[Législation] Le code de la route évolue en faveur des piétons et cyclistes

[Législation] Le code de la route évolue en faveur des piétons et cyclistes

Weelz-cycliste-urbain-1C'est une des conséquences visibles du groupe de travail PAMA (Plan d’Action pour les Mobilités Actives) lancé en mars dernier, et qui oeuvre pour introduire ou modifier des mesures de loi en faveur des transports doux (piétons et cycles), et dont l'un des axes de travail était justement le partage de l'espace public et  la sécurisation des modes actifs.

Le décret n° 2015-808 du 2 juillet dernier apporte donc des modifications et des insertions aux mesures existantes. En voici un résumé global :


La notion d’arrêt ou de stationnement très gênant.
Qui concerne les trottoirs, mais également les bandes et pistes cyclables, et sur les 5m précédant les passages piétons.
Au 1er janvier 2016, l'amende pour les voitures passera à 135 €. Les motos, elles restent interdites sur les trottoirs (circulation et stationnement). Pour les cyclistes, un rappel leur est fait que leur stationnement ne doit pas gêner les piétons.

L'autorisation de circuler à distance des éventuels dangers.
Le cycliste est désormais autoriser à rouler à distance de ce qu'il considère comme potentiellement dangereux, comme un trottoir trop haut ou rempli de piétons ou une file de voitures stationnées, afin d'éviter les fameuses ouvertures intempestives de portières.

Généralisation du double-sens cyclable.
Dès 2016, sur les voies où la vitesse est limitée à 30 km/h, le cycliste est autorisé à circuler dans les deux sens, même si cela n'est pas matérialisé, et sauf dérogation.

Les sas vélos sont de nouveau interdits aux 2 roues motorisés.
Comme les bandes et pistes cyclables, les 2RM y sont interdits de circulation. Les voitures aussi, rappelons-le au passage...

Sur le même sujet  Une piste cyclable luminescente près de Bordeaux

Autorisation de chevauchement de ligne continue.
Cette-fois c'est l'automobiliste qui va être content puisque le teste l'autorise désormais à chevaucher la ligne blanche continue en cas de dépassement d'un cycliste. Petit rappel de la règle : laissez 1m d'écart en ville et 1m50 en campagne.

14079142357_d809b5a99d_zAu final, c'est un ensemble de mesures qui autorise un certain nombre de comportements qui existaient déjà chez les cyclistes et leur donne aujourd'hui une dimension légale.

Quand au reste on ne peut que se féliciter d'un durcissement de la loi envers les déplacements motorisés, même si l'on sait que la peur du gendarme ne résoudra pas du jour au lendemain un problème plus profond de mentalité.

pierre-sernePierre SERNE, président du Club des villes et territoires cyclables, qui a contribué aux travaux préparatoires du PAMA, indique dans un communiqué que "ces nouvelles mesures vont dans le sens attendu par les collectivités et les usagers de la rue", mais il regrette que le travail sur le fameux Code de la Rue, initié dès 2006 par la Direction de la Sécurité et de la Circulation Routières et le CERTU, n'est pas été à nouveau mis en avant.

Le décret précise que "les dispositions autorisant la circulation à double sens des cyclistes et leur réservant l’usage exclusif des sas au droit des feux de signalisation ne seront applicables qu’à compter du 1er janvier 2016". Le reste étant déjà entrer en vigueur suite à la publication au Journal Officiel.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)