Emploi : Recherche travail dans la bicyclette – Le job vélo qu'il vous faut — Weelz.fr
Emploi : Recherche travail dans la bicyclette – Le job vélo qu'il vous faut

Emploi : Recherche travail dans la bicyclette – Le job vélo qu’il vous faut

De l'emploi dans le vélo, il y en a. Du job vélo à tous les niveaux. Un billet qui s'adresse à celles et ceux qui aimeraient travailler dans cette industrie, et celles et ceux qui y travaillent déjà.

Quels sont les employeurs vélo qui cherchent ?

Berger à vélo, un métier à créer

A peu de chose prêt, toute entreprise qui œuvre dans l'industrie du vélo, cherche à renforcer ses équipes. Le magasin de cycles, s'il n'a pas besoin de mécanos, il cherchera un vendeur ou une vendeuse. La start-up qui révolutionne la mobilité est forcément à la recherche de compétences, pour "accompagner sa croissance". Le fabricant vélo, il va avoir besoin de personnes à la production, à la logistique, au marketing, au design, à l'administration des ventes, aux ressources humaines, à l'IT, aux finances... Partout en France (ou presque), il y a des postes à pourvoir, dans n'importe quel métier (ou presque).


Entrepreneur dans le web vélo, un job qui est créé. Des postes à pourvoir.

Quels sont les candidats qui cherchent ?

Il y a celles et ceux qui sont fraîchement diplômés d'un CQP, d'un master, de Centrale. Celles et ceux qui souhaitent une reconversion professionnelle. Parce qu'ils cherchent un job qui a du sens. Parce qu'ils aiment bien le vélo. Partout en France, il y a des personnes qui souhaitent intégrer l'industrie du cycle, avec leurs compétences, leurs envies et leur motivation.

Coupeur de rubans dans le vélo, un job qui existe

Et pourquoi ils ne trouvent pas ?

Sans doute, y a t-il un hiatus entre les attentes des candidats et les promesses des entreprises ? Peut-être que les deux parties sont convaincues qu'ils sont si attractifs, qu'ils attendent d'être sollicités ? Si ça se trouve, l'entreprise, dans l'industrie du vélo, ne fait pas les bons efforts. Parce qu'être dans l'industrie du cycle serait suffisamment sexy et attractif en soi.

Va savoir, les candidats pensent que travailler dans l'industrie du cycle c'est tout rose. Être logisticien pour une marque de savons ne fait pas de vous quelqu'un à l'hygiène irréprochable. Être logisticien pour une marque de vélo ne fait pas de vous la personne qui va pouvoir pédaler tous les jours. A l'inverse, avoir de l'expérience et un diplôme en mécanique vélo ne fait pas de vous la perle rare qui justifie un salaire annuel à 6 chiffres.

Voler à vélo, une compétence rare et recherchée

A défaut de s'entendre, faire en sorte qu'ils se rencontrent

C'est la promesse du portail Le Job Vélo. Léry Jicquel transforme ce constat que vous avez tous fait. Le mot clé "vélo" dans les moteurs de recherche des sites d'annonces vous propose généralement toutes les annonces avec le mot "développement". Si vous tentez une feinte avec le mot "cycle", vous aurez toutes les annonces annonçant "après un cycle de formation vous serez parez pour vendre nos logiciels". Si, motivé comme jamais vous tentez le mot "mobilité" alors vous connaitrez l'histoire de ce poste vacant dans l'immobilier "suite à une mobilité interne, nous cherchons...".

Tatoueur tatoué de vélos, la demande de main d'œuvre est forte

Le Job Vélo, c'est donc ça : proposer un portail dans lequel vous retrouvez des annonces d'emploi dans l'industrie du vélo, pour faciliter la rencontre. Nous avons par ailleurs fait le test sur 3 sites : Welcome to the jungle, le mot clé "vélo" semble identifié. Sur Cadremploi.fr, ça commence bien "Commercial itinérant vélo électrique". Puis patatra, les annonces de "consultant en recrutement" puis "architecte fonctionnel dans l'industrie de l'armement" (mais il y a un parking vélo). Sur LeBonCoin, le mot clé "vélo" propose une sélection plutôt fine.

Sur le même sujet  Entrepreneur à vélo, un sacerdoce pour des villes décarbonées

Et après ?

Aujourd'hui, les annonces sont visibles partout. Filez sur les sites des entreprises du marché du cycle. Canyon par exemple, à l'heure où on écrit cet article, propose 1400 annonces partout dans le monde (dont 5 en France). Problème ? Il faut lire l'allemand pour les jobs en France.

Urbaniste paysagiste cow-boy à vélo des métiers en souffrance

Faites l'exercice pour toutes les entreprises dans le cycle que vous connaissez. Si leur site n'est pas trop obsolète, il y a des postes à pourvoir. Un jour peut-être seront rassemblées toutes les annonces sur un site, sur Lejobvelo.fr. Un jour peut-être il y aura aussi un espace candidats. Où les personnes pourront glisser leur CV, leurs expertises, leurs expériences, leurs attentes salariales.

En attendant, l'industrie du vélo est une industrie comme une autre (en mieux, bien sûr). Tous les diplômes peuvent servir de sésame. Toutes les expériences peuvent être valorisées. Tentez votre chance, elle sourit aux audacieux et audacieuses. L'industrie du vélo doit aussi faire sa révolution, proposer un environnement de travail moderne (pour des métiers de bureau, ne pas autoriser le télétravail est moyenâgeux).

Article en partenariat avec Radio Cause-Commune et son émission Rayons Libres. Léry Jicquel, aussi animateur de la newsletter Le Concentré Vélo, était au micro de Rayons libres.

Retour en haut de page