[Interview] Patrice Nogues, vice-président de la FUB

[Interview] Patrice Nogues, vice-président de la FUB

29 mars 2011

Le vélo (urbain) c'est la santé ! Weelz se fait ici le relais d'un entretien publié précédemment sur le site de la fondation GoodPlanet. Patrice Nogues est le vice-président de la FUB (ex-FUBicy), Fédération des Usagers de la Bicyclette. La FUB, dont vous entendez régulièrement parler dans ces colonnes, a été créée en 1980.

Ce collectif d'associations regroupe aujourd'hui 170 entités sur toute la France. Vous trouverez ci-dessous quelques extraits de cet entretien.

Quelle est la meilleure raison pour se déplacer en vélo ?

En vitesse moyenne, le vélo est tout aussi rapide que la voiture dans les villes denses, avec une moyenne de 15 km/h ; il est même plus rapide si l'on compte le temps de stationnement. De surcroît, il est plus adapté aux villes car on ne perd pas de temps à chercher une place de stationnement ; il est facile de faire de petits sauts de puces de porte à porte.

"en ville, rouler à vélo n'est pas plus fatiguant que de marcher"

En quoi cela est-il bénéfique pour la santé ?

Il ne s'agit pas de sport, juste de pratiquer un peu d’exercice. En se déplaçant à vélo, vous cumulez une activité physique légère à une dimension utilitaire, puisqu’on se déplace 5 fois plus vite en vélo qu’en marchant. Il faut se sortir de la tête l'image du tour de France : en ville, rouler à vélo n'est pas plus fatiguant que de marcher.

"un vélo revient à 5 centimes le kilomètre parcouru"

Pourquoi le vélo n’est-il pas cher ?

En moyenne, sur plusieurs années et pour quelques milliers de kilomètres, avec l'entretien et les accessoires (antivol, gants, protection contre la pluie), un vélo revient à 5 centimes le kilomètre parcouru. Il faut compter 250 euros pour un vélo de moyenne gamme, et doubler le prix pour quelque chose de plus confortable.

À lire  [Interview] LIV Cycling, une marque vélo 100% dédiée aux femmes

Quels sont les bienfaits collectifs ?

En ville, l'espace vaut cher. Or, on peut mettre 8 vélos sur la surface dévolue à une voiture. Une généralisation du vélo permettrait donc de fluidifier le trafic et de gagner de l'espace.

Et la sécurité ?

La dangerosité du vélo est une idée reçue. En effet, le risque d’accident en vélo est le même qu’en voiture. Mais les médias entretiennent une certaine confusion en plaçant sur le même plan tous les deux roues qu’ils soient motorisés ou non. Or, la moto présente 20 fois plus de risque que la voiture.

Pourquoi la France semble en retard sur ses voisins en matière de politique du vélo urbain ?

Il ne faut pas croire au facteur culturel. Si on regarde en arrière, au sortir de la Seconde guerre mondiale, le niveau de pratique du vélo en France était le même qu'en Allemagne ou aux Pays-Bas. Mais, dans les années 50, les choix politiques ont été différents.

> Cliquez-ici pour lire l'intégralité de l'entretien sur le site GoodPlanet.info.

Entretien réalisé par Julien Leprovost, GoodPlanet. Merci à lui d'avoir accepté que je republie une partie de son article.
Crédits photos :  Flickr/Besopha.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs