GTJ Vélo Ep. #3 | Pédaler dans les hauteurs des Montagnes du Jura, avec Bergamont

GTJ Vélo Ep. #3 | Pédaler dans les hauteurs des Montagnes du Jura, avec Bergamont

Troisième et dernier jour en mode descente

Le premier jour était un magnifique prologue. La veille, notre seconde étape a fortement sollicité nos jambes. Cette troisième et dernière étape sur la GTJ (Grande Traversée du Jura) Vélo, avec son profil presque exclusivement descendant, sera beaucoup plus facile.

GTJ Vélo - 3ème Jour

Jour 3, de Lamoura à Bellegarde

Notre itinéraire pour cette troisième et dernière étape, est pratiquement en ligne droite vers le sud-ouest. Surtout, par rapport au fort dénivelé positif que nous avons avalé la veille, c'est une étape presque uniquement en descente qui nous attend jusqu'à Bellegarde. En laissant derrière nous la station de Lamoura, nous nous dirigeons vers Lajoux. Nous quittons le département du Jura à plus de 50 km/h, en descendant le col qui nous emmène à Mijoux. Nous traversons la Valserine, rivière affluent du Rhône et qui marque ici une frontière naturelle avec le département de l'Ain.

"Nous quittons le département du Jura à plus de 50 km/h"

Ici, les plis jurassiens ont formé une longue vallée dans laquelle s'écoule la Valserine. Le trajet officiel de la GTJ Vélo suit la route tracée en fond de combe. Notre progression est rapide. Au pied du Crêt de la Neige, nous marquons une pause café à Lélex. Cette petite station fait partie du domaine des Monts Jura, lieu prisé pour le ski nordique. Nous ne sommes qu'à une vingtaine de kilomètres de la frontière Suisse.

En reprenant la route, nous continuons de descendre mais autour de nous, les montagnes s'élèvent et la forêt se fait plus épaisse. Plus loin, la route transperce un promontoire rocheux vers le lieu-dit de La Rivière. De l'autre côté du tunnel se dressent face à nous les impressionnants crêts du Jura, la partie la plus orientale du massif jurassien, où se côtoient de nombreuses espèces protégées : Lynx, Aigle royal, Grand Tétras. De l'autre côté des verdoyantes pelouses sommitales, culminants à 1400 mètres, le Pays de Gex.

"De l'autre côté du tunnel se dressent face à nous les impressionnants crêts du Jura"

A partir de la commune de Chézery, la route s'élève à nouveau. C'est ici même, il y a plus de 100 ans, qu'on inaugurait le tracé du tram Chézery-Bellegarde. Cette ligne à voie métrique était destinée à désenclaver la vallée de la Valserine, tant pour le transport de personnes que de marchandises. Lancée en 1913, elle est stoppée en 1937, face à l'essor de l'automobile particulière et du fret par camion. La destinée partagée par de nombreuses autres lignes ferroviaires françaises. Aujourd'hui il ne subsiste plus grand-chose de cette petite ligne, à part une voiture du tram transformée en bar dans la commune de Confort (mais c'est une réplique venue de Suisse).

"la petite route en surplomb au-dessus de la vallée de la Valserine est magnifique"

Après Chézery, la petite route en surplomb au-dessus de la vallée de la Valserine est magnifique. Elle offre un paysage forestier rafraîchissant au moment où nous passons. En basculant au sommet, la vallée s'élargit. On embrasse d'un regard les vallées de l'Ain. Nous apercevons au loin la fin de notre étape, Bellegarde. Descente rapide vers Confort où nous bifurquons sur un sentier intitulé "La voie du Tram", qui reprend le tracé de l'ancienne voie ferrée. Tantôt réempierré, tantôt abîmé, le revêtement n'est pas des plus agréables. Il devient plus roulant à l'approche de Bellegarde, où un parcours santé a été aménagé, agrémenté sur les côtés de quelques passerelles en bois façon northshore pour les vététistes.

Sur le même sujet  [Test] Evoc Pack BOA, du bikepacking ultralight pour la micro-aventure

Arrivé à Bellegarde, nous regrettons déjà les forêts jurassiennes derrière nous, tant pour les paysages que pour la fraîcheur. Coincée en fond de vallée, il règne une chaleur de plomb dans la ville, dont le seul attrait touristique semble être la liaison TGV. Direction l'hôtel où nous devons prendre le temps de démonter nos vélos Bergamont, et les replacer dans leurs valises de transport Thule (aimablement prêtées par la marque, on les en remercie).

Tout savoir sur la GTJ Cyclo

Pour tout savoir sur cette GTJ Cyclo, la Grande Traversée du Jura à vélo, rendez-vous sur cet article :

A propos de nos vélos Bergamont Grandurance

Et pour tout connaitre des montures qui nous ont accompagné lors de ce périple à vélo, rendez-vous sur cet article :

Itinéraire du Jour 3 de notre GTJ Vélo 2020

Fin de la troisième et dernière étape de notre périple dans les Montagnes du Jura. N'hésitez-pas à aller (re)lire les deux épisodes précédents:
➡️ GTJ Vélo, Ep. 1 de Pontarlier à Foncine
➡️ GTJ Vélo, Ep. 2 de Foncine à Lamoura

Ce reportage a été réalisé en partenariat avec la marque Bergamont, et avec le soutien de la Destination Montagnes du Jura ainsi que de l'association Grandes Traversées du Jura.

Retour en haut de page