Le vélo urbain sur la toile n°146

Toute l'actualité qu'il fallait retenir à propos du déplacement à vélo cette semaine...

Quebec, le vélo coûte que coûte, même en hiver.
Les frimas hivernaux canadiens ne sont certainement pas les mêmes que chez nous, mais cela n'empêche pas un nombre de plus en plus grand de cyclistes, d'enfourcher leur monture pour se déplacer.  Une asso locale a organisé une rando urbaine de deux jours pour montrer que même par -10° sur la neige l'on peut encore rouler !

Angers, Benoit assure les livraisons à vélo.
C'est avec son triporteur à assistance électrique que Benoit livre courses, fleurs ou autres marchandises dans l'agglomération angevine. Une reconversion cycliste pour cet ancien gestionnaire de 46 ans ayant travaillé dans l'écotourisme et l'écoconstruction.

Les français utilisent moins leur voiture.
C'est en tout cas le résultat d'une récente étude, qui montre que cette baisse est surtout dû à la forte augmentation des carburants. Bridés par les effets de la crise, il semblerait que les Français roulent chaque année en moyenne 1000 km de moins qu’il y a dix ans. Gageons que cela saura profiter pleinement au développement du vélo en ville ! (Autre article ici).

Customisez votre fixie avec 14Bike Co.
Le désormais célèbre magasin londonien vient de lancer son propre configurateur de pignon fixe. Comme beaucoup d'autres, vous pouvez personnaliser à foison votre vélo, avec un choix d'équipement assez conséquent. Vous pouvez ensuite en demander l'assemblage. Le tarif est en conséquence ... mais c'est secondaire...!

Dijon, en attendant la nouvelle signalisation du tourne-à-droite...
C'est symboliquement que l'association dijonnaise EVAD (Ensemble à vélo dans l’agglomération dijonnaise) ont fixé deux panneaux cartonnés pour signaler l'autorisation du tourne-à-droite aux feux rouges. Ils font suite à l'annonce du gouvernement lors du plan national vélo, qui stipule la sortie prochaine d’une nouvelle signalisation officielle.

Sur le même sujet  Quand le Tour de France incite au déplacement à vélo

Toulouse, un réseau cyclable jugé trop cassant.
Dans et autour de la ville rose, les pistes cyclables sont truffées de trottoirs et autres bateaux à monter. Les cyclistes urbains toulousains y abîment régulièrement leurs montures. Une asso locale a recensé, à l'automne dernier, les zones à améliorer afin de les transmettre à la municipalité.

Bon week-end à tous à vélo !

Crédits photos : Le Soleil / Yan Doublet, Roue libre en Maine, Dsae.

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)