L'Île-de-France augmente son budget vélo : 300M€ pour le réseau cyclable

L’Île-de-France augmente son budget vélo : 300M€ pour le réseau cyclable

Accélérer le développement du vélo en vue du déconfinement

En janvier dernier, la région Île-de-France annonçait déjà vouloir passer la vitesse supérieure - le grand braquet dirons-nous - pour faire du vélo "un mode de déplacement au quotidien". Objectif d'un plan vélo régional qui a vu le jour dès 2017 : 2 millions de déplacements quotidiens à vélo d'ici 2021.

La région avait déjà lancé sa prime pour l'achat d'un vélo électrique (fonctionnant également sur un vélo cargo), puis ouvert le système de location longue durée Veligo.


Mais c'était sans compter une petite crise sanitaire mondiale, qui sème un grand désordre dans nos systèmes économiques, mais qui semble vouloir contribuer au retour en grâce du vélo dans nos villes.

Le vélo, outil du déconfinement

Ainsi, pour imaginer le monde d'après le déconfinement, l'Île-de-France envisage, comme d'autres régions, de mettre en place un réseau cyclable temporaire, sur les principes de l'urbanisme tactique. Une action qui va permettre de pallier la désertion des transports en commun tout en préservant la distanciation sociale.

Elle vient d'annoncer qu'elle engagerait 300 millions d'Euros pour améliorer le réseau de voies cyclables régional. Ainsi, cela devrait permettre d'accélérer la mise en place du RERV, le Réseau Express Régional Vélo tant souhaité par le collectif Vélo Île-de-France. Une aide régionale qui passe ainsi de 50 à 60% pour ce projet, avec un plafond de subvention relevé à 600.000€ par kilomètre, contre 275.000 euros auparavant.

"Cet investissement, anticipé dans la perspective du déconfinement, permet de préfigurer le réseau définitif et de faire du vélo un moyen de transport de masse en Île-de-France" indique la région IDF.

Sur le même sujet  [Jour sans vélo] Épisode V – Les meilleures vidéos vélo sur YouTube (part 2)

Le financement total du Réseau Express Vélo sera supporté également par les autres collectivités (communes et départements traversés) et par l'Etat, via le fonds vélo national initié par la Loi Mobilités.

La traversée de Paris

Soutenu depuis longtemps par Vélo Île-de-France, un collectif qui regroupe une trentaine d'associations pro-vélo francilienne, le RERV est un projet simple mais avec beaucoup d'ambitions.

Le but est de créer 9 itinéraires cyclables permettant de traverser facilement et en toute sécurité la ville de Paris et sa grande couronne, du nord au sud et d'est en ouest, le tout agrémenté de plusieurs pistes qui interconnectent l'ensemble et créent par la même des itinéraires circulaires.

Le RERV s'appuie sur la mise en place de voies cyclables de qualité, calquées sur nos voisins européens beaucoup plus en avance (Allemagne, Suisse, Danemark, Pays-Bas…) comme de larges pistes unidirectionnelles, des bidirectionnelles et des vélorues, tout en se connectant au réseau de voies vertes.

Le RERV permettrait de se connecter au "Vélopolitain", projet cyclable intramuros plébiscité par les associations Paris en Selle et MDB Île-de-France.

Lorsqu'il sera terminé, le RER vélo francilien totalisera 650 km et aura coûté 500 millions d'Euros, "soit moins de 2 % du futur métro du Grand Paris Express" comme le précise le collectif.

Retour en haut de page