Tout savoir pour immatriculer votre VAE 45 km/h (ou Speedbike)

Tout savoir pour immatriculer votre VAE 45 km/h (ou Speedbike)

cityzens10hmblackmat_menan-3

Article sponsorisé. (Pourquoi ?)

Si vous avez lu notre précédent article sur ce qu'est réellement un "vélo à assistance électrique" dit "rapide" (ou encore speedbike), vous êtes donc au courant que parmi les contraintes de ce type de véhicule figure l'immatriculation.

weelz-article-velo-speedbike-45-kmh-gazelle-1Et ce qui pourrait paraître comme une étape parfaitement banale pour une automobile ou une moto, ne semble pas aussi simple dès lors qu'il s'agit d'un "vélo".

Je met le terme entre guillemets puisque je rappelle que le speedbike n'est plus considéré comme un vélo mais un cyclomoteur du fait de sa capacité à dépasser la limite légale des 25 km/h.

Et c'est justement là que cela va se corser auprès de nos chères fonctionnaires de la préfecture, bien peu habitués, semble-t-il, à délivrer des certificats d'immatriculation (ex carte grise) pour des vélos qui n'en sont pas vraiment...

Fort heureusement, à l'initiative de Graziella Laurenty, vendeuse et mécanicienne vélos, la marque de vélos Gazelle a sponsorisé une petite vidéo didactique avec le magasin parisien Vélo Electro, pour vous aider à y voir plus clair.

Comme vous avez pu le constater dans cette vidéo, le charme de l'administration française s'est également immiscé chez le VAE rapide. Le nombre de documents à posséder ou à remplir est assez conséquent. Ce qu'il faut retenir :

cityzenspeedblackmat2-menanMise à part les pièces classiques à fournir, comme les justificatifs d'identité, de domicile, la facture d'achat, la déclaration de cession et bien sûr la demande de certificat d’immatriculation en elle-même (Cerfa n°13750), il vous est demandé des pièces spécifiques au vélo lui-même : le quitus fiscal et le certificat de conformité.

Sur le même sujet  Appel d'offre : Des VAE en location chez Île-de-France Mobilités

Le quitus fiscal est un document à obtenir auprès de votre centre des impôts, avec votre facture d'achat, pour prouver que vous êtes bien en règle au regard de la TVA. Ce document est nécessaire si le fabricant du speedbike est basé en Europe (hors France, le cas de Gazelle par exemple). Si la marque est d'origine française, pas besoin de ce document.

Le certificat de conformité¹ est un document que doit vous délivrer votre magasin revendeur. Il stipule noir sur blanc si le VAE est un VAE classique ou bien un speedbike, et si bien sûr l'engin respecte les certifications européennes (CE).

Une fois fourni tout cela, vous devez ressortir de la préfecture avec votre certificat provisoire d’immatriculation. Vous recevez le document définitif par courrier quelques jours plus tard. Il ne vous reste plus qu'à aller acheter et poser votre plaque d’immatriculation sur votre nouvelle monture.

Dans certains pays, comme aux Pays-Bas, les speedbikes sont autorisés à rouler sur les pistes cyclables en respectant la limitation de vitesse

Et surtout n'oubliez-pas : vous êtes sur un engin doté d'une certaine puissance. Les relances sont musclées ce qui peut parfois vous donner quelques frayeurs. Apprenez à maîtriser l'engin et son comportement, et, bien sûr, restez prudent en toutes circonstances et courtois avec les autres usagers de la route (et n'oubliez-pas non plus que vous n'avez pas accès aux pistes cyclables).

¹ Avis aux utilisateurs de VAE classique : emportez toujours avec vous le certificat de conformité de votre vélo. Les forces de l'ordre peuvent vous le demander pour justifier que vous roulez bien sur un cycle (non boosté) et non un cyclomoteur.

Des possesseurs de speedbike dans la salle ?
N'hésitez-pas à partager votre propre expérience avec nous.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)