisser plus de place à la voiture. De nouveaux parkings à vélo sécurisés vont également voir le jour, près des stations de bus et de métro.

Afin d'apaiser les craintes de vols, problème fortement présent dans la ville, l'état va mettre également des vélos de location à disposition des Pékinois. D'ici 2015, les autorités chinoises souhaitent atteindre le chiffre de 50 000 unités disponibles à la location. Rappelons que Pékin compte plus de 17 millions d'habitants...

Via The CityFix.

Crédits photos : CanadaGood, Alexandra Moss.

Sur le même sujet  La vidéo-verbalisation arrive à Paris
Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)