Luxembourg City, virée dans une ville pas vraiment vélo amicale

Luxembourg City, virée dans une ville pas vraiment vélo amicale

Il faut avouer que la géographie de la capitale luxembourgeoise est complexe. Elle se situe à la confluence de deux rivières, l'Alzette et la Pétrusse, qui ont creusé de profondes vallées. Bien que peu étendue (51 km²), Luxembourg ville s'est donc installée sur plusieurs niveaux, à cheval sur deux vallées.

Une géographie qui offre de magnifiques points de vue certes, mais qui ne favorise pas le déplacement à vélo car le dénivelé y est parfois assez fort.

Toutefois, dans ce petit pays voisins de la Belgique et de l'Allemagne, on aurait pu imaginer une certaine influence vélo. Force est de constater que ce n'est pas vraiment le cas. Je dois avouer que je m'attendais à croiser beaucoup plus de cyclistes dans la capitale.

Royaume du V6

Mais ce n'est pas seulement une question topographique. Pour comprendre cette situation il faut aussi prendre en compte la position économique du pays. Le Luxembourg est petit par la taille mais grand par ses avantages fiscaux, ce qui attire inévitablement de grandes entreprises. Et ces grandes entreprises attirent par la même, des salariés, dont les revenus sont relativement confortables.

Je pense que vous voyez où je veux en venir. Cela peut paraître un peu cliché, mais là-bas il semble plus commun d'afficher sa réussite au volant d'une grosse cylindrée allemande plutôt qu'un vélo.

"Le vélo, qui était un moyen de locomotion autrefois, avait tout à fait disparu il y a 10 ans. Ces dernières années il renaît, notamment grâce aux efforts considérables en terme d'infrastructures. Le ministre François Bausch* ainsi que les Verts (D'greng) ne sont pas étrangers à ce changement." affirme Redt0mat0, l'un de nos lecteurs, expatrié Français au Luxembourg.

Il ajoute : "Quand je suis arrivé, c'était un rêve de courtoisie. Dix ans ont passé. C'est la jungle. Agressivité au volant, vitesse, alcool, impunité, smartphone, stationnement illégal... C'est partout, tout le temps. Aucune présence policière".

J'ai pu le constater, à la fois dans la capitale mais également sur le reste du territoire, les automobilistes luxembourgeois n'ont pas le même respect du cycliste que l'on pourrait croiser ailleurs dans le nord de l'Europe.

Et si depuis quelques années, on a développé les infrastructures nécessaires au développement du vélo tourisme à l'échelle nationale, c'est beaucoup moins visible pour le vélo du quotidien à l'échelle municipale. Le réseau cyclable actuel est encore assez discret. Sur certaines grandes artères, il est même inexistant.

Tous les deux ans, l'association de promotion du vélo au Luxembourg LVI (Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ) en place depuis 1985, met à disposition une carte de ce réseau cyclable (image ci-contre). On constate en effet qu'au niveau national, il y a de quoi faire, notamment dans le sud. Mais à l'échelle de la capitale, il commence tout juste à se densifier.

Un projet de passerelle uniquement vélos/piétons entre le quartier Cent et les quartiers Weimershof / Kirchberg est en projet depuis quelques années mais n'a toujours pas vu le jour.

Il serait pourtant stratégique pour encourager le report modal des travailleurs arrivant des communes périphériques. En revanche, une nouvelle liaison cyclable nord-sud est en cours de réalisation, du rond-point Schuman au centre-ville.

Bien sûr, comme toute bonne capitale qui se respecte, Luxembourg possède son système de vélo en libre-service. Les "Veloh!" sont comme les anciens Velibs et gérés par le français JCDecaux. De ce que j'ai pu constater sur place, beaucoup de stations étaient pleines, mais l'installation est récente.

Sur le même sujet  Berlin, à l'aube d'une révolution vélo ? Ep. 1

Dans la ville-haute, à la sortie nord du parc municipal, un compteur a été installé. Au moment ou nous passons, seuls 461 cyclistes étaient passés devant, et nous sommes un vendredi, en fin d'après-midi… A titre de comparaison, le compteur situé Hôtel-Dieu à Nantes affiche déjà entre 800 et 1200 passages cyclistes les matins en semaine.

Nouveau code de la route

Mais les choses semblent aller dans le bon sens. Au 1er mai 2018, un code de la route modifié est entré en vigueur, et il s'avère bien plus favorable aux cyclistes. Parmi les nouveautés de ce code, des feux de circulation réservés aux vélos, le droit de rouler côte à côte ou encore le respect d'une distance d'1m50 lors du dépassement d'un cycliste.

Comme elles existent déjà en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, au Danemark et plus récemment en France, les municipalités luxembourgeoises ont désormais la possibilité de mettre en place des rues vélos (fahrradstraße ou fietsstraat).

Selon le Modu 2.0, le grand plan mobilité à l'horizon 2035, l'objectif est de doubler la part des déplacements domicile-travail à vélo, qui n'est actuellement que de 2%. Il souhaite également lutter contre l'autosolisme en encourageant le covoiturage.

Mam Vëlo op d'Schaff !

En complet cela donne "Mam Vëlo op d'Schaff oder an d'Schoul" autrement dit : "Au travail ou à l'école à vélo". C'est le programme mobilité durable luxembourgeois, équivalent du "Cycle to work" britannique ou du "défi métropolitain" de Montréal.

L'idée est de challenger les cyclistes quotidiens en les invitant à former une équipe (de 2 à 4 personnes) et à partager leurs trajets, à la fois sur la page officielle mais également sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #mvos365.

Dans la vidéo de promotion, les amateurs de lycra reconnaîtront le coureur luxembourgeois Andy Schleck (frère de Fränk Schleck). Notre lecteur, Redt0mat0, expatrié Français, participe activement au challenge MVOS.

Luxembourg, la ville comme le pays, ont encore du chemin à faire pour devenir des endroits "cycling friendly". « Mir wëlle bleiwe wat mir sinn », en français : « Nous voulons rester ce que nous sommes », dit la devise nationale. Espérons que cela ne s'applique pas au réseau cyclable...

* François Bausch, ministre luxembourgeois du développement durable, ancien cheminot et surtout lui-aussi cycliste urbain.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)