London Fixed Gear, du collectif au mag’, rencontre avec Andy E.

De notre envoyée (très) spéciale à Londres, Vendredi 22 mai 2009. Rendez-vous à Brick Lane. 13 Elys Yard. Corbett Place. 14 Bike Co.

Sur les traces de London Fixed Gear

Le crew Fixed Gear London

Des briques, des lanes*. Des restaurants indiens, des marchés du dimanche. Nous voilà dans l'historique et updated Brick Lane, quartier populaire & branché de l'est londonien. Les traces de Jack l'éventreur y sont palpables. Mais au vu des quelques vélos qui passent, il n'est plus tout seul dans les parages.


Le shop 14 Bike COC'est ici, dans le shop 14 Bike Co, que Monique (australienne contrairement à ce que Weelz s'était imaginé), chargée de com' du collectif London Fixed Gear, nous a fixé rendez-vous. Fixé. Fixed. Fixe.

Elle nous a promis une rencontre avec Andy Ellis,  fondateur du collectif avec Ian Sansom. Promesse tenue. 5 minutes d'attente, juste le temps de jeter un coup d'oeil aux vélos qui ont déja suscité l'intérêt de Weelz, souvenez-vous le Vans Bike, et de saluer les uns et les autres. Le 1001* et ses mangeurs de hamburgers serrent la main d'Andy & Monique. On s'assoit au soleil (oui, oui) et Andy qui n'a pas encore pris son lunch entame la dégustation d'un Magnum.

Dis-nous tout Andy.

Du Skate au Fixie, une affaire de plaisirs

Andy Ellis love his bikeAndy, diplômé en design à la St Martin's University est skateboarder de formation. Comme beaucoup dans le collectif. Comme TOUS dans le collectif.

Le skate, "c'est le plaisir de l'unpredictable*" selon les mots d'Andy. "Aller d'un endroit à l'autre sans jamais savoir à quoi s'attendre".

Le contrôle de l'imprévisible, le contrôle dans l'imprévu. Voilà une définition séduisante et skateboardante du plaisir.

Mais alors Andy pourquoi passer au Fixie?

" Quand tu rides un pignon fixe, [...] Le rapport est simple, pur. Tu maitrises ton vélo comme ton corps. "

"Quand tu rides un pignon fixe - en français dans l'interview -, tu retrouves les mêmes sensations qu'en skate avec un petit truc en plus... cette addictive sensation de connexion". Andy le dit, le re-dit : " la connexion" guys. La connexion entre le rider et sa monture. Une connexion inaccessible en skate. Mais substantifique moelle de la pratique du PF*."Le vélo est un prolongement du rider. Le rapport est simple, pur. Tu maitrises ton vélo comme ton corps.

Dans le cas du freinage par exemple, le temps de transmission entre émission du message et contrôle du geste est aussi naturel que quand tu cours. Tu n'es encombré d'aucun composant qui brouillerait le temps de réaction."

Pour mémoire, le fixie est le vélo dans son plus simple élément. Un minimum de composants, une seule vitesse, un pignon solidarisé à la roue arrière. Un plaisir de puriste.

Du plaisir. Du contrôle. Du fixe.

Les bases du collectif London Fixed Gear sont posées.

Plus on est de fous

MikeToujours au soleil. Toujours devant le shop. Magnum terminado.

"Ça c'est Mike, il s'est cassé le doigt le week-end dernier. "Salut Mike, nice to meet you". Andy fait les présentations et nous rassure. Il va s'en remettre le petit. Le "petit". Il s'est cassé le petit doigt alors qu'avec Chris, Oscar et Gus, ils entamaient un Londres-Brighton à vélo. Un bus l'a déséquilibré. Ils ont fini le parcours sans lui (aventure en image sur fixedgearlondon.wordpress.com).

Mike a 17 ans. C'est le plus jeune du collectif. Le sujet fait la fierté de London Fixed Gear. "Ah, the kids".

Sur le même sujet  [Interview] Fer de Lance, l'Alsace au bout de la Manivelle

Mike travaille au shop en part-time. À tout juste 17 ans, il gère le blog du shop. Et il ride surtout.

"Il est bon dans ce qu'il fait et dans ce qu'il est". Andy insiste. Il accorde une importance toute particulière aux jeunes qui les ont rejoint. "On a tous commencé le Fixie sur le tard. Voir des jeunes qui rejoignent le mouvement, c'est tellement important pour nous, pour eux. Ils se donnent à fond et sont hyper sérieux. Ils font quelque chose de leurs vies ces petits. Ils pourraient être avec leurs potes au pub à enchainer les pintes, à faire des conneries ... et ils sont là, avec nous. Investis à 100%. Ça sonne cheesy* tout ça, mais c'est franchement génial ce qui se passe avec les kids."

Les kids sont tous skateurs. Tiens donc. Et les gars de London Fixed Gear les ont recruté après avoir entendu deux-trois murmures à leurs sujets. "Il y a des p'tits skateurs qui se sont mis au PF*. Ils rident du côté du Skatepark de Cantelowes...". Des kids qui se mettent au fixie. Les murmures sont tombés dans la bonne oreille. London Fixed Gear est de la partie. Recrutement sauvage. Plus on est de fous...

L'histoire du collectif n'est faite que de ça. Des rencontres, du feeling, des talents. Depuis 2005 Andy et Ian font évoluer leur passion, leur collectif, selon ce & ceux qu'ils croisent, qu'ils sentent, qu'ils entendent.

Vans et Carhartt, sponsors du LFG Monique in the Shop

En 4 ans, ils ont fait 40 vélos pour des potes et d'autres, ont croisé les marketeurs de Vans et de Carhartt, investi les locaux de 14 Bike Co, designent des accessoires pour riders, ont fait le tour de l'Europe avec bikes, appareils photos & caméras sous le bras, ont participé à une skateboarding trade fair à Francfort, fait l'objet d'un reportage pour Arte in Tracks,  et éditent bientôt la 4ème édition de leur gratuit et eco-friendly Fixed Mag. Les projets débordent de l'iPhone de Mister Ellis. Mais des projets pas encore diffusables.. Plus on a de projets...

FIXED, le magazine

Fixed Mag CouvAndy nous donnent les trois premières éditions papier du magazine. What an honour. Format calqué sur un magazine français .. un magazine skate.. Au risque de nous répéter, "Tiens donc". Papier recyclé et encre bio-dégradable. Evidemment. On peut les garder? Évidemment qu'on peut les garder. Andy pointe son doigt sur l'énorme FREE en couverture. Évidemment qu'on peut les garder.

Le collectif a lancé le premier numéro du magazine l'été dernier.  Ils préparent le quatrième pour les semaines à venir.  Chaque numéro est édité à plus de 12 000 copies, distribué dans les shops vélos londoniens, et à travers le monde (Japon, Autriche, Allemagne, France, Italie, USA) dans les boutiques Carhartt et Vans, et téléchargeable sur Fixed-mag.com. Le concept est simple : du plaisir, du contrôle, du fixe. Et du skate spirit. Tiens donc.

Toujours sous le soleil, nous remercions Andy, saluons Mike. Merci pour le stylo. Merci Monique. Merci pour les magazines. Et pour les encouragements. Weelz a encore quelques progrès à faire en anglais, mais Andy est encourageant. Et il l'habitude de parler à des Frenchies. "Pignon fixe" en français dans l'interview as a reminder.

Pour rester sur les traces du London Fixed Gear :

Petit glossaire :

  • * unpredicatble = incertain, imprévisible
  • * Pf = pignon fixe
  • * Cheesy = "neuneu"
Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)