Lancement de Angell Bike, un vélo démoniaque?

Lancement de Angell Bike, un vélo démoniaque?

Marc Simoncini n'a pas dévoilé un vélo, mais un "smart bike"...

Tout membre un tant soit peu connecté sur les réseaux sociaux de la cyclosphère n'a pu passer à côté de l'information de la semaine dernière: la présentation à la presse du vélo Angell Bike par l'entrepreneur Marc Simoncini.

La presse généraliste et économique s'est empressée de relayer l'information, les investissements de cet entrepreneur (vélentrepreneur?), connu et reconnu pour son flair, séduisent souvent les médias.


Monsieur Simoncini est devenu en quelques sortes un baromètre des "business à suivre". Hasard ou coïncidence, ce même jour mardi 19 novembre, Les échos relataient déjà un investissement éthique de notre hôte du jour, à savoir Poulehouse, article ici. En super gros résumé, une sorte d'Ephad de luxe pour les vieilles poules, qu'elles puissent continuer à pondre, tranquillement, à leur rythme.

Ce même mardi 19 novembre se tenait aussi les obsèques de notre Raymond Poulidor, notre éternel second. Pendant la conférence de presse, point de poule ni de Poulidor, non, on va nous parler d'ange.

Marc Simoncini lors de la keynote du lancement d'Angell Bike

Nous n'allons pas revenir sur la motivation et les constats faits par l'entrepreneur d'investir dans le vélo urbain. Nous les connaissons déjà et allons plutôt nous concentrer sur ce qu'il nous a été montré et démontré pendant cette matinée.

Les anges sont-ils genrés?

Angell c'est le nom de baptême de ce vélo dessiné par le designer marseillais Ora-ïto et développé depuis "3 ans par une équipe d'une vingtaine de personnes" nous dit M Simoncini.

Point de révolution dans sa conception au premier coup d’œil. Un joli cadre en alu en parallélépipède, un dessin épuré, une robe d'argent, des freins à disque, une fourche carbone. Il nous fait farouchement penser aux vélos -secs eux- déjà proposés soit par Canyon (Commuter), par Rose Bikes (CPTL) ou par Time (Urbain). Il faut reconnaître que le design proposé par Ora-ïto leur donne quand même un sacré coup de vieux à ces vélos.

L' Angell Bike est perçu par l'assistance comme un vélo pour homme. J'ai du mal à voir pourquoi. Est-ce parce qu'il donne une impression de sportivité? Les femmes ne sont-elles pas sportives? Est-ce parce qu'il propose un tube de cadre haut horizontal? Les femmes ne sont-elles pas souples?

Evidemment grimper sur ce vélo en jupe longue ou tailleur étriqué ne sera peut-être pas idéal, tout comme un homme dans son costume et pantalon slim aura probablement du mal à être à l'aise. Bref, au risque de me faire expliquer par les femmes de la cyclosphère, que je n'y connais rien, puisque je suis un homme, je trouve ce vélo au dessin plutôt unisexe, d'autant que le poids annoncé sur la balance, avec la batterie est sous les 14kg, un vélo donc maniable et transportable même pour les plus menu.e.s d'entre nous.

Jules Trecco, CEO d'Angell Bike

D'autant que le vélo est proposé en taille unique. Jules Trecco, CEO d'Angell Bike, nous garanti que le design accueillera confortablement des personnes mesurant entre 1m55 et 1m95. Ça ratisse (relativement) large.

Ce qui est certain, c'est qu'en terme de design, les choix faits par l'équipe sont effectivement plutôt radicaux et ne séduiront probablement pas les plus pragmatiques d'entre nous.

Celles et ceux qui cherchent un vélo simple, confortable, avec pléthore d'équipements pour accrocher ses sacoches, affaires de pluie, cadenas et autres dossiers professionnels jetteront un œil dédaigneux sur cet objet.

Design épuré ne veut pas dire dénudé

Le vélo sera mis sur le marché simultanément dans 5 pays d'Europe à partir du mois de mars 2020 (déjà disponible en pré-commande). Les dirigeants d'Angell Bike ne sont pas des lapins de 3 semaines dans le monde du vélo (les vélos Heroïn, c'est eux), ils savent bien qu'un vélo doit aussi proposer un ensemble d'accessoires pour améliorer le confort au quotidien.

C'est pourquoi en option vous pourrez ajouter, un panier à l'avant, garde-boue, porte-bidon, béquille, rétroviseurs entre-autres). Encore une fois, si vous êtes un.e inconditionnel.le. des sacoches de vélo tourisme, passez votre chemin.

Deux batteries pour le prix d'une

Après avoir fait le tour visuel du vélo, impossible de faire l'impasse sur le coeur de la machine. Oui c'est un vélo électrique, un VAE qui garde les mêmes attributs que ses cousins.

Une batterie amovible, plusieurs niveaux d'assistance, de 0 (pas d'assistance) à 4 nommé le "fly fast" ou pour reprendre les codes de l'industrie, le "mode turbo". Jusqu'à 70km d'autonomie (on imagine en mode "fly eco" même si ceci n'est pas précisé).

Oui le vélo est prévu pour pouvoir rouler sans la présence de la batterie (qui fait office d'ass-saver par la même occasion). Oui on peut s'étonner du choix du moteur dans le moyeu arrière lorsque l'on sait que le moteur au pédalier est plus confortable et agréable.

Jules nous explique que l'équipe voulait une complète maîtrise des logiciels d'assistance. Nous pensons qu'il y a aussi, un peu, des enjeux économiques derrière, aussi, un choix esthétique.

L'Angell bike vous sera bien livré avec 2 batteries. Une pour rouler sans trop d'effort, l'autre pour alimenter le cockpit et la connexion au vélo. La connexion (bluetooth) est bien indispensable avec votre smartphone, vous disposez effectivement d'une clé numérique pour déverrouiller le premier cadenas, ce qui vous permettra d'aller du point A au point B (magie) et aussi, surtout, de rendre votre vélo vraiment smart.

Un écran tactile vous attend au dessus de la potence, il vous donnera toutes les infos plus ou moins utiles dont vous avez besoin (vitesse, niveau de charge, mode d'assistance) il vous guidera aussi si besoin. Cet écran sera aussi le relais de votre smartphone et toutes vos applications préférées seront sous vos yeux.

Pendant la keynote (mot anglais pour dire présentation à la presse -disruptif!-), on nous montre que vraiment toutes nos applis seront compatibles.

On voit le logo de Waze pour se jouer des embouteillages (on leur dit qu'on est sur un vélo et que les embouteillages, on s'en moque?), Deezer pour écouter votre musique préférée en pédalant (on leur dit que c'est interdit de pédaler avec un casque audio sur les oreilles?). Oubli ou pas, on ne voit pas l'appli Meetic sur l'écran géant derrière la scène?

Sur le même sujet  Congrès fondateur des Boites à Vélo France à Angers

Protection, distribution et réparation

Nul doute qu'un vélo comme celui-ci attisera les convoitises des gros relou qui chourent les vélos à tour de bras. 3 niveaux de protection contre le vol sont prévus.

Blocage numérique (comme mentionné plus haut), alarme stridente si un mouvement du vélo est détecté par le logiciel et que le vélo est en mode "parking". Tracker intégré pour suivre le vélo et le retrouver chez l'indélicat.

Je suis rarement partisan de la ceinture plus bretelles pour tenir mon pantalon, par contre en ce qui concerne mes vélos, je suis rarement trop en confiance.

L'équipe d'Angell Bike l'ait, elle nous assure que volé, ce vélo ne servira à rien au brigand. Personnellement je ne ferais pas l'économie d'un ou deux bons cadenas en U si je devais le laisser dehors quelques instants (Je ferais même le choix de le monter au bureau et dans le salon).

La distribution se fera en ligne et via un réseau d'ambassadeurs qui feront tester le vélo à qui veut, un système déjà mis en place pour les vélos de la marque Heroïn.

Dans challenges, Marc Simonicini annonce 350 vélos Heroïn vendus par an. A 7,500€ le prix d'entrée, nous ne sommes pas sur un positionnement de Mass Market.

Pour les Angell bikes, le positionnement prix est bien plus raisonnable (moins de 3,000€ vendu nu, c'est moins cher qu'un bon Moustache par exemple). Ce choix de mode de distribution est-il pertinent pour inonder le marché, je ne crois pas, même si évidemment d'autres leviers peuvent être activés pour toucher les futurs acheteurs.

Pour tout souci mécanique, électrique ou électronique, Angell Bike met en place une hotline et nous assure qu'ils seront en mesure de s'occuper de tout rapidement. Sur ce point spécifique nous ne sommes pas obligés de les croire aveuglément.

D'un autre côté, toute la mécanique est standard. Réparer une crevaison, dévoiler une roue, changer une chaîne (entre autres) ne demande pas de formation spécifique sur le vélo. N'importe quel vélociste sera capable de le faire pour vous. Si le système bug, l'électrique ou l'électronique part en vrille, Angell bike nous assure être capable de prendre la main à distance sur le logiciel. D'ici à le réparer sans intervention physique dans un délai raisonnable, quand on roule au quotidien à Mazamet, j'ai encore un doute.

Finalement, faut-il craquer pour l'Angell Bike?

Car la question est bien là! 2,690€ est le prix de vente, sans les options, sans l'assurance (€9,90 si jamais malgré tout on vous le vole). Selon nous ce vélo s'adresse à une clientèle spécifique. Si Weelz.fr est dans votre barre de favoris, si vous ne ratez pas un numéro de "200 le vélo autrement" ou encore "Le cycle", que vous êtes abonnés aux hastag #vélotaf sur instagram, #cyclosphère #velotaf #velut #solutionvelo sur Twitter, Angell bike pourrait être à cours d'arguments pour vous faire céder au chant des sirènes de l'Angell.

En revanche, si vous êtes tombés sur ce billet chez Weelz par hasard, que vos lectures sont plutôt Moto Journal ou Moto Legend, que vous ne ratez pas un salon de l'auto à Paris ou Genève, alors vous pourriez être séduits par la proposition d'Angell bike.

un nouveau segment, celui du "smart bike"

Vous retrouverez un cockpit assez proche du CarPlay proposé dans les voitures, vous aimerez l'idée d'avoir des clignotants sur le vélo, vous serez probablement séduits par son design et sa sportivité. D'ailleurs, l'équipe sur scène pendant la keynote évoque bien le vélo comme solution aux problèmes amenés par la voiture dans les villes.

Angell Bike ne se positionne absolument pas en concurrent des transports en commun ni même des autres vélos, ils ne proposent pas, selon eux, un vélo. Ils tentent de créer un nouveau segment (c'est bien d'y croire), celui du "smart bike".

Enfin, nous pensons que ce vélo à quelques qualités à faire valoir (même si l'arrivée d'un écran tactile, de clignotants, de feux stop, de poignées vibrantes pour indiquer la direction à prendre (...) pose la question de la pertinence et l'intérêt des innovations sur les vélos; amènent-elles une réelle amélioration de l'expérience consommateur et améliorent-elles intrinsèquement sa sécurité?, cette question mérite d'être approfondie et fera l'objet d'un billet ici-même un peu plus tard).

Nous pensons même qu'il faut souhaiter que l'Angell Bike rencontre sa clientèle et que les ventes soient au rendez-vous. Ne serait-ce que pour le pouvoir médiatique de son investisseur principal. Si ce mot n'était pas autant galvaudé, nous pourrions affubler Marc Simoncini de l'adjectif d'influenceur.

Aussi, Angell Bike veut fonctionner comme un lab' d'innovations autour de la mobilité urbaine et du vélo (ou smart bike), 5% du chiffre d'affaires réalisé par Angell bike sera investi pour promouvoir des idées et innovations sur ce sujet. Une bonne raison de ne pas demander de geste commercial quand vous le commandez!

Pédaler avec le sourire béat, que l'on soit sur un vélo tout bête ou un "smart bike"

Evidemment, nous nous mettrons sur la liste d'attente pour essayer ce vélo quand il sera disponible, pour vous en dire un peu plus après un test en dynamique.

Parce que dans le fond, ce qui compte sur une bicyclette, c'est bien la faculté qu'à cet engin de nous propulser du point A au point B avec la sensation d'avoir les cheveux au vent, d'être libre d'aller et venir dans la ville facilement.

Bref de pédaler avec le sourire béat, que l'on soit sur un vélo tout bête ou un "smart bike".

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)