L'histoire du Grand-bi Penny farthing

L’histoire du Grand-bi Penny farthing

7989486519_7fa924311f_k

J'avais envie d'entamer une série sur l'Histoire de cet engin qui nous passionne tous et ce pourquoi vous venez régulièrement sur Weelz.fr, à savoir le vélo.

Incalculable est le nombre de concept de vélo, aux formes les plus improbables les unes que les autres, depuis l'invention de ce que l'on nommait la draisienne en 1818 par un certain Baron Karl Drais.

Aujourd'hui, nous allons nous attarder sur ce qui est probablement l'un des symboles les plus fort des racines de nos vélos modernes : Le Grand-bi.

John Starley sur un bicycle de sécuritéLe Grand-bi vu le jour vers 1870 à Coventry en Angleterre, dans les usines de Rowley Turner et James Starley (qui sont à l'origine ensuite de la fameuse bicyclette de sécurité, puis de la création de la marque automobile Rover).

Il doit son diminutif à deux pièces de monnaie en vigueur à l'époque et qui, mise l'une à coté de l'autre symbolise le Grand-bi, un Penny et un quart de Penny appelé Farthing.

Son invention est partie d'un principe simple :

Les pédales étant à l'époque fixées sur le moyeu de la roue avant et étant donné que le système de vitesses polymultipliées (inventé par Paul de Vivie) n'avait pas encore vu le jour, pour gagner de la vitesse il fallait tout simplement augmenter la taille de la roue.

Ainsi, certains modèles pouvaient posséder une roue avant de plus d'1,50m de diamètre !

Les premiers Grand-bi furent tout d'abord fabriqués en bois et étaient bien évidemment très lourd.

C'est en 1875 qu'un français, Jules Truffault, eu l'idée de réutiliser un vieux stock de fourreaux de sabres pour fabriquer l'armature du vélo : le cadre à tube creux était né ! Grâce à ce procédé, et à l'aide de rayons tendus en métal, le Grand-bi était devenu une machine de 'course' qui pour certains atteignaient moins de 11 kilogrammes et des vitesses culminant à 32 km/h.

Sur le même sujet  [Test] Veste Proviz Reflect 360 Plus, deviens éblouissant

Malheureusement, les problèmes d'équilibre que posait cette gigantesque roue à l'avant eurent raison de ce dernier.

L'état des routes de l'époque rendait les accidents nombreux et limitait ainsi l'utilisation du Grand-bi qu'à de jeunes hommes suffisamment athlétiques pour pouvoir monter et descendre de l'engin.

Cet élitisme était alors un frein commercial trop important et on chercha rapidement à concevoir une machine plus facile d'accès. Le Grand-bi dû alors céder la place à des vélos possédant des diamètres de roues identiques et plus petit, comme le bicycle de sécurité, sorti également des usines Rover de Coventry, en 1884.

Pour la petite anecdote, l'américain Thomas Stevens fut le premier à accomplir le tour du monde sur un Penny Farthing. Parti de San Francisco le 22 avril 1884, il arriva à Yokohama le 17 décembre 1886 après un incroyable périple de près de 20 000 km !

Un véritable exploit compte tenu de son moyen de locomotion très rudimentaire et de l'état des routes des pays traversés à cette époque !

Crédits photos : Flickr.com/swamibu, Flickr.com/AdmiralHalsey, Coventry Transport Museum.

Soutenez l'indépendance du mag' vélo Leader de Pignon!

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)