Initiation vélo bivouac : micro-aventure réussie avec Weelz pendant Nature is Bike

Initiation vélo bivouac : micro-aventure réussie avec Weelz pendant Nature is Bike

"L'aventure est au pas de votre porte" vous rabâche de plus en plus les plateformes et autres prestataires de micro-aventure. Même les fabricants s'y mettent (cf Specialized et sa récente collaboration avec Fjällräven). Suffit de s'y mettre comme, dirait Dédé¹, le grand philosophe du troquet du coin. Seulement parfois, il faut un petit coup de pouce. Une invitation à découvrir la micro-aventure à vélo, sans effrayer les plus néophytes en la matière. C'était le programme proposé par Weelz à l'organisateur de Nature is Bike avec la Bikepacking 80, en partenariat avec LIV.

Micro-aventure, un coup de pouce vélo avec Weelz

Avant de vous lancer dans le grand bain de l'itinérance vélo, il convient de savoir comment tout cela fonctionne ; ce dont vous êtes capable ; quel matériel vous faut-il emporter pour que tout se passe bien. Sur ce principe, nul n'est égal. Il y aura toujours des fonceurs qui ne se poseront pas de question et partiront bille en tête avec leur vélo et leur bagage. C'est une bonne manière d'appréhender le voyage à vélo, même s'il n'est pas exempt de petits aléas.


Et puis il y a les autres. Celles et ceux qui, justement, se posent des questions : Ai-je le bon matériel ? Comment gérer mon effort ? Quels types de vêtement emporter ? Suis-je capable de bivouaquer seul ? Quelles sont les bonnes astuces à connaître pour rendre l'expérience la plus agréable possible ?etc..

Mille questions, tout bien considéré, parfaitement normales pour les néophytes. Notre avis ? le mieux est de compter sur des personnes ayant déjà pratiqué cette itinérance vélo. Ils seront une présence rassurante, pour que tout se passe pour le mieux. C'est exactement ce que nous avons proposé aux participants de cette virée Bikepacking LIV x Nature is Bike à Angers.

Un petit groupe impatients de connaître les joies de l'itinérance vélo

Notre troupe au départ de la Bikepacking 80 LIV à Nature is Bikes Angers 2022
Notre troupe au départ de la Bikepacking 80 LIV à Nature is Bike Angers 2022
Photo © Régis Croisé

Tandis que le vendredi de la veille, plus de 400 cyclistes s'élancaient depuis la plage Gold à Arromanches pour engloutir les 300 kilomètres de la Gravel of Legend en moins de 20 heures (les premiers sont arrivés en 12), d'autres entamaient la GOLD Bikepacking. Même distance, mais à couvrir en deux jours, avec une nuit en bivouac à mi-chemin. 150 + 150 c'est toujours mieux que 300 km d'une seule traite. Mais cela semble toujours inatteignable pour un débutant.

Avec cette Bikepacking LIV, le challenge est différent. L'objectif n'est pas de se la mesurer sur le nombre de kilomètres réalisés. La destination est un prétexte pour passer du bon temps, à la fois sur mais aussi en dehors du vélo. Nous avons réalisé une distance plus light - 2 x 40 km - histoire d'aborder en douceur cette initiation au bivouac vélo.

Briefing de départ

Ils s'appellent Jean-Marie, Maria, Raphaël, David, Christophe, Claire ou encore Samuel. Ils viennent de Normandie, de Paris, de Rennes et de Nantes. Au total, un petit groupe d'une douzaine de bikepackers en herbe, impatients de connaître les joies de l'itinérance vélo. Pour cela ils étaient accompagnés de moi-même et de mon acolyte Jérôme, ainsi que trois membres du désormais célèbre club gravel angevin, le TACC (alias le Topette Allroad Cycling Club).

Check matériel… fail

Après un brief rapide assuré par l'organisation de Nature is Bike, notre groupe s'élance vers 17h depuis les berges de la Maine. Au programme, environ 35 km en longeant les bords de la Mayenne. L'entrée en matière est soft, pas la peine de se mettre dans le rouge. D'autant que nous ne sommes pas à l'abri d'un pépin technique pour nos apprentis voyageurs à vélo. La description de l'événement lors de l'inscription abordait bien le sujet du matériel, ce que l'on conseillait d'emmener (et dans quoi les emmener). Toutefois, difficile de contrôler cela avant le départ réel.

Et voilà… A peine parti que l'une des sacoches d'un participant nous lâche. En attendant une réparation de fortune, celle-ci va provisoirement trouver sa place sur la plateforme du porte-bagages, avec la tente. Ça fera le job.

Une bonne drache et le soleil

En seulement 10 minutes de pédalage, notre groupe se retrouve directement en pleine nature (l'avantage des villes vertes et peu denses). On roule sur le chemin de halage de la Mayenne, itinéraire qu'emprunte la véloroute de la Vélo Francette. Une piste large, roulante et parfaitement sécurisée. Le top pour rouler en groupe et papoter un peu avec chacun. On fait connaissance tranquillement.

"Notre gruppetto s'arrête, le temps de sortir les vestes de pluie"

Passé le village de Cantenay-Epinard, alors que le soleil était avec nous, quelques gouttes commencent à faire leur apparition … juste avant une bonne grosse averse. Notre gruppetto s'arrête, le temps de sortir les vestes de pluie. On attend quelques minutes à l'abri des arbres, mais l'étanchéité de la canopée ne dure pas. On se remet en route en affrontant l'ondée. Arrivé à Montreuil-Juigné, le dessous d'un pont nous servira d'abri temporaire jusqu'à ce que la petite drache se calme. On est humide mais toujours de bonne humeur.

Le temps d'une petite photo tout d'imperméable vêtu et on refait tourner les roues. Le halage humide va rapidement avoir raison de nos derrières ou de nos sacoches de bikepacking. Mais le soleil va sécher tout cela rapidement. Il faudra même s'arrêter rapidement pour se dévêtir et éviter le coup de chaud. C'est ce que l'on fait au pied du très joli site éclusier de la Roussière.

En passant Grez-Neuville, nous bifurquons vers l'est et traversons la rivière. Le reste de l'itinéraire alterne entre petites routes avec peu de trafic et chemins de bocage. Les participants apprécient. Nous arrivons enfin sur le lieu de notre bivouac : l'incroyable site du château du Plessis-Bourré. Monument historique local, ouvert spécialement pour le festival Nature is Bike.

Sur le même sujet  Cyclotourisme : La Vélomaritime recherche ses ambassadeurs 2022

Soirée au château

Là-bas nous rejoignons d'autres cyclistes, puisque c'est aussi le point de chute à mi-chemin des participants de la Gravel Festive. Eux repartiront ensuite, nous resterons sur place. Avant d'attaquer la soirée barbecue et feu de camp, notre troupe s'attelle à dresser le campement pour la nuit. Les tentes sont montées assez rapidement. L'organisation avait prévu quelques tentes 3 Secondes Decathlon, au cas ou. Mais finalement, tout le monde avait bien son propre matériel de bivouac.

Au fur et à mesure de la soirée, les discussions s'enchaînent entre différents groupes. Vers 22h, les derniers participants de la Gravel Festive repartent pour continuer la soirée à Angers. Vidé de ces occupants d'un jour, le lieu reprend de sa magie. On se sent privilégié de pouvoir terminer notre soirée dans un pareil endroit. On se regroupe autour du feu, et on profite de la douceur du soir et de la vue sur le château illuminé.

Ciel bleu et arrêt boulangerie

Le lendemain, nous avons la chance de nous réveiller sous un magnifique ciel bleu. Le calme de l'endroit incite nos bivouaqueurs à flâner. On prend notre temps pour plier les tentes, refaire les bagages et se remettre en route. A l'aller, nous avons longé la Mayenne. Le tracé de l'itinéraire retour va nous faire rouler plus à l'ouest, afin de faire découvrir un panaché de quelques très beaux sentiers autour d'Angers.

Un petit cafouillage dans l'organisation implique l'absence d'un petit déjeuner sur place. A chaque problème sa solution. Ce n'est pas très grave. C'est justement une excellente occasion de faire découvrir une autre facette sympathique de l'itinérance vélo ; je veux bien sûr parler de l'arrêt boulangerie. Des croissants et pains aux chocolats (oui, c'est déjà le nord ici) qui se méritent bien, au bout d'une douzaine de kilomètres. Et ce, juste avant un arrêt café en terrasse.

Notre groupe arrive enfin à Angers en fin de matinée, sous la clameur des festivaliers de Nature is Bike. Les sourires sur les visages de nos participants en disent long. Mission accomplie : nous sommes parvenus à faire des heureux(se) avec cette première expérience de bivouac vélo réussie.

Nos derniers conseils pour une micro-aventure réussie

Oui "L'aventure est au pas de votre porte". On pourrait même dire qu'elle est à quelques coups de pédales. Toutefois, pour être certain de réussir une première expérience d'itinérance vélo en mode micro-aventure (deux jours/une nuit), il convient de suivre les quelques conseils ci-après.

Le camping n'est pas une fin en soit, vous pouvez aussi opter pour d'autres types d'hébergement.
"L'important, ce n'est pas la destination, mais le voyage en lui-même" - Robert Louis Stevenson
  1. Viser un objectif raisonnable, en terme de distance comme de dénivelé
  2. Planifier votre itinéraire sur des outils comme Maps, Komoot, Openrunner…
  3. Avoir un vélo révisé, en bon état de marche (n'importe quel type de vélo fera l'affaire)
  4. Prenez une (ou deux) sacoches (évitez le sac à dos)
  5. Ne vous prenez pas la tête sur le poids de vos affaires, ce n'est que deux jours (vous optimiserez mieux les prochaines fois)
  6. Vous pouvez emporter votre tente, mais vous pouvez aussi louer un hébergement là où vous vous rendez (tente, bungalow, gite, hôtel…peu importe)
  7. Vous pouvez emporter votre nourriture et votre réchaud mais vous pouvez aussi opter pour la boulangerie ou le restaurant
  8. Partez avec un téléphone chargé à 100% (mais laissez-le dans la sacoche pour mieux profiter du voyage)
  9. Prenez de quoi grignoter durant le trajet (barres de céréales, fruits secs…)
  10. Prenez de quoi vous protéger du soleil
  11. Prenez de quoi bien vous couvrir le soir
  12. Si vous optez pour le bivouac nature, pensez à vous ravitailler en eau avant de stopper pour la nuit (les cimetières sont vos amis)
  13. Si vous voyagez seul, prévenez vos proches de là où vous allez, là où vous dormez
  14. En chemin, arrêtez-vous pour discuter avec les locaux (le vélo facilite la tâche)
  15. En chemin, arrêtez-vous, bifurquez, perdez-vous, vous tomberez sûrement sur des endroits extraordinaires

¹ Fonctionne aussi avec Jacky, Paulo ou Mauricette.

Retour en haut de page