[Interview] KIFFY le tricycle Cargo, nouvel objet de mobilité urbaine

5 mai 2015

Weelz-Tricycle-Kiffy (8)Vous l'avez peut-être, comme nous, vu passer sur votre mur Facebook ou votre timeline Twitter. De notre coté, il faut avouer que le Kiffy, ce curieux concept de tricycle compact nous a véritablement tapé dans l’œil.

Nous aurions pu nous contenter de relayer l'information, mais on est comme ça chez Weelz, on aime creuser pour aller au fond des choses. C'est ainsi que nous nous sommes rapproché de Norbert Peytour, qui n'est autre que le "papa" du Kiffy, afin d'en savoir un peu plus sur la genèse de ce projet :

Weelz.fr : Bonjour Norbert. Qui êtes-vous ?
Weelz-Tricycle-Kiffy (7) Norbert : Je suis inventeur, et j’ai à mon actif plus de 20 brevets dans différents domaines (jet d’encre, imprimerie, carte à puce, éco-mobilité...). Mon cœur de métier est l’imprimerie, avec une forte spécialisation sur les produits à forte différenciation (mouton à 5 pattes).

Je suis passionné de vélo tout terrain et par les voyages à vélo que j’effectue régulièrement en solitaire ou accompagné. L’éco-mobilité me concerne en qualité de citoyen et m’interroge en qualité d’inventeur car il y a beaucoup de chose à innover et à inventer.

W : Quand et comment est né le Kiffy ?
Weelz-Tricycle-Kiffy (9) N : Utilisateur au quotidien du vélo pour faire mes courses, aller à la poste , à la banque , enfin toutes les choses de la vie quotidienne, les deux problèmes majeurs avec un vélo classique sont :
> Où le garer sans risque de se le faire voler ?
> Où mettre ses courses ?

L’idée m’est donc venue de développer un vélo qui pourrait en un flash, se transformer en caddy doté d’une capacité de portage.

Weelz-Tricycle-Kiffy (11) Weelz-Tricycle-Kiffy (12)

Après pas mal de recherche et de prototype, je suis arrivé au concept du Kiffy: je pédale, je plie, je rentre dans le magasin , je fais mes courses, je paie et je repart à vélo.

Nous avons ensuite fait évoluer le concept pour plus d’intermodalité avec les autres moyens de déplacement : voiture, bus, team, métro, train…

W : Comment s'est scindée votre collaboration entre vous et le designer Patrick Jouffret ?
Weelz-Tricycle-Kiffy (6) N : Dès le départ j’ai voulu que le design soit au cœur du projet et position leader, et la technique en position suiveuse. Pour moi le design est essentiel : améliorer la fonction. Embellir la fonction.

À lire  Autonomy 2016, les acteurs de la mobilité vélo rencontrés

Patrick disposait d’une bonne expérience dans le cycle¹ et s’est passionné immédiatement pour le concept Kiffy. Nous avons, pendant 9 mois, travaillé le design d’après un cahier des charges que j’avais rédigé.

W : Vous êtes à mi-chemin entre un cargo, un pliant, un tricycle ... comment définissez-vous le genre du Kiffy ?
N : KIFFY est un objet de mobilité urbaine, pour les trajets jusqu’à 10 km, doté d’une capacité de chargement importante.

W : Où en êtes-vous dans le process d'industrialisation ? Va-t-on pouvoir voir bientôt des Kiffy dans les rues ?
Weelz-Tricycle-Kiffy (3) N : L’industrialisation est en cours avec des industriels Stéphanois. Le projet à été retardé de 20 mois car je voulais absolument que Kiffy soit fabriqué en France. Ne trouvant pas, j’ai continué mes recherches et un accord a été conclu avec le Groupe ITI de Saint Cyprien (42).

lelivreNous avons écrit un livre en 2011 "Quelle mouche les pique ?" (200 pages) qui explique le passage de l’idée à l’objet, mais aussi notre philosophie de travail et notre engagement sur la création de valeur locale. Ce livre a été édité à 1000 ex et est en vente sur notre site.

W : Quelle est la charge utile du plateau avant ?
N : 30 kg. Et le vélo est développé pour recevoir une personne de 100 kg. Soit un poids total roulant de 130 kg. (Ndlr: le Kiffy ne pèse que 12 kg).

W : Date et tarifs de commercialisation ? Comment s'organisera la distribution ?
Weelz-Tricycle-Kiffy (10) N : Commercialisation fin avril 2015. Gamme de prix de 1200 à 1800 € HT (prix à titre indicatifs) selon les versions. Distribution par réseau de distributeur à l’international. De nombreux contacts sont pris et en cours de transformation.

Propos recueilli le 27 mars 2015.

¹ Le designer Patrick Jouffret et son agence 360 sont à l'origine du design de plusieurs produits vélo comme les potences Look A-Stem, le casque pliant Overade ou encore le vélo pliable Mobiky.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • rssss

    Dommage 30kg max sur le "diable", 25kg pour mon porte bagage roue avant. Du coup la bête est jolie mais quand je vois ça je m'attends à porter des charges bien plus lourdes et encombrantes. C'est la cinématique à la " scooter à 3 roues" qui limite ça j'espère, si c'est juste que le "porte bagage" est en plastic c'est juste très mal choisi.

    "les deux problèmes majeurs avec un vélo classique sont :
    > Où le garer sans risque de se le faire voler ?
    > Où mettre ses courses ?"

    J'ai pas compris, elle est où la solution pour ne pas se le faire tirer ?

    Sinon design parfait, vraiment.

  • Bah c'est justement le coté démontable et la partie caddy que tu peux emmener avec toi ... d'où la double solution...!
    Que ferait un voleur de la moitié d'un vélo ! ;)

  • rssss

    Hum très intéressant en effet. Je n'avais pas compris le concept. Ça serait bon qu'il en développe un typé déménagement à la québécoise. Un véhicule de 25kg s'il faut mais qui peut porter une machine à laver ;-). Mais je suis peut-être le seul fou avec ces idées.

  • Freyr Gunnar

    Intéressant.

    Pourquoi ce vélo serait-il limité à des trajets de 10km? des roues de 20", un vélo de 12kg et plusieurs vitesses dans moyeu, ça permet de faire bien plus que ça. Avec le Brompton, on peut faire sans problème 100km dans une journée.

    Je suis pressé de pouvoir le regarder in visu dans une boutique en Ile-de-France ("Commercialisation fin avril 2015").

  • Nos routes ne vont pas tarder à rencontrer des véhicules futuristes comme celui là. Le design de ce modèle est très épuré. Il me tarde d'en savoir plus et de le tester.

    En parlant de modèles futuristes et innovant, j'en profite pour vous présenter ce qui je pense va envahir nos routes dans peu de temps : le smartboard type mini segway sans guidon. pour en savoir plus, vous pouvez trouver des informations sur : http://wheel-rider.com/14-chic-smart-twistboard

  • Lucas

    J'ai de fort doute que cet argument concerne un voleur (caddy), c'est peut-être même son originalité qui fera le larron, c'est avant tout la facilité avec laquelle il va éventuellement se l'approprier, faiblesse de l'antivol, mauvais point d'accroche, comme pour n'importe quel autre vélo.
    Quant à son prix, pour faire les courses à vélo comme utilitaire, faut pas rêver, ils n'en vendront pas.

  • Jipy

    Un kiffy électrique avec un pouvoir de charge un peu plus important m' intéresserait mais à quel prix?

  • Thomas Froment

    Je vous rejoins pour la première phrase. Néanmoins j'espère que vous vous trompez quant au "smartboard" dont vous mettez le lien. Si les gens arrêtent d'utiliser leurs jambes mêmes pour des petits déplacements, alors on va vraiment finir comme dans Wall-E, tous obèses. Mais surtout je n'imagine pas la quantité d'accident vu que personne n'ira sur la route avec ça et sur des trottoirs où il y a déjà piétons, des enfants qui jouent et courent, poussettes, cyclistes débutants ou irrespectueux, skateboards, rollers etc... c'est juste une source de danger en plus. Usons nos corps, usons nos jambes, marchons :).