Paris en Selle propose la solution vélo à 40MA

17 mai 2016

22300517272_4cb22c2e70_k

La Ville de Paris a récemment annoncé que, dès le 1er juillet 2016, elle compte bannir du centre-ville de la capitale les voitures diesels les plus anciennes et donc les plus polluantes.

Cette annonce fait suite à la sonnette d'alarme qu'a tiré l'Organisation Mondiale de la Santé, concernant les niveaux de pollution de plus en plus élevé dans les villes.

"Environ 80% des personnes vivant dans des zones urbaines sont exposées à des niveaux de qualité de l'air ne respectant pas les limites fixées par l'OMS", d'après l'étude publiée la semaine dernière.

Laissez-nous rouler polluer !

Il n'est plus temps de tergiverser, et l'heure est donc bien à mettre en place des solutions drastiques. Mais cela n'est pas au gout de tout le monde. A commencer par Pierre Chasseray et son association "40 Millions d'Automobilistes".

Lire notre article : 40 Millions de Bagnoles.

Ce dernier souhaite lancer une action collective contre la municipalité parisienne : ni plus ni moins que l'indemnisation des milliers d'automobilistes lésés car ils ne pourront plus rouler entre 8H et 20H en semaine avec leurs vieux véhicules diesels.

Le lobby a annoncé vouloir réclamer, tenez-vous bien, 1250€ par personnes touchées par la décote de leur voiture, qu'il ne pourront plus vendre en Île-de-France. Soit en tout près d'un milliard d'Euros ! (Ils ont même le culot de lancer un site www.remboursemabagnole.com !).

La solution viendra du vélo

pes_green2-270x250Charles Maguin et Paris en Selle, une association qui défend le vélo comme moyen de transport dans la capitale, vient de publier un communiqué de presse, afin de donner quelques idées sur ce que Paris pourrait mettre en place avec 1 milliard d'Euros :

"40 Automobilistes" a raison de s’émouvoir du sort des automobilistes franciliens : piégés par des politiques territoriales incitant à l'usage de l'automobile, ils perdent un temps de vie considérable à collectivement former des bouchons, dépensent des fortunes pour acquérir et utiliser leurs véhicules et sont les premiers touchés par la pollution qu'ils produisent.

À lire  Montreuil (93) : quand la banlieue prend le vélo à cœur

Mais un dédommagement individuel de 1250 euros par véhicule polluant ne constitue pas une solution. Cela ne représente que 20 % du coût annuel d'une petite voiture de remplacement et maintient ces personnes dans le piège automobile : pollution, sédentarité, longs trajets épuisants, coûts.

Paris et la région Île-de-France doivent leur proposer une véritable solution de mobilité, plus efficace, moins chère et plus saine. Avec 1 milliard on peut mettre en place un Plan Vélo régional :

  • Offrir 400 000 Vélos à Assistance Électrique (VAE) aux automobilistes concernés : 320 M€.
  • Équiper 694 km de "grands axes" Franciliens d'un Réseau Express Vélo : 555 M€.
    Grâce à ces pistes cyclables à haut niveau de service, toute personne habitant à 15km des limites de Paris se rendra en moins d’une heure à l'hôtel de ville par un parcours confortable et sécurisé.
  • Installer 50 000 vélo-boxes sécurisés, soit 250 à 300 000 places de stationnement pour les vélos, dans les gares, devant les équipements publics et les commerces d'Île-de-France : 125 M€.

"Paris en Selle" souligne l'intérêt de ce Plan Vélo pour les automobilistes :

  • Les acquéreurs d'un vélo accéderont à une mobilité agréable et presque gratuite, et pourront bénéficier de l'Indemnité Kilométrique Vélo (0,25€/km).
  • Les personnes qui ont réellement besoin d'utiliser l'automobile pour de longues distances circuleront mieux car elles seront moins nombreuses.
  • La réduction de la pollution permettra à tous les Franciliens et leurs enfants d'être en meilleure santé.

En réclamant avec "Paris en Selle" un Plan Vélo pour l’Île-de-France, "40 Automobilistes" répondrait aux
véritables besoins de ses adhérents, comme le fait l'Automobile Association en Grande-Bretagne qui a salué l'action volontariste du maire de Londres pour la création de Réseaux Express Vélo.

Le médiatique délégué général de "40 Automobilistes", Pierre Chasseray, reviendrait ainsi au temps où, chargé des relations presse du WWF, il défendait la survie des pandas plutôt que le portefeuille des propriétaires de Fiat Panda.

Communiqué de presse de Paris en Selle, mai 2016.

Crédits photos : Guillaume Henry.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Bruno Lalouette

    Le vélo c'est très bien, le collectivisme beaucoup moins, je n'ai pas envie de financer des vélos à assistance électrique avec mes impôts, vélos qui financeront eux mêmes la prolongation de vie du nucléaires, tout comme les autolib ! Je n'ai pas plus envie de mourir irradié qu'asphyxié !

    Donc, la première des mesures à prendre, c'est d'utiliser les lignes électriques du réseau ERDF, en concurrence avec le wimax et les réseaux satellitaires existants et à venir, et avoir une France 100% connectée en haut et très haut débit, ceci afin de mettre en place l'obligation légale pour l'état et les grands groupes d'employer un minimum de 30% de télétravailleurs, avec délocalisation des ministères dans les provinces.

    Car c'est bien la surdensification urbaine le premier des problèmes, or, vous voulez dépenser 1 milliard d'euros à Paris, mais financé par l'impôt de tous les français... Escroquerie républicaine pluridécennale qui perdure depuis au moins les premiers rois de France, dont certains ont quand même fait bâtir les châteaux de la Loire, tous les François n'incarnant pas la nullité absolue...

    Donc, investissons 1 milliard, plus même, pour créer des vélos routes sur tout le territoire, et mêmes des pistes pour les chevaux, avec gîtes ruraux , locations Airbnb (que les politiques veulent tuer), hôtels de charme, camping à la ferme, et connexions ferroviaires pour tout le monde, et des aéroports de province aujourd'hui déficitaires, qui accueilleront des touristes venus d'Australie ou des USA, ce qui nous fera exporter des Airbus, et nous vendrons le long des routes des châteaux et des canaux fluviaux, encore plus de vins, de spiritueux, des eaux et du bio local, occasion aussi de faire découvrir et de développer de nouvelles infrastructures thermales ludiques plutôt que le thermale médicinal financé sur fonds de la sécu, le tout accompagné de fêtes médiévales de Beltaine à Shamain, ça donnera du boulot aux intermitents du spectacle ...

    Et à coté, dans des villes aux populations diminuées, ont peut rendre obligatoire les cargos vélos pour la livraison des colis légers, de même que des cargos planeurs embarquant 10 tonnes de fret pourraient très bien ravitailler les campagnes, de même que les chevaux peuvent remplacer les camions poubelles...

    Tout va bien, il y a tellement de choses à faire...

  • Anon

    Un peu neuneu cet article.
    Comme si un vélo remplaçait une voiture.
    - Certains on besoin d'un coffre
    - Certains peuvent se faire envoyer en déplacement pro
    - Certains ont besoin de se protéger du froid et de la pluie
    - Certains doivent déposer leurs enfants à l'école.

    Les cyclistes sont des égoïstes prétentieux.
    On devrait tous faire comme eux parce qu'ils n'ont pas les mêmes besoins que nous.

    Vous savez quoi ? Allez vous faire foutre.
    Le pire c'est ceux qui se mettent en groupe pour bien bloquer la route pour leur balade matinale, à l'heure ou les gens vont bosser. Je souhaite avec la plus grande sincérité que vos tenues trop moulantes vous rendent infertiles une bonne fois pour toute.

  • Eoshyn

    Un peu neuneu ce commentaire.
    Comme si un vélo ne pouvait pas remplacer une voiture dans la grande majorité des cas.
    - Certains trouveront le vélo-cargo ou le triporteur parfait pour les gros transports
    - Certains seront ravis de se déplacer plus rapidement professionnellement avec un vélo électrique
    - Certains se protègeront du froid et de la pluie avec des vêtements chauds et imperméables (comme à pied)
    - Certains découvriront avec émerveillement les possibilités des vélo-cargos et des triporteurs pour amener les enfants à l'école.

    Les automobilistes sont des égoïstes prétentieux.
    On devrait tous s'écraser devant eux parce qu'ils ne veulent pas repartager l'espace.

    Vous savez quoi ? Allez vous faire foutre.
    Le pire c'est ceux qui se mettent en groupe pour bien bloquer les routes chaque matin (et chaque soir), à l'heure où les gens en vélo ou à pied vont bosser (ou rentrent chez eux). Je souhaite avec la plus grande sincérité que les restrictions de circulation fasse disparaitre vos nuisances une bonne fois pour toute.

  • Winfried

    En plus, le vélo, c'est pour le tiers-monde.

    Comme l'Allemagne, le Danemark ou les Pays-Bas.

    Pas de ça ici.

  • Anon

    "vélo-cargo", "triporteur"... Merci c'était très drôle.
    "Le pire c'est ceux qui se mettent en groupe pour bien bloquer les routes"
    Des voitures sur une piste cyclable ? J'y crois moyennement.

  • Pingback: Paris et sa banlieue, où est le vélo ?, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()

  • Lyon à Vélo