Moustache Lundi 20, le vélo longtail selon Julie, utilisatrice à Toulouse

Moustache Lundi 20, le vélo longtail selon Julie, utilisatrice à Toulouse

"Y'a pas photo, Moustache c'est bien mieux que Porsche !" nous lance Julie en rigolant, juchée fièrement sur son vélo longtail Moustache Lundi 20, alors que nous croisons le coupé allemand qui fonce vers le feu rouge. La jeune maman vient de déposer son fils Lenny à la crèche et termine les 7,5 kilomètres qui la séparent de son bureau.

Un longtail Lundi 20 comme véhicule du quotidien (et ça rime)

Précision avant de lire plus loin : Nous réalisons cet article en partenariat avec le fabricant français Moustache. Objectif : partir à la rencontre d'utilisateurs du nouveau vélo longtail Lundi 20. De notre côté, ça fait un moment que nous sommes persuadés que le vélo cargo (triporteur, biporteur ou longtail) augure d’une révolution dans la mobilité du quotidien. Ce témoignage que nous vous proposons (il sera suivi de plusieurs autres) est une occasion de vous démontrer par un retour d'expérience utilisateur (de vrais utilisateurs qui payent leur vélo) que le longtail est bien plus qu’un vélo pour amener les enfants à l’école. Les témoins qui vont se succéder ont bel et bien acheté leur Moustache Lundi 20. Ils n'ont pas été rémunérés pour leur témoignage et s'expriment librement.

Les apparences sont parfois trompeuses (et les clichés ont la vie dure). Alors que Jérôme et moi pensions (à tort) rencontrer une "maman cargo"¹, c'est en réalité une vraie cycliste qui nous invite pour le café du matin. "C'est à vous tous ces vélos ?!" demande-t-on étonnés. Alors que nous pénétrons dans le garage, nous tombons nez à nez sur de très jolis biclounes. Nous sommes à deux doigts de baver devant (mais on se retient, on sait que ça ne se fait pas de baver chez les gens) : VTT, route, gravel. "Un longtail trouve complètement sa place dans notre garage où il y a plein de vélos… Le vélo longtail, pour moi, c'est vraiment le vélo de l'usage au quotidien." affirme Julie.

"Un longtail trouve complètement sa place dans notre garage où il y a plein de vélos…"

Au-delà de la pratique sportive et cyclotouristique, Julie est vélotafeuse de longue date. Elle avoue sur ce point avoir eu une relation longue et durable avec un moustachu… un VAE Moustache Lundi 26, avec lequel elle a parcouru près de 14.000 kilomètres : "Que du bonheur avec, aucun souci, hyper fiable" nous confie-t-elle.

Quand on lui pose la question si le gabarit plus conséquent de ce longtail Lundi 20 l'a dérangé, elle nous répond : "J'ai mis à peu près 4 ou 5 jours à vraiment m'habituer. Le magasin (Ndlr: Cité 2 Roues à Toulouse) nous a fait une formation rapide. Une fois en main, c'est comme si on avait la version standard du Lundi". L'un des éléments qu'elle apprécie au quotidien : la tige de selle télescopique qui monte et descend, permettant d'être plus à l'aise à l’arrêt au feu rouge ou pour monter sur le vélo.

Sur le même sujet  Crash test : L'automobiliste est dangereux pour les enfants à vélo

Un Lundi 20 pour tout faire, semaine comme weekend

Le couple n'a qu'une seule voiture, et c'est monsieur qui l'utilise toute la semaine (à regret pour ce vélotafeur convaincu, et oui, son métier l'amène à des déplacements longs au quotidien). Pour Julie, "c'est vélo à 100%" ; elle qui met environ 25 minutes à vélo pour se rendre à son travail dans le centre-ville de Toulouse (7,5 km environ), avec une jolie côte en guise de finish. "En voiture j'ai mis jusqu'à 1h15. C'est vite vu. Et c'est aussi beaucoup plus agréable." Elle ajoute : "Même les jours de pluie... surtout les jours de pluie !"

Pour Julie, le choix de ce longtail Lundi 20 s'est naturellement imposé, alors que leur fils Lenny grandissait. Elle explique qu'elle avait une remorque auparavant, "mais moins pratique dans un usage quotidien, en termes de maniabilité". Ce vélo de la semaine est aussi celui du weekend. Julie indique que les balades dominicales sont aussi l'occasion d'éprouver la capacité de transport de la monture (le pique-nique, les jeux, la draisienne…).

Sur ce vélo longtail, ils ont opté pour la version double batteries, pour s'assurer une autonomie conséquente et éviter la charge (mentale) de la recharge trop régulière. "J'ai besoin de me sentir sécurisée quelque soit le temps, la distance, les imprévus... Être sûre et certaine de pouvoir rentrer chez moi". Alors que Julie avait pris possession de son longtail Lundi 20 à peine deux semaines auparavant, la première recharge n'est venue qu'après 150 kilomètres.

Durant cette journée, Julie nous aura démontré qu'on peut aimer les beaux vélos, avoir une pratique cyclosportive multiple, et pour autant prendre du plaisir sur un vélo purement utilitaire comme ce longtail Lundi 20. Un vélo adapté aux taches du quotidien, auquel on peut même demander un peu plus. Au-delà du service rendu, ce vélo pourra même vous procurer du plaisir. "Smiling machines" qu'ils disent chez Moustache. On l'a vérifié ce jour-là à Toulouse.

La fiche technique du Moustache LUNDI 20 de Julie

Le vélo cargo longtail Moustache LUNDI 20

Julie et son conjoint ont jeté leur dévolu sur un vélo longtail Moustache Lundi 20.3 DUAL. Motorisation Bosch Cargo Line - Double batterie PowerPack 500 Wh - Transmission Shimano Deore Shadow+ 10 vitesses - Freins à disque hydrauliques Magura MT4 - Roues Moustache asymétriques 36 rayons - Pneus Kenda renforcés 20x2.3 - Monkey bar de série, porte-bagage avant en option.

➡️ Plus d'infos sur le site officiel de Moustache (ou pour trouver le revendeur le plus proche).

Toute la famille est Moustache addict visiblement

¹ On recherche du "papa cargo" ou même du "papy ou mamie cargo" qui roulent en Moustache Lundi 20. Si vous avez ça dans la musette, faites nous signe 👋

Retour en haut de page