L’Histoire de Columbus Tubi

"Columbus Tubi". Peut-être que ces mots ne vous évoquent pas grand chose, sauf si vous êtes amateur de beau matos. Colombo est à la base une entreprise italienne, installée à Setalla, près de Milan, fondée en 1919 par Angelo Luigi Colombo. Ses 1ers clients furent entre autre Edoardo Bianchi, Umberto Dei, Atala, Doniselli...

Mais à l'époque, la firme italienne ne concevait pas que des cadres de vélos, mais également des armatures d'avions (les 1ères transatlantiques), des châssis de voiture (Ferrari, Maserati ou encore Lancia), de moto (Guzzi) et même des meubles en acier tubulaire !

C'est en fait l'un des fils de A.L Colombo, Antonio, étudiant en droits et passionné de cyclisme, qui va créer une marque spécialisée dans la fabrication de tube de cadre. Nous sommes alors en 1977, la marque Columbus était née. A ce moment là, les innovations sont constantes : La colonne de direction à vis conique, puis vient l'acier CYCLEX, le NIVACROM avec des cadres comme le AIR (1980), le MAX (1987) et le GENIUS (1991).

En 1985, Columbus se lance également dans le VTT (le Mountain Bike devrait on dire à l'époque!) avec des cadres pour Cinelli ou encore Tom Ritchey, pour qui il fabrique la 1ère fourche à épaisseur variable. Grâce à la qualité de ses tubes, Columbus accumule les victoires en championnat : American Eagle (Brentjens), Bianchi (Acquaroli) ou encore la team Sunn avec des noms tel que Vouilloz, Martinez et A.C Chausson (oui, la même qui a gagné aux JO cette année en BMX!).

C'est en 2003 que Columbus s'est lancé dans la fabrication de cadre carbone, non sans succès avec son cadre XLR8R, un cadre route compétition. Toutefois, la firme n'en a pas oublié pour autant ce qui a fait son succès, l'acier, en concevant en 2004 le cadre SPIRIT. Malgré tout, la production d'éléments carbone (tubes, haubans mais également des fourches) est devenue la principale activité de Columbus aujourd'hui, qui fêtera l'année prochaine ses 90 ans !

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)