Masque anti-pollution, une solution pour éviter la pollution urbaine à vélo

Masque anti-pollution, une solution pour éviter la pollution urbaine à vélo

Edward_with_Mask4Dans "vélo urbain", il y a "vélo" (et tant mieux) mais il y aussi "urbain". Et vient avec ce terme tout un florilège de désagréments plus ou moins sympathique : bruit, stress, trafic et bien sûr pollution...

Cette pollution, composée de micro-particules rejetées par nos amis les automobilistes et autres motards, scootéristes et chauffeurs de bus, que nous inhalons gaiement en utilisant notre moyen de locomotion favori.

Certains n'en ont cure, d'autres le savent mais font avec, mais il y a des personnes que cela gêne réellement et qui vont chercher par tous les moyens de s'en protéger. C'est le cas de notre ami Lionel, cycliste urbain lyonnais, qui parcoure quotidiennement et par tous temps la Capitale des Gaules.

Il a eu la gentillesse de partager avec nous sa trouvaille pour combattre efficacement ces vilaines particules fines. Nous lui laissons la parole :

7 ans que je cherchais cette solution !

Depuis pas mal d’années je fais mes 8 km quotidiens dans Lyon, qu’il fasse chaud, froid, jour, nuit, pluie, neige, etc...

Le vélo c’est sans aucun doute le meilleur moyen de transport en ville : c’est le plus rapide (si si ! J’ai comparé avec le métro, le tramway, le bus, la voiture, la marche, le roller et même la trottinette), c’est sportif, économique, pas d’imprévus (bouchons, grèves, parking plein...) et, cerise sur le gâteau, ça ne pollue pas !

On ne pollue pas, mais qu’est-ce qu’on se fait polluer. C’est à mon sens le principal inconvénient.

masque_anti_pollution_city_respro1Plutôt adepte du minimalisme en terme d’équipement, s'en est quand même arrivé au point que je m’étais décidé à chercher une solution contre cette nuisance avec l’achat d’un masque Respro (Ndlr : retrouvez notre test de ce masque anti-pollution).

Résultat : déterminé à bloc, j’ai tenu une semaine avant d’abandonner pour cause d’inconfort vraiment éliminatoire. Le masque est scratché derrière la nuque et une fois installé repose sur… Le nez !

La pince en métal au final bouche les narines, ce qui fait qu’on doit respirer avec la bouche (qui justement filtre beaucoup moins que le nez), ça appuie trop sur le nez, en un mot : désagréable. Et puis le masque de snowboard par dessus c’est pas idéal…

109016112_a08d4f0192_zAh oui je vous ai pas dit ? Je circule avec un masque de snowboard. Pourquoi ? Filtrer complètement l’air qui m’arrive en pleine face et pas arriver avec des yeux rouges de lapin mixomateux le matin au travail, ne pas remplir un mouchoir entier après un trajet, pas avoir froid au visage en hiver et avoir un écran solaire (la nuit c’est moins recommandé mais ça passe). Une bonne solution surtout en cas de grand vents et de grand froids. Quoique parfois on puisse être embêté par un peu de buée. Après tout les motards ont bien une visière, non ?

Sur le même sujet  Connaitre les bons gestes en cas d’accident vélo

masque-anti-pollution-veloJ’ai tenté l’achat la semaine dernière d’une autre solution, un truc sérieux ce coup-ci : un combiné écran et masque respiratoire professionnel.

Le truc utilisé dans l’industrie ou par les peintres (aérographe). Vous allez me dire il fallait oser. C’est un peu pour ça que je me dis que ça vaut le coup de vous partager mon retour d’expérience.

Le verdict après quelques jours d’utilisation : je ne pensais pas qu’il pouvait exister une solution aussi confortable ! Le volume d’air à l’intérieur est important, je respire mieux que dans le Respro, et surtout la conception est géniale : le masque anti-pollution (à la norme FFP2, mais le FFP3 existe aussi) est fixé sur les lunettes et du coup n'appuie pas du tout sur le nez.

"Même les odeurs ont quasiment disparu"

Même pour l’installer c’est plus simple que le Respro, grâce à de simples élastiques. Il n’y a qu’une seule taille mais étonnamment cela épouse la forme de mon visage (disons un visage de grand taille) à merveille et rien ne passe en dehors du filtre ! Même les odeurs ont quasiment disparu.

Les lunettes elles aussi sont confortables, l’angle de vision est large (plus qu’un masque de snowboard) et de petites aérations interdisent formellement la moindre buée sans pour autant gêner mes yeux sensibles. Mon seul regret c’est que cela ne fasse pas écran solaire mais pour le reste j’ai tout ce dont je pourrais rêver (enfin soyons clair le vrai rêve ce serait d'avoir l'air pur des Alpes au quotidien !).

En termes de look on est plutôt dans le style Tchernobyl. Moi je trouve ça plutôt hightech et le côté exubérant n’est pas pour me déplaire dans le sens où cela provoque des prises de conscience sur l’air que l’on respire en ville.

Au final je ne perds pas en confort, au contraire : quel bonheur de pouvoir dire aux bus et autres engins de chantier qui démarrent au feux : tu n’auras pas ma peau avec tes particules, vieux dégueulasse !

En conclusion je dirais que la solution anti pollution confortable existe enfin : allez-y les yeux fermés !

Vous pouvez trouver ce combiné masque + écran sur le site ProTechnique.fr pour un tarif de 30,55 € ttc.

656_Batik_Bike_Girl Weelz : Une autre alternative, sans l'écran que vous pouvez trouver facilement chez notre partenaire LeCyclo.com.

Crédits photos : Protechnique.fr, Vogmask, Otfrom, PKSafety.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)