Gouvernement: Les déplacements officiels désormais obligatoires à vélo

Gouvernement: Les déplacements officiels désormais obligatoires à vélo

EDIT: Il s'agissait bien évidemment de notre Poisson d'Avril 2018. Prenons-nous à rêver qu'un jour nos chers élus se déplaceront eux-aussi à vélo, qui sait...

C'est l'hallali dans les hautes sphères de l'Etat. Par un communiqué paru hier, le président Emmanuel Macron annonce que l'intégralité des ministres du gouvernement, ainsi que l'ensemble de leurs collaborateurs, devront désormais envisager systématiquement leurs déplacements officiels à vélo.

"Tout déplacement réalisé sous la gouvernance Macron et représentant le pouvoir de l'Etat, devra être obligatoirement effectué à bicyclette" est-il écrit dans les modalités d'application de ce futur décret relatif aux déplacements officiels.

La ministre des transports, Elisabeth Borne, annonce avoir d'ores-et-déjà pris contact avec des fabricants français afin de pouvoir fournir une flotte de vélo aux différents ministères.

"Nous souhaitons que chaque représentant de l'Etat puisse sélectionner le modèle qui leur conviendra le mieux. Vélo hollandais, commuter sportif, vélo pliant ou même beach cruiser." nous a confié la ministre. "Le ministère du travail s'est dit intéressé par des vélos cargo pour transporter le lourd dossier des retraites." ajoute-t-elle.

"C'est une très bonne façon de montrer l'exemple d'une transition écologique et solidaire." a déclaré le ministre concerné, Nicolas Hulot. Interrogé également sur le sujet de l'assistance électrique, il déclare ne pas être contre, bien qu'il ne l'encourage pas. "Les ministres doivent être prêts à mouiller le costume !" indique le ministre, non sans un certain trait d'humour.

Les voitures officielles, quant à elle, sont "en cours d'estimation et feront prochainement l'objet d'une vente aux enchères", a déclaré le ministre des comptes publics Gérald Darmanin.

Sur le même sujet  Marquage vélo: Non, il n'y aura pas de carte grise

À bicyclette

Concernant les futurs déplacements du président de la République, un rickshaw doté de vitres pare-balles est en cours d'étude. L'association franco-pakistanaise des conducteurs de Rickshaw à Paris s'est déclarée prête à mettre son savoir-faire au service de la France.

Le décret d'application devrait être entériné prochainement, pour une mise en application le 9 novembre prochain. Une date choisie symboliquement par Brigitte Macron, puisque qu'elle commémore la date anniversaire de la mort d'Yves Montand. "Yves Montand fut l'un des premiers promoteurs de la solution vélo en France. Nous lui devons beaucoup." a déclaré la Première Dame lors d'un interview sur BFM.

Bien sûr, cette annonce du président a suscité de nombreuses réactions, certaines positives, d'autres plus virulentes.

"C'est une très bonne idée. Nous avons commencé à nous renseigner pour intégrer des cuissards dans les costumes des officiers d'État-Major." a déclaré positivement la ministre des armées Mme Florence PARLY. "C'est n'importe quoi ! Arriver à l'Assemblée Nationale le pantalon taché de cambouis, ce n'est pas sérieux !" s'est révolté quant à lui M. Jean-Yves LE DRIAN.

Sous couvert de l'anonymat, certains ministres nous ont avoué ne jamais avoir appris à faire de vélo. "Les membres du gouvernement étant dans ce cas de figure seront redirigés vers les antennes FUB de leurs circonscriptions respectives, afin qu'ils intègrent une vélo-école." nous a précisé Elisabeth Borne.

Crédit photos: SIPA

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)