Publicité
[Étude] Davantage de services vélos pour ancrer l'usage quotidien

[Étude] Davantage de services vélos pour ancrer l’usage quotidien

Les services vélos ont pratiquement doublé en cinq ans

En 2015, l'ADEME réalisait une étude d'évaluation des services vélos. Alors que la crise sanitaire a donné un coup de boost à l'usage du vélo, une actualisation de cette étude a été réalisée en 2020. Le projet s'est intéressé à plusieurs niveaux de services vélos : stationnement sécurisé, vélos en libre-service, location longue durée, aides à l’achat vélo, ateliers d’autoréparation, vélos en entreprise et enfin les vélos écoles et le programme Savoir Rouler.

Évaluer l'impact des services vélos

L'Agence de l'environnement s'est intéressé à différentes typologies de services vélos, en interrogeant à la fois les acteurs à l'origine de ces services (entreprises, associations, collectivités), ainsi que les usagers, qu'ils soient professionnels (employeurs, organisations) ou particuliers. L'étude a été réalisée par l'ADEME¹, avec la collaboration du cabinet d'études INDDIGO et d'autres entités comme le Club des Villes Cyclables, le GART, le CEREMA, le DGITM ou Vélo & Territoires.


Une dynamique de déploiement des services vélos sur le territoire national

"Les services vélos ont pratiquement doublé en l'espace de cinq ans"

Les services vélos ont pratiquement doublé en l'espace de cinq ans. C'est ce que constate l'ADEME dans la plupart des catégories de services vélos étudiées. Non seulement la plupart des collectivités ont densifié (et diversifié) leurs parc de vélos, mais elles proposent également un package de services vélos (vélos libre-service, prêt, LLD). Le stationnement sécurisé vélo est également un sujet que toutes les régions métropolitaines prennent désormais en compte.

La dynamique est très forte pour la plupart des services vélos. Dans les chiffres, cela se traduit par une augmentation considérable, souvent à deux chiffres. Par exemple, en l'espace de cinq ans, plus de 250 ateliers vélo ont vu le jour, soit une augmentation de 300%. Cette forte progression est en grande partie portée par les régions via notamment les aides locales à l’achat et la location longue durée.

"Une baisse significative de l’utilisation de la voiture"

La Maison du Vélo à Rennes est un bon exemple de structure public offrant un bouquet de services vélos très large

C'est l'un des impacts les plus intéressants constaté par l'étude : le report modal de la voiture vers le vélo. "Tous les services analysés génèrent une baisse significative de l’utilisation de la voiture. La complémentarité des services vélos est ici très importante." indique l'étude. Plus de 60% des bénéficiaires d’une aide locale pour l'achat d'un vélo affirment avoir réduit l’usage de leur voiture. Du coté des vélos en libre-service, ils permettraient selon l'étude de réduire le kilométrage moyen de 183 kilomètres mensuellement pour chaque usager (plus de 250 km si c'est un VLS électrique).

Sur le même sujet  Rennes, les magasins Cyclable expérimentent pour améliorer leurs services vélo
Services vélos - Part des abonnés qui voient leur pratique de la voiture baisser du fait du service

Faciliter l’accès au vélo et ancrer la pratique

L'ADEME constate la complémentarité des services vélos. Plus le bouquet de services vélos offert aux usagers est large, plus il facilite l'accès au vélo. Cela permet de mieux ancrer la pratique. Les services de location vélo, qu'ils soient de courte durée (libre-service) ou de longue durée, permettent de mettre un premier "pied à la pédale" pour les utilisateurs. Les autres typologies de services vélos permettent quant à eux de pérenniser cette pratique dans le temps. C'est le cas des aides à l'achat, de l'offre de stationnement sécurisé ou encore des ateliers de réparation.

Conquérir de nouveaux usagers vélo

Une "huche à pain" à Grenoble proposant aux habitants du quartier un stationnement vélo sécurisé

Du coté du profil des usagers, l'étude de l'ADEME reconnait que le bénéficiaire est souvent un homme, de plus de 45 ans, CSP+. Toutefois, elle observe en 2020 un élargissement vers des tranches d'ages adjacentes. Des étudiants (ou personnes à plus faibles revenus) vers les services de location longue durée de vélos classiques ; un public majoritairement féminin pour la LLD vélo électrique ; des actifs de plus de 35 ans pour les vélos en libre-service.

Ainsi, pour élargir le cercle des pratiquants, il faut conquérir de nouveaux usagers vélo. Si L'ADEME constate une offre conséquente de services vélos à l'échelle régionale ou métropolitaine (100% des régions proposent au moins un service vélo, 90% du coté des métropoles), elle observe aussi une grande disparité de service entre les territoires urbains denses et les secteurs ruraux. "Les EPCI de 100 à 250 000 habitants sont ceux qui concentrent le plus d’offres de services.".

Vous pouvez consulter l'étude complète juste ici. Nous reparlerons prochainement du volet vélo-école et du programme Savoir rouler.

¹ Cette étude ADEME a été réalisée par Sébastien Bourcier, Mathieu Chassignet, Claire Schreiber, Marie Joly et Elodie Trauchessec.

Retour en haut de page