Faire la différence, ça fait la différence ? Démonstration par l'exemple avec O2feel

Faire la différence, ça fait la différence ? Démonstration par l’exemple avec O2feel

Quand on est acteur sur un marché ultra concurrentiel, au hasard le marché du vélo électrique, pour s'en sortir il faut savoir faire la différence. Et la différence n'est pas dans le discours, mais dans les faits. La marque française O2feel nous le démontre.

Oui le marché du vélo électrique est ultra-concurrentiel

Le marché du VAE est ultra-concurrentiel. Et il le sera de plus en plus. Pas une semaine sans que nous recevions dans nos boites e-mail, un ou deux communiqués de presse, avec une marque qui se lance "pour révolutionner la mobilité de demain". Ces marques qui se lancent sont majoritairement des marques de vélos à assistance électrique.


Personne ne saurait dire précisément combien de marques sont disponibles sur le marché. Les uns annoncent 200, d'autres 300, d'autres encore 400. D'ailleurs entre le moment ou vous lisez ces lignes et le moment où vous lisez la conclusion peut-être avons-nous reçu deux communiqués de presse. Donc peut-être que le marché français est encombré de 202, 302 ou 402 marques de vélo électrique !

Faire une veille

Notre rôle chez Weelz! est bien de tenter de faire une veille. Nous pourrions presque tenter de dire faire le tri entre le bon grain et l'ivraie. Évoquer toutes les marques de VAE qui se lancent est aujourd'hui impossible, ce serait un boulot à plein temps. Aussi, n'être qu'une boîte aux lettres qui vous relaie les communiqués de presse sans les lire, sans vouloir en savoir plus, n'a pas un grand intérêt. Ni pour nous, ni pour vous lecteurs et lectrices.

Identifier le point d'intérêt

Ceci est par contre passionnant. Tenter d'identifier en quoi une marque est réellement différenciante. En quoi elle propose un vrai plus pour son futur propriétaire, une vraie innovation ou encore une approche ultra cohérente. Nous avions passé une journée dans les locaux d'O2feel dans le courant de l'automne 2021. Et nous avions été impressionnés, et même plutôt bluffés, par leur approche sur la partie électronique et électrique de leurs vélos. Laissez-nous vous en dire un peu plus sur cette partie là de leur production.

02Feel, 100 000 vélos vendus

Le nouveau O2feel iVog

En 2022, le cent millième vélo électrique O2feel va être mis sur le marché. "Courant septembre 2022, si tout va bien" nous précise Xavier Moleux, le directeur marketing de la marque. Puisque O2feel ne propose que des VAE, c'est donc au moins autant de batteries commercialisées. Si on prend le poids moyen d'une batterie à trois kilos, O2feel a donc commercialisé 300 tonnes de batteries. Ça peut paraître beaucoup (enfin, imaginez le poids de 300 batteries de voitures électriques). Sauf que chez O2feel la batterie est plus qu'un argument marketing. C'est une approche et une philosophie unique sur le marché du VAE. C'est un point différenciant... qui fait la différence.

Chez O2feel, des batteries "maison"

En Europe, O2feel est la seule marque de Vélos à Assistance Électrique qui équipe ses vélos avec ses propres batteries. Des batteries développées et conçues en interne, qui viennent alimenter les moteurs Shimano qui équipent la gamme de vélos de la marque. Au-delà de la souplesse de conception du vélo que cela offre à l'entreprise (ils pensent le design de leurs vélos globalement et non en fonction de contraintes imposées par les motoristes), O2feel connait parfaitement cette pièce centrale et primordiale d'un VAE. Bien la connaître, c'est donc être capable de bien la réparer.

Une démarche dès l'origine de la marque

Le premier salarié d'O2feel c'est Jimi. Jimi fut recruté en tant que Mécano électronicien, il y a plus de 10 ans. A l'époque, le service-après-vente pesait 100% des salariés de l'entreprise (Les deux fondateurs Grégoire et Jean ne se payaient pas encore). Le deuxième salarié était un électronicien "spécialiste en vélo électrique. A l'époque, cette expertise était rare" ajoute Xavier Moleux. Aujourd'hui, Jimi est responsable technique de l'entreprise.

Réparer au lieu de remplacer

"On les connaît. Ainsi on sait les réparer"

Autour de la machine à café, Jean (l'un des deux fondateurs de la marque, qui depuis a quitté ses fonctions opérationnelles) nous racontait en 2021 "Quand la machine à café a montré des signes de faiblesse, la tentation fut grande de la jeter, puis la remplacer par une autre. Mais, impossible pour moi de me résoudre à jeter une machine qui demandait juste un peu d'attention, d'autant que nous avons les compétences en électronique en interne. Alors, nous l'avons nettoyée, démontée, mis le nez dans l'électronique et en quelques heures, la machine est repartie pour nous préparer des cafés pour quelques années. Nous appliquons la même démarche dans nos batteries."

Il ajoute : "Nous devons être cohérents. Nous proposons des vélos pour se déplacer au quotidien, comme une alternative propre et crédible à la voiture. Pour accompagner une mobilité plus vertueuse, plus respectueuse de l'environnement. On a fait le choix dès le début de concevoir nous même nos batteries. Ainsi on les connaît. Ainsi on sait les réparer".

Des compétences rares et rassurantes

O2feel c'est un peu plus de 70 salariés. 16 sont dédiés au service après-vente. 7 rien qu'à l'électronique. "Nos 500 revendeurs ne sont pas des spécialistes de l'électronique. Ils vendent des vélos. Certains sont électriques, d'autres non. On ne peut pas leur demander d'avoir une expertise en électronique, c'est donc à nous d'assurer l'accompagnement." précise Gaëlle Clipet, responsable communication de l'entreprise.

Sur le même sujet  Vélo électrique, une visite dans le Nord chez O2feel (good)

Par ailleurs, lorsque nous discutons avec des mécaniciens diplômés d'un CQP mécanique vélo ou encore des centres de formation à ce métier, ce besoin d'expertise en électronique est bien identifié. Le métier va d'ailleurs probablement se spécialiser. A terme nous aurons certainement des mécanos tels que nous les connaissons aujourd'hui, qui n'ont pas leur pareil pour dévoiler une roue, changer un pédalier, régler un dérailleur. D'autres qui auront de vraies compétences en électronique, celles spécifiques au VAE. En attendant que cette expertise arrive dans les magasins, O2feel assure l'accompagnement en recrutant, en formant ses propres experts.

Un protocole de diagnostic

La plupart des pannes électroniques peuvent être réparées à distance. Comme nous le confirment Xavier et Gaëlle, "Nous recevons une cinquantaine d'appels téléphoniques par jour de nos revendeurs. Quand il s'agit d'une panne électronique, nous sommes ceux qui connaissent le mieux nos vélos. Nous accompagnons nos interlocuteurs en suivant un protocole de diagnostic précis. Résultat, 80% des pannes sont résolues au téléphone au premier appel. Si le point est plus technique, nous prenons le temps de nous pencher sur le problème puis nous rappelons nos clients, et là, le taux de résolution grimpe à 99,6%"...Il reste donc 0,4% de pannes qui nécessitent un retour du vélo dans les locaux d'O2feel.

Une promesse de réparabilité attendue par l'usager

"O2feel, en proposant ce service de diagnostic et d'équilibrage de la batterie, prolonge par deux la durée de vie de la batterie"

A tort ou à raison (ce n'est finalement qu'une question de référentiel), deux freins qui reviennent souvent pour se mettre au Vélo à Assistance Électrique sont l'impact écologique du système électrique et sa réparabilité. Bien entendu, quelle que soit la marque de la batterie, il y a un besoin de métaux rares, un coût écologique de production, qui n'est pas neutre. Concernant la réparabilité ou la durabilité de la batterie, elles sont conçues pour tenir un certain nombre de cycles de charges. O2feel, en proposant ce service de diagnostic et d'équilibrage de la batterie, prolonge par deux la durée de vie de la batterie. C'est autant d'économies financières et environnementales de proposées.

Une différence qui fait la différence

Jimi nous le disait à l'automne 2021 "90% des batteries que nous recevons (120 à 130 par mois) repartent de chez nous avec une capacité en watt heure qui est proche de l'état d'une batterie neuve". Au-delà d'être un argument marketing, cette expertise fait réellement la différence autant pour les revendeurs que pour les propriétaires de vélos électriques O2feel.

© Crédits photos : Jérémy Janin.

Retour en haut de page