Lachlan Morton, un Tour de France 2021 solo façon bikepacking - The Alt Tour

Lachlan Morton, un Tour de France 2021 solo façon bikepacking – The Alt Tour

Objectif : Lever des fonds (et devancer le peloton à Paris)

Dormir tous les soirs à l’hôtel, se faire masser, manger un repas diététique, faire les liaisons en bus voire en avion... Tout cela, Lachlan Morton le laisse aux coureurs du Tour de France. Et pourtant, il fait lui-même partie du peloton professionnel, dans l'équipe Education First. Sauf que pour ce Tour 2021, Lachlan n'a pas été retenu dans la formation. Qu'à cela ne tienne : il fera le Tour de France, mais seul, sans assistance, en mode bikepacking, en roulant également les phases de transition.

Un trip Tour de France bikepacking de 5510 kilomètres

Cela nous rappelle le périple entamé de la même manière (bikepacking et sans assistance) par Maximilian Schnell. Rouler les trois Grands Tours cyclistes d'Europe continentale : Tour de France, Giro et Vuelta (à l'heure où nous écrivons ces lignes, Max est quelque part en Bretagne).


Lachlan, le coureur australien a moustache (qu'il a rasé pour l'occasion), ne boude pas son équipe EF Education. Il prend cela avec philosophie, et même une certaine philanthropie. La preuve, il va utiliser son voyage pour lever des fonds pour la fondation World Bicycle Relief. L'ONG, créée il y a 15 ans par le CEO de Sram, fabrique des vélos à destination des pays africains, en formant des équipes sur place pour la maintenance et la réparation (Lire l'article ici).

Son équipe et ses sponsors le soutiennent. EF Education First et le partenaire textile Rapha vont faire chacun un don de 500 vélos au World Bicycle Relief. Le projet est déjà parvenu a lever plus de 170.000 Euros, soit l’équivalent de 1200 vélos WBR.

Sur le même sujet  Distance et vélo | Non le vélo quotidien, ce n'est pas du cyclisme!

Devancer le peloton à Paris

Au-delà de l'aspect humanitaire, l'objectif de Lachlan Morton est de retrouver l'état d'esprit du Tour de France originel, celui de 1903, l'époque des forçats de la route, qui n'avaient ni bus climatisés, ni kiné à l'arrivée, et qui devaient se débrouiller seul en cas de pépin mécanique. L'autre objectif du coureur pro : arriver avant tout le monde sur les Champs-Élysées, au terme d'un trip Tour de France bikepacking de 5510 kilomètres, soit 2127 de plus que le reste du peloton (et 65 500 mètres de dénivelé, soit 23 300 mètres de plus que les coureurs engagés).

"J'ai hâte d'explorer les origines du cyclisme et de constater par moi-même à quel point l'expérience est différente. C'est un défi qui à bien des égards, combine les deux éléments que j'ai le plus recherchés dans le vélo : l'exploration et la compétition. Sans le savoir, j'ai passé ma vie à m'y préparer." indique Lachlan Morton. Ce n'est pas son premier challenge personnel. Il a déjà a son actif le Kokopelli Trail, une route bikepacking de 250km entre Fruita et Moab aux États-Unis. En 2019, il a parcouru la Grande-Bretagne en intégralité, du nord au sud, soit 2000 km. En 2020, il s'est aussi aligné au départ de la course longue distance Transibérica (les Badlands).

Pour suivre le Tour de France alternatif de Lachlan Morton en direct, c'est par ici.
Au moment où nous écrivons ces lignes, il a quitté Redon et passé Bain-de-Bretagne.
#thealttour #followlachy

Retour en haut de page