Jean Fourche, un vélo urbain simple comme bonjour Made in Europe

Jean Fourche, un vélo urbain simple comme bonjour Made in Europe

"Jean Fourche" - Un nom simple et désuet, que n'auraient pas renié les organisateurs de l'Anjou Vélo Vintage pour baptiser l'un de leur parcours. Cela aurait pu être le nom d'un grand-père féru de vélo, qui aurait transmis à ses petits-enfants sa passion pour la bicyclette. Lui, narrant au coin du feu ses exploits à La Cipale et ses vacances à vélo avec mamie en 36. Mais il n'en est rien. Jean Fourche¹, c'est tout simplement le nom de marque qu'ont choisi, après un brainstorming arrosé, Benoît Maurin, Mathieu Courtois et Maël Le Borgne, trois bordelais qui se sont mis en tête de concevoir et fabriquer un vélo urbain grand public, simple et pratique.

Jean Fourche, une marque vélo vintage ?

Ne voyez pas là-dedans de l'opportunisme post-crise sanitaire, pour surfer sur la vague vélo. Tous trois officiaient dans un atelier solidaire de réparation vélo, L'Etincelle à Bordeaux, membre du réseau l'Heureux Cyclage. Le projet de concevoir un vélo remonte à 2018. A l'époque, c'est Benoît - fidèle lecteur de Weelz! - qui, par hasard, est tombé amoureux d'une ancienne marque de vélo Clermontoise : Favor Cycles². Il tente, avec son associé de l'époque, Thierry Le Guénic, de relancer la marque. Mais le timing n'est pas bon, et le projet est laissé en hibernation.


Jean Fourche, un vélo sobre et robuste, pour vous déplacer d'un point A à un point B

Jean Fourche arrive

L'abandon du projet Favor Cycles ne démoralise pas Benoît. Il conserve l'ambition de lancer sur le marché un vélo qui portera des valeurs partagées par lui et ses nouveaux associés. Le passif des trois compères va aider. Benoît est ingénieur de formation, issu des Arts & Métiers, Matthieu est designer produit et enfin Maël s'occupe de la partie commerciale et marketing. Le trio se lance dans l'aventure Jean Fourche. Un premier prototype en acier voit le jour, réalisé à Bordeaux même.

"Oui are Jean Fourche - Le vélo pas fast, pas furious", l'identité française et décalée est assumée par l'équipe bordelaise

Jean Fourche, un vélo bordelo-européen

C'est justement ce qui motive l'équipe, comme nous l'a expliqué Benoît : être en capacité de produire un vélo le plus localement possible, sans avoir à sourcer un obscur produit sur catalogue asiatique. C'est Matthieu qui a réalisé le design 3D du Jean Fourche. Bien sûr, difficile de fabriquer un vélo 100% Made in France. Mais Benoît et ses acolytes mettent un point d'honneur à aller chercher les différents composants au plus proche, dans le but de réaliser un vélo à minima Made in Europe.

Le pari est pratiquement réussi : l'ensemble cadre et fourche en aluminium seront fabriqués au Portugal, les roues, tout comme les garde-boue, proviennent de Saint-Etienne (Mach1 et Stronglight), l'éclairage AXA vient également de France, le moyeu à rétropédalage de République Tchèque, la selle est italienne, le cintre Ergotec allemand. Seuls quelques éléments comme les leviers de freins, les pédales ou les moyeux Nexus arrivent de Taiwan. Au final, on obtient un vélo Jean Fourche de conception bordelaise, de fabrication européenne et d'assemblage français (dans la Loire).

Sur le même sujet  [Test] BH Bikes Oxford, un vélo urbain stylé et robuste

Inspiré du Jopo finlandais

Le premier modèle Jean Fourche à des faux airs de Jopo, le célèbre vélo de ville finlandais³. Il en reprend les mêmes codes: un vélo musculaire accessible, facile à enjamber. Ses créateurs ne recherchent pas l'effet waouh, mais ont plutôt l'envie de produire un vélo sobre et robuste, pour vous déplacer d'un point A à un point B sans recherche de performance quelconque.

Sur une base de cadre en aluminium, le Jean Fourche est taille unique (plage 1,50-1,90m), avec une position très droite. Pas de fioritures question composants : des garde-boue, un porte-bagage robuste au couleur du cadre, un freinage V-Brake. La monture est juchée sur des roues de 24 pouces, ce qui permet d'abaisser le centre de gravité, de garder les pieds à plat à l'arrêt et d'en faciliter le pilotage, même chargé. Le pare-chaine, le porte-bagages, les garde-boue et l'éclairage sont livrés de série avec Jean Fourche (éclairage à piles ou sur dynamo selon la version choisie).

Le vélo Jean Fourche existe dans quatre versions : monovitesse (690€), 7 vitesses en transmission classique (790€), 3 ou 7 vitesses en moyeu intégré Shimano Nexus (890€ ou 990€, avec éclairage dynamo). Il sera disponible en six coloris différents. En réservant votre Jean Fourche dès maintenant, vous serez, selon la marque, membre officiel du JFCC, le Jean Fourche Cycling Club, le club "pas fast, pas furious". Les précommandes sont ouvertes le mois prochain avec comme objectif un premier batch de 50 vélos. A terme, les trois associés envisagent un modèle économique hybride. D'un coté de la vente directe via le web, et de l'autre, des vélos déposés en démo en magasin physique. Cela permettra au futur acheteur de pouvoir essayer le vélo, et au revendeur de toucher une commission.

➡️ Plus d'infos sur JeanFourche.fr

¹ Jean Fourche, c'était aussi le nom du candidat virtuel de la présidentielle de 2012. "le seul candidat qui ne se dégonflera pas!".
² Favor Cycles, une marque familiale de vélo, née en 1898 à Clermont-Ferrand, à la grande époque de l'industrie vélo française (lire ici). L'objectif de la relancer nous rappelle l'histoire de Helyett.
³ Au moment du lancement du projet Jean Fourche, les vélos Jopo sont distribués par l'enseigne bordelaise Popins. On pourrait aussi rapprocher le design du Jean Fourche au Motoconfort Progress de l'époque, et autres vélos pliants Peugeot NS 550.

Retour en haut de page