[Interview] Tumavu présente une collection chic et visible pour cycliste urbain(e)

14 octobre 2014

Weelz-interview-Tumavu (8)Chaque semaine Weelz.fr est là pour vous faire découvrir les nouveautés de la planète vélo urbain. D'Aix-en-Provence à San Francisco, en passant par Tokyo et Marcq-en-Baroeul, nombreux sont ceux qui promeuvent le déplacement  à vélo, avec leurs petits ou leurs grands moyens.

Après Till et ses bicyclettes urbaines, Nathalie et son vélo unique ou encore Fred et ses vieux biclous, c'est donc aujourd'hui Raphaële qui nous présente sa collection "Tumavu", fraîchement créée et destinée aux cyclistes urbains et urbaines, pour les rendre à la fois chic et surtout visibles !

Weelz : Bonjour Raphaële. Présentes-toi en quelques mots...
Raphaële : À l'origine, je travaille dans la communication. J'ai été Directrice artistique en agence à Paris, puis en province. Je suis passée par la presse et je suis actuellement enseignante en graphisme et multimédia.
Je travaille sur plusieurs sites différents dans une journée et l'idée même de chercher une place pour me garer me fait froid dans le dos !

Je me déplace au quotidien à vélo, quelque soit la saison. C'est un choix motivé pour des raisons de santé, d'économie et de respect de l'environnement. J'aime avant tout trouver des idées et les développer.

En janvier dernier, mon mari et moi nous sommes associés et avons créé Tumavu, vêtements visibles pour cycliste chic. La première collection a été présentée lors de l'Anjou Vélo Vintage à Saumur, en juin.

W : Qu'est-ce qui t'as décidé à te lancer dans le business du cyclisme urbain ?
Weelz-interview-Tumavu (5)R : Pour ne pas subir les intempéries et comme je ne trouvais pas mon bonheur dans les magasins spécialisés (trop sportif), j'ai commencé à réaliser mes premiers prototypes de vêtements imperméables pour la demi-saison, chauds et imperméables pour l'hiver.

Avec toujours le souci d'être bien visible et de rester élégante. Ce projet a mûri grâce à la rencontre de professionnels de la confection, dans des salons internationaux où l'on trouve les meilleurs fabricants de tissus, mais aussi en allant rencontrer des ateliers et des bureaux d'études dans toute la région.

Weelz-interview-Tumavu (9) W : Pourquoi avoir opté pour l'axe de la visibilité ?
R : C'est primordial quand on circule à vélo ! Mais on est pas obligé de s'habiller "sport". En ville, on aime pouvoir entrer dans une boutique sans se défaire de ses effets.

Weelz-interview-Tumavu (2)Ce qui nous amusait était de détourner les grands classiques et les remettant au goût du jour avec des couleurs flash. En allant au bout de notre idée, on a remplacé les larges bandes réfléchissantes par un passepoil bien plus chic qui s'inscrit dans un esprit "couture", sa répétition sur quatre lignes permet de compenser sa finesse.

À lire  [Test] Neomouv Nova Brose, le VAE sportif silencieux

Ces éléments sont répartis sur les parties clés des vêtements, ils sont visibles à 360°. Un des grands avantages de notre ligne, c'est de pouvoir indiquer notre changement de direction à vélo : les passepoils rétro-réfléchissants se trouvent jusqu'au bout des manches...

W : Où sont conçu et fabriqué tes produits ?
Weelz-interview-Tumavu (1)R : Nous concevons nos modèles, dans notre atelier à Tours. Ensuite nous les soumettons à un bureau d'étude situé dans le Cher (18), qui étudie la faisabilité, le patronage et la gradation. Puis la confection est confiée à un atelier situé dans le Maine-et-Loire (49).

Tout est à taille humaine, les rapports sont simples et efficaces. Il était important pour nous de savoir qui travaillait sur notre collection et dans quelles conditions.

W : Quels matériaux utilises-tu pour tes trenchs ?
Weelz-interview-Tumavu (6)R : Il s'agit un coton enduit de polyuréthane, donc parfaitement imperméable. Ce tissu est très léger contrairement aux cotons huilés. On a placé sous les bras des œillets d'aération.

La doublure coordonnée est en coton pour être agréable et confortable. Le trench est livré dans une pochette de coton, ce qui permet de le plier et de le ranger dans les sacoches de son vélo.

W : Tes tarifs sont relativement élevés. Comment le justifie-tu ?
Weelz-interview-Tumavu (7)R : Notre confection est faite en France. Nous avons choisi la qualité avant tout, mais cela a un impact sur le prix.

Nos matières premières viennent d'Europe exclusivement, le tissu imperméable, par exemple, vient d'Italie ; il est réalisé par une entreprise spécialisée dans les tissus techniques. Ses coloris sont très beaux et son aspect est légèrement satiné. Les italiens ont très belle réputation en matière de mode.

Le passepoil réfléchissant vient aussi d'une entreprise italienne, même si on trouve des équivalents à l'autre bout du monde, pour 10 fois moins cher, mais la qualité et la distance ne nous convenaient pas.

W : A part en ligne sur ta boutique, où pourra t'on trouver la ligne Tumavu ?
Weelz-interview-Tumavu (10)R : Nous sommes entrain de développer notre réseau, vous trouverez les infos régulièrement mises à jour sur notre site internet. Une première boutique partenaire à Tours proposera nos modèles en septembre, d'autres sont prévues dans les semaines suivantes.

Nous sommes aussi présents sur des sites dédiés comme Tout est français ou Etsy.

W : Il y aura t'il de nouveaux produits prochainement ?
R : Oui, tout à fait. Nous avons déjà prototypés, testé la collection hiver et retenu nos futurs fournisseurs, européens comme il se doit. C'est donc à suivre en 2015...

Propos recueilli le 19 septembre 2014.

> Tumavu.eu

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs