Le Sahara en vélo pliant. 1500 km de Marrakech à Saint Louis du Sénégal

Pause déjeunerNon effectivement, il n'est pas vraiment question ici de vélo urbain. Mais l'aventure que m'a conté Régis FENDER m'a paru à la fois tellement folle et tellement courageuse, que j'ai eu envie d'en parler dans ces colonnes. Car du courage, il en a fallu probablement beaucoup à ce mosellan de 37 ans, qui un jour s'est décider de rallier, en solitaire, Marrakech à Saint Louis du Sénégal, au guidon d’un Strida !

Oui, oui vous avez bien lu. 3000 km aller-retour à travers le désert au guidon d'un Strida ! Cet excellent petit vélo pliant, que l'on à pourtant plus l'habitude de croiser dans une rame de métro ou au détour d'un port de plaisance, s'est avéré aux dires de Régis un excellent compagnon de route. Cette équipée insolite, du Haut-Atlas marocain aux berges du fleuve Sénégal, traversa le légendaire Sahara et ses vents de sable, anarchiques et violents.


J'ai déjà eu l'occasion de rouler sur ce vélo. Je l'avais trouvé vraiment confortable, mais je ne le pensais pas taillé pour ce genre d'exercice !

Égarés sur les pistes caillouteuses des plaines marocaines, pourchassés par des chiens errants, brulés par le soleil, balayés par les vents sahariens, Régis et le Strida parcoururent ces 3000 kilomètres en quatre semaines, à raison de 160 kilomètres par jour, avant de se laisser choir et de flâner quelques jours sur les berges du fleuve, ivre de fatigue, de soleil et de rencontres.

Le prochain périple ? En Strida sur les traces de l’esclavage en Afrique de l’Ouest !

Vous trouverez d'autres infos sur ce périple directement sur Strida.fr ou chez notre ami Pierre et son Cyclocampeur.

Sur le même sujet  Vélo pliant Tern BYB, futur Brompton killer?

Textes : Weelz.fr / Régis Fender, Photos : Régis Fender.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)