Étude mobilité : La France à 20 minutes à vélo

Étude mobilité : La France à 20 minutes à vélo

Sortons les calculettes. 59 à 70% de nos déplacements font moins de 10 kilomètres. Nous utilisons la voiture pour 50% des trajets de moins d'un kilomètre. En sachant qu'une nouvelle offre de vélo permet de transporter des charges, que des pistes cyclables sont réalisées aussi bien en zone urbaine que rurale et qu'on est jamais à l'abri d'être coincé par un convoi "de la liberté", est-ce que 75% de nos déplacements pourraient se faire à vélo ? La réponse se trouve peut être dans cette étude sur la mobilité vélo en France : "La France a 20 minutes à vélo" du cabinet BL Évolution. Décryptage.

À seulement 20 minutes à vélo de nos déplacements quotidiens ?

Une étude sur la mobilité vélo en France
Une étude sur la mobilité vélo en France

Qui ne rêverait pas d'effectuer la grande majorité de ses déplacements les cheveux au vent (mettez un casque si vous voulez) ? L'État Français a défini un objectif de 12% des mobilités réalisées à vélo sur l'hexagone d'ici 2030. Si dans un précédent article de votre mag' leader de pignon, nous décryptions déjà les trois ans de ce fameux plan vélo, qu'en est-il véritablement sur le terrain ?


Guillaume Martin (un cycliste peut en cacher un autre !) et Nils Bokobza nous offre dans leur étude un état des lieux précis des trajets réalisables à vélo. Ils posent leur regard sur le potentiel de développement du vélo au quotidien pour tous les français. C'est à dire l'accès aux écoles, au travail, aux commerces ou aux gares. L'enjeu n'étant pas de proposer le vélo comme unique moyen de déplacement mais plutôt comme une alternative écologique, économique et valeureuse pour la santé. En particulier sur les courts trajets.

Leur grille de lecture s'appuie sur la proportion des citoyens à être à moins de 20 minutes de ces incontournables du quotidien. Grâce au croisement des isochrones (cercle de temps sur une carte, qui compte double au Scrabble) sur le territoire, on peut observer qu'une très grande majorité de trajet est à portée de main. Ou plutôt de roues...

Le vélo, ce champion de la mobilité pour des petits trajets

Quand on parle d'étude des mobilités cyclables en France, les zones urbaines sont souvent privilégiées pour être le cobaye des futurs rapports. BL Évolution met les pieds dans le plat dès l'entame de son analyse, par un cas très concret, en Mayenne. Dans une agglomération qui compte une densité de population trois fois inférieure à la moyenne nationale, chaque pôle d'emploi et de service se trouve à moins de 20 minutes pour 70% des habitants. Et à plus grande échelle alors ?

"90% des élèves de primaire sont à moins de 8 minutes à vélo de leur école"

Le secteur le plus marquant résumé dans cette étude mobilité vélo s'opère auprès des établissements scolaires. En effet, 12 millions d'élèves se déplacent 4 à 6 fois par semaine, pour rejoindre leur école, collège ou lycée. Ils sont près de la moitié, dans les villes de plus de 100 000 habitants, à le faire en voiture, accompagnés de leur parent. Encore mieux : près de 90% des élèves de primaire sont à moins de 8 minutes à vélo de leur école, et ce sur tout le territoire. Alors qu'il y a forcément des cas particuliers à considérer, il est impossible de nier l'incroyable potentiel que représente la mobilité à vélo dans l'accès aux établissements scolaires.

"La quasi-totalité de la population française se situe à moins de 20 minutes à vélo d’une offre commerciale alimentaire."

BL Évolution

Selon l'étude dans le secteur des déplacements dits "vitaux", 59% de la population réalise ses courses ou ses rendez-vous médicaux à moins de 9 kilomètres de son domicile. Certes vous n'irez pas grippé consulter votre médecin. Mais pourquoi ne pas considérer une autre manière de réaliser ses courses, qui plus est chez un commerçant de proximité, quand on lit que 4 français sur 5 sont à moins de 5 minutes à vélo d'une boulangerie ? Un vélo à assistance électrique, aidé à l'achat par une prime, peut facilement vous aider à transporter 20 kg dans des sacoches. Des chiffres qui ont de quoi convaincre des cyclistes avertis, ou sensibilisés. Et pour les autres, rêve ou réalité ?

Sur le même sujet  [Test] Vélo électrique Bergamont E-REVOX RIGID EQ, un flâneur urbain polyvalent

L'usage du vélo par les français au quotidien, une utopie ?

À distribuer dans tous les partis politiques de France

Mon engouement personnel d'une France à vélo à moins de 20 minutes est vite freiné lorsque que j'échange avec ma moitié à propos de cette étude. Elle relève d'emblée, suite à son expérience de vie dans plusieurs territoires urbains ou ruraux, le manque important d'infrastructures entièrement dédiées au vélo. Se déplacer en sécurité ou garer son deux roues devient très vite une corvée qui n'est pas considérée dans ces 20 précieuses minutes. Sans compter que notre chère France est composée d'un relief et d'une météo tout aussi variée. Des éléments naturels qui peuvent nuire au confort de mobilité (transpiration, effort soutenu, vêtements de rechange à transporter) et stopper des bonnes volontés.

Au delà de rassembler des chiffres, Guillaume Martin et Nils Bokobza propose des actions clés (voir ci-dessus) pour accompagner ce potentiel de transformation de nos mobilités. L'étude révèle les failles actuelles que compte notre territoire pour véritablement passer à la vitesse supérieure. Absence de participation citoyenne dans la construction des plans vélos, manque d'intermodalités dans les transports, faible culture cyclable, sont tout autant d'obstacles à surmonter. Le vélo ne remplacera pas d'aussi tôt la voiture, et ce n'est pas son rôle. Il doit simplement selon l'étude de BL Évolution "nous permettre de réorganiser la société autour de déplacements plus courts". Les 20 minutes d'une France à vélo sont un maillon de la chaîne de nos mobilités.

Le changement des mobilités et des mentalités, c'est maintenant !

L'étude au sens propre comme au sens figuré de la mobilité à vélo - ©Philippe DEVERNAY.

Encore une fois, l'idée de cette étude sur les mobilités françaises à vélo n'est pas de tout révolutionner. Il s'agit simplement d'être moteur pour faire changer aussi bien les mentalités que les mobilités. Une des solutions d'un véritable bouleversement écocitoyen est sous nos yeux, sous nos pieds. Il suffit d'enfourcher son vélo et de traverser !

Étude sur les mobilités à vélo en France : "La France a 20 minutes à vélo" par le cabinet BL Évolution.

Retour en haut de page