[Interview] Les petits vélos de Clod l'illustrateur

[Interview] Les petits vélos de Clod l’illustrateur

Le vélo, source d'inspiration inépuisable

Jérôme (Sorrel) évoquait avec nous dernièrement cette question existentielle que tout cycliste s'est (peut-être) déjà posé : "Pourquoi tu roules (à vélo) ?". Une question à laquelle on peut tenter de répondre par des mots, des grands gestes, ou encore, plus prosaïquement, par la pratique en elle-même.

D'autres éprouvent le besoin d'exprimer le plaisir que leur procure la bicyclette d'une autre manière, par l'expression plastique. C'est le cas de Clod, illustrateur indépendant pour la publicité, la communication, la presse, l'édition et également auteur de BD.


Vous avez peut-être déjà vu passer son travail via les réseaux sociaux. Son style oscille entre la 2D, les aplats de couleurs, les lignes franches et l'atmosphère des années 60.

Mais son oeuvre est aussi marquée par un thème à la récurrence certaine : le vélo. Pourquoi ? Nous sommes allé poser la question directement à l'intéressé. Interview.

Weelz.fr : Salut Clod ! Qui es-tu ?

Clod : Je suis illustrateur et je travaille pour la presse, l’édition, la communication et la publicité. On dit de mon travail qu’il est joyeux, positif et enthousiaste. C’est un peu ma marque de fabrique en quelque sorte.

W : Comment en es-tu venu à l'illustration ?

Je suis autodidacte. J’ai fait des études de technicien. Après huit ans en entreprise, j’ai effectué un virage à 180° pour me consacrer entièrement à l’illustration qui était ma véritable passion.

W : Venons-en au vélo. Il semble faire partie intégrante de ton univers, pourquoi ?

Le vélo fait partie de ma vie depuis ma toute tendre enfance. J’ai un souvenir très précis du jour où j’ai réussi à pédaler «sans les petites roues». Le sentiment d’équilibre et la sensation de liberté ressentis à ce moment-là ne m’ont jamais quitté.

"J’ai grandi en pédalant. C’est aussi l’idée qu’en vélo, je serai toujours libre"

J’ai grandi en pédalant. C’est aussi l’idée qu’en vélo, je serai toujours libre. Peu à peu, les vélos se sont invités dans mon travail d’illustrateur. Au fond j’aimerais, avec l’illustration, faire ressentir au plus grand nombre ce que je ressens lorsque que je donne le premier coup de pédale et que le vélo me transporte. Il est beaucoup question de méditation ces derniers temps ; j’ai envie de dire « vous avez essayé le vélo ? »

W : Tu es cycliste pratiquant (Route, VTT...) ou tu te déplaces seulement à vélo ?

"Pour moi le vélo est d’abord le moyen de prendre l’air et de me recentrer"

Pour moi le vélo est d’abord le moyen de prendre l’air et de me recentrer. Dès que j’ai un moment de doute ou un coup de mou, j’enfourche mon vélo, même pour faire une boucle de trois kilomètres.

Sur le même sujet  [Test] Tucano Urbano Magic Parka, la veste pratique pour cycliste urbain(e) chic

Ensuite, c’est mon moyen de déplacement préféré. Pour les trajets de moins de 20 kilomètres, je ne me déplace quasiment qu’à vélo. Enfin, j’adore visiter les villes à vélo. Par exemple, le souvenir que j’ai de New York est complètement associé au vélo.

J’aime beaucoup m’écarter des centres historiques et me perdre en périphérie ; le vélo est idéal pour ça. Je suis aussi sensible au design, pour moi une belle bécane, ce n’est pas si différent d’un beau graphisme.

W : Un mot sur la politique cyclable parisienne actuelle ?

Je me rends bien compte des tensions qui règnent sur le bitume à Paris pour en être régulièrement le témoin. Je pense que nous sommes actuellement dans une période de transition.

Ce qui paraît pénible aujourd’hui aux yeux d’une partie des usagers sera demain applaudi par le plus grand nombre. Ces grands changements me semblent nécessaires, pour des raisons évidentes d’environnement, de santé, d’espace et même pour redynamiser certains quartiers.

"une piste cyclable de plus, c’est un pas de plus vers le changement des pratiques"

Certes, il y a encore beaucoup de progrès à faire en termes de communication, de consultation et d’aménagement parfois fait en dépit du bon sens. Mais pour ma part, je pense qu’une piste cyclable de plus, c’est un pas de plus vers le changement des pratiques.

En tant cycliste usager, je trouve que la mobilité s’améliore chaque année dans Paris, même si on reste encore loin du compte. Je vois aussi que le nombre de cyclistes augmente et avec, des comportements - pas toujours civiques - qui ternissent l’image du cycliste.

Si l’on veut démocratiser la pratique du vélo, on se doit de montrer l’exemple pour prouver le vélo est le bon choix. Enfin, je ne suis pas militant dans l’âme, mais si je peux participer à mon niveau, avec mes illustrations, au changement des pratiques sur la mobilité, j’en serais ravi.

W : Tu exposes du 22 au 24/11 tes "petits vélos". Tu peux nous en dire plus ?

L’exposition "Les Petits vélos de Clod" est l’aboutissement de deux ans d’un travail personnel où j’ai souhaité que deux de mes grandes passions se rencontrent : l’illustration et le vélo.

"Cette exposition parle de roue libre, d’équilibre et de liberté graphique"

Cette exposition parle de roue libre, d’équilibre et de liberté graphique. C’est aussi une occasion de réfléchir avec des images à un style de vie en accord avec des préoccupations contemporaines.

Il n’y a pas vraiment de message militant dans ce travail, mais il n’en reste pas moins que de belles illustrations avec des vélos ne peuvent que donner une image positive de cette pratique et inciter le plus grand nombre à enfourcher des biclous.

Et le samedi 23 novembre après-midi, je suis content d’accueillir Jérôme (Sorrel - @mybiketowork) et Ève (Coston - @Evecoton) qui viendront dédicacer leur livre Vélotaf.

Exposition "Les Petits Vélos de Clod", du 22 au 24 novembre, à la galerie L’œil Bleu, 32 rue Notre-Dame-de-Nazareth, à Paris dans le 3ème (11h-19h)

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)