Le vélo électrique expliqué aux néophytes - tout comprendre sur son fonctionnement

Le vélo électrique expliqué aux néophytes – tout comprendre sur son fonctionnement

Deux roues, un cadre, des pédales et un guidon. Le vélo dans son plus simple apparat s’avère d'une telle simplicité, que même ceux qui ont depuis longtemps oublié leurs premiers coups de pédales savent en expliquer le fonctionnement global. Naïvement, on pourrait croire qu'il en est de même pour le vélo électrique...

Mais avant tout, petit point d'ordre linguistique. Lorsque l'on parle de vélo électrique, on parle bien du V.A.E., c'est-à-dire du Vélo à Assistance Electrique. Il semble qu'il y ait aujourd'hui une certaine acceptation de cette expression raccourcie qui, sommes toutes, nous arrange bien.


Ce qui nous amène à un second aparté : un vélo électrique voit son moteur bridé à 25 km/h maximum¹. S'il vous assiste au-delà, c'est qu'il s'agit - aux yeux du législateur - d'un cyclomoteur et plus d'un vélo (même s'il en a l'allure en tout point). On les nomme alors speedbike ou encore vélo électrique rapide. Pour en savoir plus, c'est par ici.

Mais revenons à nos moutons. Nous faisons le constat tous les jours qu'un grand nombre de la population reste totalement néophyte en matière de vélo. Il demeure de nombreuses idées reçues sur son fonctionnement et son usage. Concernant le vélo dit électrique, il semble que de nombreuses interrogations subsistent (les messages de lecteurs que nous recevons en témoignent). Cela tombe bien, Weelz est là pour vous éclairer. Petit tour d'horizon de vos questions pas si bêtes - et de nos réponses intelligentes (à vous de juger).

Ai-je encore besoin de pédaler avec un vélo électrique ?

OUI ! C'est d'ailleurs la raison même de leur nom complet : Vélo à Assistance Electrique. Cela signifie que c'est lorsque vous pédalez - et uniquement lorsque vous pédalez - que le moteur va fonctionner. Il est présent pour vous assister dans votre effort. Si vous ne pédalez pas, le vélo n'avance pas, tout simplement.

"c'est lorsque vous pédalez - et uniquement lorsque vous pédalez - que le moteur va fonctionner"

Selon les différents types de motorisations (moteur dans la roue avant ou arrière, moteur pédalier), certains vélos sont dotés d'un capteur de couple. Cela ne veut pas dire qu'il détecte si vous êtes célibataire, non. C'est un capteur qui va permettre l'analyse de la force (le couple) exercé sur les pédales. Plus cette force est intense, plus le moteur délivrera de la puissance pour vous aider dans cet effort. Malin non ?

Peut-on s'électrocuter sous la pluie avec un vélo électrique ?

NON ! Il faut savoir que sur les modèles VAE les plus répandus, le voltage de le batterie varie entre 24V et 36V. On est donc loin du 220V de la maison, si cela peut vous rassurer. Et dans tous les cas, l'intégralité des éléments du vélo électrique (écran, batterie, moteur...) sont encapsulés dans des coques 100% étanches évidemment. Aucuns soucis pour utiliser votre vélo quand bon vous semble, même sous la pluie 🌧. Et c'est tellement bon de filer à vélo sous la pluie en dépassant les voitures coincées dans les bouchons (si si).

Est-ce qu'il y a des vitesses sur un vélo électrique ?

En fait, il faut bien faire le distinguo entre vitesses et niveaux d'assistance. La plupart des VAE sont équipés d'une transmission, tout comme le sont les vélos "normaux" (sans assistance électrique). Elle peut être constituée du couple conventionnel pignons, chaîne et plateau(x), d'une courroie (qui remplace la chaîne) ou encore d'un moyeu à vitesses internes. Dans tous les cas, cette transmission vous sert à adapter tout simplement votre braquet selon si le trajet monte ou descend.

A coté de cela, la très grande majorité des vélos électriques du marché possèdent une motorisation avec plusieurs niveaux d'assistance. Ces niveaux signifient que vous pouvez réguler vous-même le pourcentage d'assistance délivré par le moteur. Chez le constructeur Bosch par exemple, vous avez quatre niveaux d'assistance : Eco, Tour, Sport et Turbo. C'est le matin, vous êtes un peu fatigué, on passe en mode Turbo pour diminuer votre effort au maximum. C'est le soir après le boulot, envie de transpirer un petit peu ? On passe en mode Eco pour n'avoir que l'assistance minimum. Vous pouvez aussi rouler avec votre VAE moteur éteint. Un vélo électrique reste un vélo, même s'il sera plus lourd qu'un vélo classique.

Sur le même sujet  LIV Cycling dévoile son nouveau VAE Thrive E+ 2020

Est-ce que je vais transpirer avec un vélo électrique ?

Réponse de normand : Oui et non ! Réponse pleine d’équivoque et d’ambiguïté, on en convient. En réalité, comme nous le disions plus haut, le VAE est là pour vous assister dans votre effort de pédalage. Cela signifie donc que l'effort que vous allez produire n'est jamais nul.

"le VAE est là pour vous assister dans votre effort de pédalage"

Cela étant dit, cet effort va être grandement facilité par le moteur de votre vélo. En fait, c'est vous qui allez décider si vous avez envie de mouiller le maillot ou non, en adaptant différents facteurs : votre braquet (la vitesse de votre transmission), votre niveau d'assistance (cf question ci-dessus) et votre propre envie d'appuyer plus ou moins fort sur les pédales. Vous pouvez aller lire notre dossier spécial transpiration à vélo.

Mon vélo électrique peut-il me faire le coup de la panne ?

Votre vélo électrique reste un vélo (même en panne il continue d'avancer)

Si l'on peut penser que le VAE est une innovation récente, en réalité, il n'en est rien. Les premiers vélos dit électriques ont vu le jour dès la fin du 19è siècle, oui oui! Le VAE a bien entendu beaucoup évolué depuis. Tout cela pour dire que le VAE moderne, celui que nous connaissons, est en fait une technologie éprouvée depuis plus de 15 ans.

Cela étant dit, nous ne sommes jamais à l'abri d'une panne. Et si cela arrive, on a une bonne nouvelle pour vous : vous pouvez toujours pédaler ! Et oui, contrairement à une voiture en panne qu'on a plus qu'à laisser au bord de la route, votre vélo électrique reste un vélo. Et vous pouvez donc toujours avancer avec. Certes, le poids conséquent du couple batterie et moteur se fera ressentir dans vos mollets, mais c'est toujours mieux que de rester sur place, non ?

Si je pédale électrique, suis-je un assisté ?

Chez Weelz, nous aimons le vélo. Nous aimons le vélo passionnément même. Nous aimons toutes les formes de vélo, du VTT au vélo cargo, du pliant au vélo gravel, qu'ils soient électriques ou non. Si nous apprécions la valeur de l'effort du pédalage, nous reconnaissons volontiers tous les bienfaits que peut apporter l'assistance électrique.

"l'assistance électrique a apporté une véritable révolution dans les usages"

Dans l'usage sportif, il permettra à beaucoup de se réconcilier avec le vélo, pour grimper des cotes, faire de la distance ou suivre des amis plus sportifs. Il est aussi un excellent mode de récupération et/ou de rééducation. Quant à l'usage utilitaire, l'assistance électrique a apporté une véritable révolution dans les usages. Elle redonne goût aux seniors au déplacement à vélo, elle permet aux actifs de ne pas arriver transpirant au bureau. Elle est un plus indéniable dès lors que vous devez transporter vos enfants ou autres charges lourdes (on pense au vélo cargo bien sûr).

Bref, laissons les personnes qui pensent que le vélo électrique n'est pas un vrai vélo. Si vous avez opté pour ce mode de déplacement, c'est que vous avez laissé de coté vos trajets en voiture, en moto ou cédé votre place dans le métro, et c'est tant mieux. Si vous avez besoin d'un petit coup de pouce électrique pour cela, alors il n'y a rien de honteux.

Et vous, que pensez-vous du vélo électrique ?

¹ En respect de la législation européenne sur les vélos à assistance électrique, le moteur ne peut excéder 250W de puissance et couper son assistance au-delà des 25 km/h. Les speedbikes, dont l'assistance se coupent à 45 km/h, entrent dans la catégorie des cyclomoteurs. Il faut donc respecter les mêmes règles qu'un conducteur de deux roues motorisés : entre autres choses : carte grise, assurance, casque homologué et plaque d'immatriculation.

Retour en haut de page