Merci de patienter, la vidéo est en cours de chargement...

L’Eroico: l’histoire de Luciano Berruti et de l’Eroica

Il était surnommé le visage de l'Eroica

Si vous êtes amateur de vélo vintage, vous connaissez très probablement l'Eroica. Mais vous ne connaissez peut-être pas l'homme qui en incarnait l'esprit.

Luciano Berruti n'était pas le créateur de l’événement italien, mais il était connu comme "le visage de l'Eroica". En 1997, lorsque Giancarlo Brocci fonde l'Eroica, il est en grande partie inspiré par le personnage de Luciano et la passion qu'il incarne.

Depuis, il s'est souvent retrouvé sur les communications visuelles, avec ses bacchantes caractéristiques, sa casquette pied-de-poule et ses lunettes rétro. L'homme n'aura pas loupé une seule édition en Italie, et aura même participé à d'autres éditions à travers le monde.

En 1954, Luciano voit passer le Giro dans son village de Cosseria (province de Savone). Depuis lors, l'homme a nourri une admiration pour le vélo. C'est à ce moment là qu'il débute une collection de vélos anciens. Cadres, jerseys, pièces détachées, affiches...tout y passe. En 2010, il finira par ouvrir un musée, le Museo della Bicicletta, dans son village natale.

Ce documentaire, réalisé par Marco Rimondi lui rend hommage. Luciano Berruti est décédé en août 2017 à l'âge de 73 ans. Un monument en sa mémoire a été érigé à Gaiole in Chianti, lieu de l'édition originelle de l'Eroica.

Sur le même sujet  Documentaire Genre de vie, l'espace urbain et le vélo
Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)