La France rejoint la déclaration européenne sur le vélo — Weelz.fr
La France rejoint la déclaration européenne sur le vélo

La France rejoint la déclaration européenne sur le vélo

Le 21 octobre dernier, la France a rejoint la déclaration européenne sur le vélo. Cette "European Bicycle Declaration" a été lancé en juin dernier (juste après la journée mondiale du vélo) par six pays européens - l'Autriche, le Luxembourg, le Danemark, l'Irlande, la Belgique et les Pays-Bas. Après la Slovénie, c'est au tour de notre pays de signer ce document.

Une déclaration européenne sur le vélo, ça sert à quoi ?

De nombreux ministres des transports européens étaient rassemblés les 20 et 21 octobre dernier à Prague pour une réunion informelle. Le notre, Clément Beaune, en a profité pour se faire le signataire de cette déclaration européenne sur le vélo. Mais une déclaration européenne sur le vélo, ça sert à quoi ?


Le but : donner une forte priorité au vélo dans les nouvelles initiatives européennes. En signant ce document, les huit pays lancent un appel à la commission européenne pour qu'elle prenne le sujet de la mobilité vélo au sérieux. Ils lui demandent instamment d'élaborer une stratégie qui lui permette d'utiliser ses compétences existantes pour accroître la part modale du vélo en Europe. L'objectif est également d'identifier les politiques et les instruments de financement de l'UE dans lesquels les dispositions relatives au vélo peuvent être développées ou renforcées.

Un plan directeur paneuropéen pour la promotion du vélo

Cette déclaration européenne du vélo fait partie d'une série initiée par la European Cyclist's Federation (ECF). En mai 2021, 54 états - dont les 27 états européens - adoptaient le plan directeur paneuropéen pour la promotion du vélo (Pan-European Master Plan for Cycling Promotion). Un plan développé sous la houlette du PEP (Transport, Health and Environment Pan-European Programme) et coordonné par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS/WHO) et la commission économique des Nations Unies pour l'Europe (UNECE). Le vélo devient un sujet éminemment sérieux dans les plus hautes instances.

Sur le même sujet  F3, l'autoroute cyclable la plus chère de Belgique

Les États paraphant la déclaration européenne du vélo invitent aussi l'Union Européenne à évaluer les mesures à prendre pour que le vélo soit mieux pris en compte comme outil multimodal et qu'on facilite le transport de vélos dans les transports publics (navires, bus, métros, trams, trains). Ils demandent également de veiller à ce que les infrastructures cyclables soient incluses dans les futurs projets de transports européens et trans-européens.

2024, l'année européenne du vélo

A l'intérieur de cette déclaration européenne sur le vélo, on retrouve cette volonté : les pays signataires demande à l'UE de faire de l'année 2024 l'année européenne du vélo. L'objectif est de "valoriser le patrimoine culturel de l'Europe et son rôle de leader mondial en matière de cyclisme."

Plus d'infos sur cette déclaration européenne sur le vélo juste ici (site de l'ECF, le lobby européen du vélo). Le document complet peut être consulté juste là (EN).

Retour en haut de page