[Étude] Transport et logistique, le vélo cargo, plus rapide et plus propre

[Étude] Transport et logistique, le vélo cargo, plus rapide et plus propre

Le dernier rapport du GIEC nous alarme sur l'une des principales causes du dérèglement climatique : l'activité humaine et en particulier le secteur du transport. Sur ce point, la logistique à vélo cargo tire son épingle du jeu dans les grands centres urbains. Une nouvelle étude de l'Université de Westminster conclue que le vélo cargo est plus rapide et plus propre que les camionnettes thermiques en ce qui concerne la logistique, le transport de biens (ou de personnes) et la livraison de marchandises.

Logistique : Le vélo cargo jusqu'à 60 fois plus rapide

D'après le rapport délivré par l'Active Travel Academy¹, la chaire mobilité active de l'université londonienne, le vélo cargo électrique peut assurer des livraisons en centre-ville jusqu'à 60 fois plus rapidement qu'une camionnette de taille standard. Ces dernières peuvent facilement rouler de longues distances sur de grands axes, mais sont considérablement ralenties par le trafic dès lors qu'il faut pénétrer les cœurs de ville.


"Le transport de marchandises contribue de manière significative et croissante au changement climatique. Dans les zones urbaines, les véhicules de transport participent à la détérioration de la qualité des espaces publics, de la qualité de l'air et de la sécurité des autres usagers de la route. Rien qu'à Londres, entre 2015 et 2017, camionnettes et poids lourds ont été impliqués dans 32 % des accidents mortels. Les 213 100 camionnettes appartenant aux Londoniens, lorsqu'elles sont stationnées sur l'espace public, occupent environ 2,5 millions de mètres carrés d'espace routier, soit l'équivalent d'un peu moins de deux fois la taille de Hyde Park." indique l'étude dans son rapport.

Pour réaliser leur étude, les chercheurs se sont basés sur les données GPS de Pedal Me², une entreprise londonienne de logistique à vélo (livraison de marchandises et transport de personnes). Ils ont compilé les trajets réalisés par les livreurs à vélo sur une centaine de jours de travail au coeur de la capitale anglaise. Les jours ont été pris au hasard dans l'année, pour prendre en compte la saisonnalité (période de pointe) et l'impact de la météo. Les scientifiques ont ensuite calculé l'impact de ces mêmes trajets, s'ils avaient été effectués par des camions à moteur thermique.

Sur le même sujet  [Culture] Fleabag, mini-série sur fond de vélo comme démarrage narratif
Logistique : le vélo cargo est à la fête

Résultat : même en prenant en compte le fait que le chauffeur de camion a une capacité de charge supérieure au cycliste sur son vélo cargo (et peut donc réaliser plusieurs livraisons sans revenir au point de dépôt), le vélo cargo demeure toujours plus rapide, plus efficace et plus propre dans les aires urbaines. Sur les schémas que vous pouvez voir ci-dessus, on constate l'avantage très net du vélo cargo sur le nombre de colis livrés par heure. Avantage encore plus net lorsque l'on regarde la vitesse moyenne du vélo cargo (10 km/h) face à celle d'un camion de livraison (6 km/h).

La logistique en vélo cargo diminue drastiquement l'impact carbone

Cette efficacité du vélo cargo dans le secteur de la livraison du dernier kilomètre ne se mesure pas qu'en terme d'heure ou de vitesse. Ces vélos utilitaires permettent aussi une diminution drastique des rejets de Co2 dans l'atmosphère. D'après les données de l'étude londonienne, l'intégralité des déplacements comptabilisés ont générés seulement 372 kg de CO2, contre 4,2 tonnes s'ils avaient été réalisés avec des véhicules thermiques. Sur ce point, les scientifiques ont non seulement pris en compte le fait qu'on utilise des vélos cargo à assistance électrique (qu'il faut donc rechargé), mais ont également calculé l'impact carbone de l'alimentation du livreur (voir schéma ci-dessous).

L'étude a pondéré les émissions de CO2 du livreur à vélo, en partant du principe qu'il avait besoin de plus de protéines, et donc un impact carbone plus important en termes d'alimentation

Pedal Me fait aussi dans le transport de personne, et d'après le Financial Times, c'est extrêmement efficace (voir cet autre interview du fondateur Benjamin Knowles).

"The promise of low-carbon freight" - L'étude a été dirigée par Ersilia Verlinghieri, Irena Itova et Rachel Aldred de l'Université de Westminster, avec l'aide de Nicolas Collignon, ex-data scientist chez Pedal Me et qui travaille désormais chez le fabricant du Bullitt, Larry vs Harry.
➡️ Le rapport complet de l'étude est disponible juste ici (en).

¹ L'Active Travel Academy de l'Université de Westminster a été créée en septembre 2019.
² Pedal Me est une entreprise de logistique à vélo basée à Londres. L'entreprise a été fondée en 2017 par Benjamin Knowles.

Retour en haut de page