Heure d’hiver : Cyclistes urbains, éclairez-vous !

27 octobre 2017

Les cyclistes urbains non-éclairés surgissent tels des ninjas dans l'obscurité du matin (ou du soir, certains sont lève-tard). Ces Shinobi de la bicyclette, ces yamabushi de la pédale, semblent obéir ensemble à un code d'honneur, qui consiste à utiliser la voie publique de la façon la plus discrète possible, en évitant à tout prix de se faire repérer...

"augmentation de 47% des accidents corporels pour la seule tranche horaire 17h-19h"Faut-il être à ce point inconscient pour prendre son vélo alors que le soleil n'est pas encore levé (ou qu'il s'est déjà couché) sans aucun éléments d'éclairage ou tout du moins réfléchissants, et se dire que l'on ne risque absolument rien face à un véhicule de deux tonnes ?! Il semble que pour certains cyclistes, cela ne pose aucun problème.

La sécurité routière parle d'une augmentation de 47% des accidents corporels pour la seule tranche horaire 17h-19h, entre les mois d'octobre et de novembre.

Eclairage obligatoire

Alors cyclistes, par pitié, rendez-vous visible ! Et ne nous dites pas que c'est une question de moyen, les premières gammes d'éclairage dans les grandes surfaces sportives démarrent à 5€. Votre vie vaut-elle moins que ce prix la ?

Pour rappel, la loi oblige les revendeurs à équiper les vélos d'un dispositif d'éclairage avant et arrière. Cela étant dit, ce sont souvent des produits bas-de-gamme, à piles. Dans tous les cas, vélo neuf ou pas, la loi vous oblige, vous, en tant que cyclistes, à équiper votre vélo d'un éclairage.

Un feu de position avant, blanc (ou jaune) à l'avant et rouge à l'arrière (article R313-4 du code de la route). D'ailleurs, les catadioptres, sur les roues et les pédales, sont en théorie eux aussi obligatoire (article R313-19).

À lire  Etude : se rendre au travail à vélo réduit votre risque de mortalité

En cas de non-respect, la maréchaussée peut, bien entendu, vous verbaliser. La contravention de première classe s'élève à 11€. Le tarif pour un éclairage LED av/arr correct...

Gilet jaune facultatif

Tout comme l'écarteur de danger, le gilet fluo (ou «gilet de haute visibilité») reste facultatif. En réalité, il ne devient obligatoire, que de nuit et hors-agglomération. Cela dit, il est encore moins cher qu'un dispositif d'éclairage, certaines associations vélo vous en fournissant même gratuitement.

De notre avis, au-delà du fait que c'est moche, non-respirant et pas du tout pratique, son utilité est discutable et parfois non-adapté : vélos couchés, port d'un sac à dos, siège enfant... Un avis que partage la FUB.

Il est clair que ce ne sera pas en forçant le port de ce gilet que l'on va conquérir les personnes encore réticentes à se mettre au vélo. Les fabricants ont, de notre avis, un rôle important à jouer pour concevoir des solutions d'éclairage intégrées élégantes et pratiques d'utilisation sur les futures montures urbaines.

En attendant, un éclairage vélo correct et suffisamment puissant sera plus efficace qu'un gilet jaune. Si ce n'est pas déjà fait, foncez dès à présent dans le premier magasin vélo près de chez vous pour vous équiper d'un éclairage vélo, et rendez-vous visible !

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs