Luxembourg, petit pays mais grandes possibilités cyclables

Luxembourg, petit pays mais grandes possibilités cyclables

Le Luxembourg, un tout petit pays d'à peine 2500 km², "coincé" entre la France, la Belgique et l'Allemagne. Mais c'est aussi l'un des pays les plus riches et des plus prospères de la planète, avec le PIB par habitant le plus élevé du monde selon le FMI. Ce n'est pas pour rien que de nombreuses entreprises y ont installé leur siège social, la fiscalité y étant extrêmement faible.

Mais, si le pays est un centre financier important pour l'Europe, il est aussi une destination touristique prisée, de par son patrimoine architectural important, son passif industriel marquant mais également ses richesses naturelles (une grande partie du territoire luxembourgeois est recouvert de forêts où la randonnée est reine).

Moien, wéi geet et ?¹

Notre groupe de journalistes et blogueurs est à l'image du pays, multiculturel et sous diverses influences. Nous venons de différentes parties de l'Europe et, si l'anglais est prédominant, nous parlons tour-à-tour français, allemand, néerlandais, luxembourgeois, italien et flamand. Un joli melting pot.

Une fois débarqué dans la gare de la petite ville de Kleinbettingen, nous nous retrouvons sur un parking où le loueur de vélo nous attend avec nos montures … de lourds vélos de ville.

Pas forcément l'idéal pour faire ce que nous nous apprêtons à faire, mais bon il n'y avait que ça... Il est prévu au planning de la journée une soixantaine de kilomètres à travers l'ouest du Luxembourg, mais certaines portions sont annoncées avec un dénivelé important. Certains, moins habitués au vélo, ont pris l'option e-bike (d'autres regretteront de ne pas l'avoir fait).

Après avoir traversé le village nous continuons sur la PC12 de l'Attert, qui fait partie de l'Eurovélo 5. Une belle et large piste cyclable, interdite à tout trafic excepté les tracteurs et quelques riverains. Le Luxembourg possède un réseau maillé assez important de ces pistes régionales cyclables à travers le pays (environ 600 km). Les "PC" sont l'équivalent de nos voies vertes en France.

Durant cette matinée très ensoleillée, nous découvrons la campagne luxembourgeoise. Plus des deux tiers de la superficie du Gutland, la région où nous nous trouvons, est consacré à l'agriculture.

Le début de l'itinéraire alterne entre campagne, villages et forêt. Les arbres apportent un peu d'ombrage et de fraîcheur salutaires en ce jour quasi-caniculaire au Luxembourg. Une partie de la PC12 a pris lieu et place d'une ancienne voie ferrée. Une vieille locomotive et un wagon sont là pour en témoigner. Après Steinfort, nous empruntons même un tunnel ferroviaire réhabilité de plus d'un kilomètre de long, où la température chute subitement de plusieurs degrés.

Paolo, mon confrère de BikeItalia.it, voit la lumière au bout du tunnel...

Nous revenons sur la route mais via des artères peu fréquentées. Il faut toutefois compter sur quelques énervés prêt à vous faire comprendre que vous n'allez pas assez vite à leur goût. Le comportement des automobilistes étonne dans ce pays germanophile.

Arrêt déjeuner au Réidener Spënnchen. Ici, dans le petit village de Rédange, l'endroit sert un peu à tout : magasin, épicerie, alimentation, restaurant, sandwicherie, bar, tabac, presse, loterie… On y sert une cuisine locale et de saison. Quelques cyclistes de passage se restaurent en terrasse. Nous faisons de même.

Nous reprenons la route sous une chaleur écrasante. Mais pour le moment, le profil de la route reste relativement clément. Nous sommes parfois sur des routes régionales, mais la plupart du temps sur piste cyclable, cette-fois la PC 15 de l'Alzette. Les petits villages luxembourgeois défilent : Niederpallen, Useldange, Bissen…

Après quelques belles côtes, il est temps d'aller remettre un peu de sucre et d'énergie dans les organismes. Nous faisons une halte près de Colmar-Berg, dans un petit fast-food en bordure d'une nationale. Rien de très glamour comme endroit, mais la vue est intéressante. Nous apercevons, juste en face, le château de Colmar-Berg, qui n'est autre que la résidence principale de la famille grand-ducale du Luxembourg. L'édifice en impose.

Sur le même sujet  L'index 2017 Copenhagenize des villes les plus cyclables de la planète

C'est à partir du village de Cruchten que les choses se corsent légèrement question altimétrie. Nous quittons la PC 15 pour emprunter une petite route régionale, qui va s'élever jusqu'à Eichelborn, avec une moyenne de pente entre 5 et 6%. Rien d'exceptionnel ni d'infaisable pour un cycliste habitué, mais les moins entraînés de notre groupe tirent la langue une fois arrivés au sommet.

Une fois ce dernier obstacle passé, nous n'avons plus qu'à nous laisser glisser, presque sans pédaler, vers le village de Larochette et son très beau château médiéval du 14è siècle.

Notre hébergement du soir est une auberge de jeunesse. Le réseau YouthHostels.lu possèdent neuf établissements à travers le Luxembourg, et propose des prestations de qualité pour tous les touristes, promeneurs, randonneurs, cyclistes, scolaires ou encore pèlerins en vadrouille.

Nous profitons du barbecue du soir et de notre chambre (individuelle s'il vous plait) pour reprendre des forces.

Jusqu'à la Moselle

Le lendemain, nous remontons vers le nord. La veille, Gian Marco, notre guide de ce second jour (un italien exilé au Luxembourg), nous avait proposé une autre option plus intéressante à l'est, à travers la région du Müllerthal, vers Consdorf. Mais le dénivelé annoncé a découragé mes collègues apprentis cyclo-journalistes...dommage.

Nous longeons tour à tour les rivières de l'Ernz blanche puis l'Ernz Noire en suivant une route au bitume bien lisse à travers la forêt. Puis le petit cours d'eau se jette dans la Sûre, la rivière qui marque la frontière germano-luxembourgeoise.

A partir de là, nous allons longer la Sûre continuellement jusqu'à ce qu'elle se jette dans la Moselle. Le trajet, qui emprunte la PC3, dites piste cyclable des 3 rivières, n'a rien de transcendant. Cette partie de l'itinéraire a le mérite d'être plat, mais il longe presque sans cesse la route départementale. L'axe semble parfait pour les commuters à vélo luxembourgeois (notamment ceux qui travaillent chez le voisin allemand puisqu'il suffit de traverser la rivière), mais sa valeur ajoutée touristique est plutôt moyenne.

En fin de matinée, nous faisons une pause café à Echternach, l'un des plus anciens centre culturel d'Europe. Une petite ville qui a su conserver un charme pittoresque, entre son abbaye bénédictine et son centre historique. Elle vaut le détour à vélo.

Le soleil revient et de temps en temps l'itinéraire s'éloigne un peu de la route pour de la campagne ou de la foret.

https://twitter.com/WeelzFr/status/1000692746963865600

Plus loin, nous déjeunons au Kulturhaff Millermoler, sorte de centre culturel privé, lieu d'exposition où l'on peut également acheter des produits locaux, se restaurer et même dormir. La maison a pignon sur l'itinéraire cyclable.

Notre périple prend fin quelques kilomètres plus loin, là où la Sûre se jette dans la Moselle. En deux jours, nous aurons traversé le Luxembourg d'ouest en est. Un petit pays², comme on vous le disait, mais avec de grandes possibilités cyclables. Un peu de dépaysement dans un pays étranger (où l'on parle français) à seulement 2h de Paris.

On vous a donné envie ? Pour tout renseignement, contactez l'office du tourisme Visit Luxembourg.

¹ Bonjour, comment ça va ?
² Le Luxembourg s'étend du nord au sud sur une distance maximale de 82 km et sur 57 km d'est en ouest

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)